Essai de la Honda CB500F modèle 2013

Réalisé par Jean-Michel Lainé

En France, le marché des moyennes cylindrées a petit à petit délaissé les 500 et 600, pour les 750 et 800 cm3. En 2005 le célèbre bicylindre vertical qui animait la très populaire CB500 tirait sa révérence avec l'arrêt de la CBF 500. Pourtant, le contexte économique difficile de ces dernières années semble favoriser davantage l'achat au bon rapport besoin/prix. Le rationnel supplante le passionnel, les besoins changent. Honda en a fait l'expérience avec la trilogie NC700 en produisant 3 machines sur la même base technique. La marque japonaise réitère donc la formule avec ses 500. Les CB500X pour le trail, CBR500R pour la sportive et CB500F pour le roadster, partagent la très grande majorité des éléments à commencer par le moteur et le cadre. Cette démarche industrielle permet de réduire les coûts tout comme la production des pièces qui viennent majoritairement de Thaïlande. Sur la carte, la nouvelle CB 500 (le modèle F) est toujours abordable à l'achat et promet de rester raisonnable à l'entretien mais à la dégustation, elle diffère sensiblement de l'ancienne.

Vidéo de notre essai de la Honda CB500F modèle 2013

Esthétiquement, cette nouvelle CB500 est très différente de l'ancienne. Nettement modernisée dans ses lignes, Honda n'hésite pas à mettre en avant l'inspiration de sa grande soeur la CB1000R. En dehors du fait que ce soit un roadster, les ressemblances sont tout de même très limitées... Quoi qu'il en soit, le design est soigné sur cette machine d'entrée de gamme pour les grosses cylindrées toutes marques confondues. A l'avant on trouve un phare plongeant en forme de V avec les zones supérieures bleutées et une veilleuse qui souligne la protection du tableau de bord. Celui-ci est lisible et complet avec l'heure, une jauge et même l'indication de la consommation moyenne. Les larges ouïes de réservoir donnent à la fois du dynamisme au coup de crayon et plus de volume à cette petite moto. Dans le prolongement, le réservoir d'environ 16 litres se maintient aisément même pour les pilotes aux petites jambes. Juste en-dessous, le cadre en tube d'acier est dissimulé par les caches plastics qui laissent par contre totalement apparaître le nouveau moteur. On note tout en haut de celui-ci, les deux yeux chromés du double arbre à cames en tête en clin d'oeil aux premières CB450 des années 60. La comparaison entre les blocs s'arrête toutefois là. A sa base, une protection dissimule le disgracieux collecteur qui se prolonge vers un silencieux à l'embout noir pour un style un peu sport. L'arrière de la moto est assez élancé avec des plastics qui partent des repose-pieds pour remonter jusqu'aux poignées passager. La poupe se termine par un feu en forme d'hexagone qui s'illumine dans sa partie haute par un accent circonflexe. Dans l'ensemble, la nouvelle CB 500 est nettement plus soignée esthétiquement que sa devancière.

Photo de la Honda CB500F modèle 2013
Photo de la Honda CB500F modèle 2013

Même si le moteur de la CB 500 reste un bicylindre en ligne, sa conception est nouvelle pour répondre notamment aux besoins du nouveau permis A2. Sa puissance maximale est donc de 35 kW avec une courbe de puissance ultra linéaire jusqu'à cette valeur crête à 8500 tr/min. La courbe du couple est dans le même esprit avec un maximum de 43 Nm à 7000 tr/min avant de redescendre doucement. A l'intérieur, Honda a greffé l'injection électronique PGM-FI, réduit les frictions, limité les vibrations avec un arbre d'équilibrage à l'arrière des cylindres, optimisé le refroidissement liquide pour installer une plus petite pompe à eau, utilisé un carter moteur compact, réduit l'intervalle entre les cylindres à 7 mm, emprunté le système de sélection aux CBR, éliminé les turbulences à l'admission d'air, etc. Un travail minutieux sur de nombreux points pour le rendre plus facile et économique en carburant.

Dans la famille des CB 500, si la F partage avec la R sa hauteur de selle, l'emplacement des repose-pieds et son empattement, la position de conduite est toutefois différente avec un guidon rehaussé et élargi. Celui de notre CB 500 F est plus large de 40 mm et surtout plus haut de 49 mm en comparaison avec la CBR 500 R. La position en selle est donc droite et le large guidon offre une excellente maniabilité de la machine même à faible allure. La linéarité exemplaire de la nouvelle motorisation quasiment exempte de vibration, enlève sans aucun doute le fun qu'on trouvait au guidon de la précédente génération. Il faut impérativement garder un régime moteur au-delà de 7500 tr/min pour maintenir un bon rythme et donc souvent solliciter la boîte. En revanche avec la nouvelle CB500, Honda propose une machine qui brille par sa facilité de prise en main en ville comme sur le réseau secondaire. Elle convient parfaitement aux débutants. Les pilotes un peu plus expérimentés trouveront surement un peu plus de peps et de plaisir au guidon d'une ER6n par exemple, du fait d'un peu plus de cylindrée et d'un moteur moins linéaire. Les suspensions offrent un bon compromis entre le confort et la rigueur pour une conduite plus engagée. L'ABS qui équipe notre CB500 est apparu très discret et sera de série en France où la version sans ABS n'est pas disponible. La CB 500 est plus polyvalente et facile que jamais.

Photo de la Honda CB500F modèle 2013
Photo de la Honda CB500F modèle 2013

Bilan

Quelques temps après la trilogie des NC700, Honda refait le coup de 3 motos avec une seule plate-forme, cette fois-ci pour revenir sur une cylindrée totalement disparue du paysage, les 500 cm3. Parmi les 3 nouvelles CB 500, la CB500F est la digne héritière de la CB 500 connue pour sa robustesse, son côté joueur et sa polyvalence. Avec un nouveau moteur bicylindre et un nouveau dessin à la fois plus moderne et plus valorisant, la petite CB souhaite jouer la même partition que sa devancière en modernisant les arrangements. On retrouve ainsi une très grande facilité de prise en main, on perd sans doute un peu de fun mais la formidable accessibilité à tous ce cette machine demeure. La consommation annoncée de 3.7 litres doit toutefois être réévaluée vers 5 à 5.5 litres aux 100 constatés sur le tableau de bord lors de cet essai, mais la petite Honda devrait se montrer très sobre et économique à l'usage comme on l'attend de cette moto. Une chose est certaine, Honda avec ses NC700 et CB500 innove et propose des produits réellement rationnels qui répondent parfaitement aux besoins mesurés en usage réel. Reste à savoir où est la part de passion dans ces produits ? Sans doute dans la CBR 500 R préparée pour l'European Junior Cup destinée aux jeunes pilotes de 14 à 19 ans qui prouve qu'on peut toujours s'amuser avec une CB500. La CB 500 F s'adresse avant tout à ceux qui cherche une machine robuste et facile pour le quotidien. Elle est disponible en noir, blanc et rouge candy à 5590 euros avec l'ABS.

essai de la Honda CB500F modèle 2013
Essai de la Honda CB500F modèle 2013

On aime bien

  • Facilité de prise en main
  • Style réellement modernisé
  • ABS de série

On aime moins

  • Grande linéarité du moteur
  • Place du klaxon au comodo
Quotidien
Voyage
Loisir
Sport
Duo
On vous regarde
On la détaille
On l'écoute

Commentez avec Facebook

Fiche technique de la Honda CB500F modèle 2013

Tarif (mars 2013)5590€ ABS compris
Puissance47 ch à 8500 tr/min
Couple43 Nm à 7000 tr/min
Frein avantUn disque 320 mm étrier 2 pistons
Frein arrièreSimple disque 240 mm étrier 1 piston
Hauteur de selle790 mm
Poids (constructeur)192 kg avec les pleins
Réservoir/Conso15.17 L / 5L aux 100km

Ces données techniques et tarifs peuvent changer sans préavis. Si ce modèle est toujours au catalogue, vous trouverez des informations complémentaires, le dernier tarif ainsi que les promotions en cours sur moto.honda.fr, le site officiel de la marque.

Photos de la Honda CB500F modèle 2013

Fond d'écran

fond d'écran de la Honda CB500F modèle 2013
Fond d'écran aux dimensions 1024x768 1280x1024 800x600