Essai de la BMW R 1200 RT modèle 2010

Réalisé par Jean-Michel Lainé

Comme les deux R1200GS, la BMW R1200RT accueille la nouvelle motorisation à 4 soupapes par cylindre avec un double arbre à cames. Contrairement aux GS, ce ne sont pas les seuls changements en 2010 pour ce modèle phare qu'est la RT dans l'hexagone. Une exception française puisque la France est le seul pays où la RT devance les GS en volume de ventes. Contrairement aux GS, la BMW R1200RT propose aussi pour 2010 des changements sur la protection, l'ESA et l'ergonomie. Ce qui se voit au premier coup d'oeil, c'est certainement le nouveau dessin de l'avant qui lui donne une silhouette plus légère qui colle parfaitement aux «discrètes» évolutions. Ligne et moteur, l'ensemble est plus dynamique pour gagner en agrément de conduite et en plaisir au guidon.

Photo de la BMW R 1200 RT modèle 2010
Photo de la BMW R 1200 RT modèle 2010

Avec sa technologie issue des HP2, le nouveau boxer est équipé d'une culasse à deux arbres à cames avec 4 soupapes par cylindres. Toujours refroidit par air, il gagne 500tr/min en régime maximal pour atteindre 8500tr/min, mais les gains le plus importants sont sur la puissance (+5%) qui passe à 110cv à 7750tr/min et le couple annoncé à 120Nm à 6000tr/min. C'est ce couple qui est le plus appréciable avec une valeur supérieure sur toute la plage d'utilisation par rapport à la précédente RT. La nouvelle BMW R1200RT est aussi équipée d'une valve à l'échappement pour la sonorité, comme les GS. A l'usage, le gain apporté par cette nouvelle motorisation est net par rapport à la précédente RT, toutefois l'écart semble moins important à l'utilisation que sur les GS. La raison est sans doute le poids plus conséquent de la machine et une sonorité atténuée par la présence du carénage et des valises qui masquent un peu le son grave de la nouvelle RT . Que les grands voyageurs se rassurent, le Boxer ne se fait entendre que sur de franches accélérations, le reste du temps, on roule avec à peine plus de bruit que sur la précédente version. Le gain de couple se retrouve aussi lorsqu'on coupe les gaz avec une décélération bien plus franche. En résumé, la nouvelle motorisation donne du tonus à la RT, pas tout à fait dans la même proportion que sur les GS, mais cela reste tout de même significatif.

Le confort est encore amélioré sur la BMW R1200RT 2010. Ce n'est qu'une fois en route qu'on constate les progrès. Le nouveau carénage protège encore plus le pilote mais la plus grande amélioration à nos yeux est certainement le nouveau pare-brise à commande électrique. La protection est optimale avec un ajustement de la hauteur précis du bout du pouce avec le bouton sur le comodo gauche. Tout en bas, on peut rouler avec le vent dans le nez si on veut profiter de l'air tiède du printemps par exemple. Tout en haut, la protection est excellente contre le vent et les intempéries. BMW a travaillé sur la visibilité au travers du pare-brise en position haute. Dans cette position, il n'est en effet pas possible de voir par-dessus même en mesurant 1m80. Les déformations de la route qu'on constatait en courbe lorsque la machine était inclinée n'apparaissent plus et les reflets sont très nettement estompés. On peut rouler sur une route pleine de virages sans devoir baisser légèrement le pare-brise pour voir au-dessus. Avec ce nouveau pare-brise, on peut le laisser en position haute dans les enchainements sans déformation visuelle de la route.

Photo de la BMW R 1200 RT modèle 2010
Photo de la BMW R 1200 RT modèle 2010

La nouvelle RT s'accompagne du nouveau ESA II (une option dont était équipée cette machine d'essai). Au réglage de l'amortisseur, ce nouveau système ajoute le réglage du ressort. D'une simple pression du bouton au comodo gauche, on passe d'un mode à l'autre : «confort» le plus souple, à «sport» le plus ferme en passant par le «normal», celui qui s'adapte à la plupart des situations. Le «confort» est agréable pour un parcours autoroutier ou même en ville pour gommer les raccords de ponts ou les petites irrégularités de la chaussée. Le «sport» convient bien avec une conduite engagée comme le permet la nouvelle motorisation de cette GT qui ne rechigne pas à quelques moments plus intenses...

Enfin, dernier point et non des moindres puisqu'on les a toujours sous la main, les comodos sont totalement nouveaux. Semblables à ceux qu'on a vu arriver avec les nouveaux K1300, les boutons sont plus petits et plus facilement accessibles même avec des doigts courts. Nouveauté intéressante, une molette fait son apparition entre la poignée et le comodo gauche. On la fait tourner pour régler le volume de l'audio et d'une simple pression du pouce ou de l'index, on navigue d'une station à l'autre ou d'un morceau à l'autre. A l'usage, les ergots sont peu marqués et la pression des doigts doit être importante. En plus, si vous avez l'habitude de mettre le clignotant du plat du pouce et non du bout du pouce, vous risquez de changer de radio à chaque intersection... L'usage de cette molette, appelée multi-contrôleur par BMW, demande donc un temps d'adaptation mais se révèle tout à fait agréable à utiliser. A noter que le lecteur CD fait place (au même emplacement) à des prises et des supports pour accueillir (et protéger) un lecteur MP3 ou un iPod.

Photo de la BMW R 1200 RT modèle 2010
Photo de la BMW R 1200 RT modèle 2010

Bilan

La nouvelle BMW R1200RT comme les GS 2010 ne change pas totalement mais se bonifie en apportant des «petits» plus sur bien des plans. Il y a bien entendu le Boxer avec son double arbre à cames et ses 4 soupapes par cylindre qui donne à cette RT plus de dynamisme à la conduite avec principalement plus de couple sur toute la plage d'utilisation. Un nouvel agrément soutenu par une sonorité travaillée avec une valve à l'échappement pour mieux apprécier les relances énergiques. La GT se fait plus joueuse et dynamique pour pouvoir s'offrir quelques petits moments de plaisir à son guidon.

Outre cette nouvelle dynamique, la BMW R1200RT 2010 soigne le confort. Le nouveau système ESA II règle l'amortisseur (comme avant) et le ressort (c'est nouveau) pour offrir trois modes dont un «sport» tout à fait intéressant au regard des nouvelles performances moteur dès que la route s'y prête. La protection est nettement améliorée avec ce nouveau carénage au style plus dynamique mais surtout, ce nouveau pare-brise ne déforme plus la vision de la route et gomme la plupart des reflets en courbe lorsqu'il est en position haute. Enfin, le lecteur CD cède sa place à ce qu'il faut pour accueillir en sécurité un iPod ou votre lecteur MP3 favori. Tout ceci se commande depuis la nouvelle molette au comodo gauche qui demande un temps d'adaptation mais se montre assez pratique. Cette nouvelle BMW R1200RT ne connaît donc pas de très gros changements mais un ensemble de nouveaux éléments qui apportent réellement un gain de confort mais aussi et surtout, de plaisir de conduite.

Photo de la BMW R 1200 RT modèle 2010
Photo de la BMW R 1200 RT modèle 2010

On aime bien

  • Nouvelle dynamique
  • Protection améliorée
  • Vue au travers du pare-brise

On aime moins

  • 2 niveaux de chauffage
  • Molette un peu difficile
Quotidien
Voyage
Loisir
Sport
Duo
On vous regarde
On la détaille
On l'écoute
Ecouter

Commentez avec Facebook

Fiche technique de la BMW R 1200 RT modèle 2010

Tarif (mars 2010)17 300 €
Puissance110ch (107ch) à 7500tr/min
Couple11,7mkg à 6000tr/min (5500tr/min)
Frein avantDouble disque flottant 320mm étrier 4 pistons
Frein arrièreSimple disque 265mm étrier 2 pistons
Hauteur de selle820/840mm (basse 780/800 ou extra basse 765mm)
Poids (constructeur)259kg tous pleins faits
Réservoir/Conso27L / 7L aux 100km

Ces données techniques et tarifs peuvent changer sans préavis. Si ce modèle est toujours au catalogue, vous trouverez des informations complémentaires, le dernier tarif ainsi que les promotions en cours sur www.bmw-motorrad.fr, le site officiel de la marque.

Photos de la BMW R 1200 RT modèle 2010

Fond d'écran

fond d'écran de la BMW R 1200 RT modèle 2010
Fond d'écran aux dimensions 1024x768 1280x1024 800x600