Essai de la Honda DN-01 modèle 2008

Réalisé par la rédaction

La DN-01 ne ressemble à rien dans le paysage moto actuel, ni même dans la production de véhicules pour élargir les recherches. Difficile donc de la mettre dans une catégorie ou de vouloir la comparer à un quelconque véhicule, d'ailleurs est-ce réellement nécessaire ? La réponse est non, si la DN01 semble unique sur le papier, elle l'est réellement.

Photo de la Honda DN-01 modèle 2008
Photo de la Honda DN-01 modèle 2008

Commençons par ce qui se voit le moins, sa motorisation mais surtout sa transmission. Le coeur de la machine est le bien connu bicylindre en V de 680cm3 qui est également utilisé sur la Transalp ou la Deauville, jusque là rien de nouveau. En revanche, la transmission automatique l'est totalement. Baptisée HFT (Human Friendly Transmission, Transmission sympathique pour l'humain en français), ce n'est ni un variateur ni une boîte mécanique. Le principe est assez simple. Le moteur thermique entraîne une pompe qui met de l'huile sous pression. Cette huile sous pression entraîne un autre moteur qui entraîne à son tour l'arbre de transmission final, la DN01 étant équipée d'un cardan. Les «rapports» sont faits en modifiant la pression et le débit de l'huile entre la pompe et le moteur. Pour faire varier ces rapports, Honda utilise deux plateaux inclinés. C'est l'inclinaison du plateau récepteur (commandée par un moteur électrique) qu'on modifie en passant d'un mode à l'autre : Drive, Sport ou manuel à 6 rapports.

A l'usage, on a donc entre nos doigts une transmission totalement automatique. Une main est attribuée au passage du mode manuel aux modes automatiques, l'autre aux changements de rapports. Mais attention, ce n'est absolument pas le mode de fonctionnement d'un scooter pour autant. En mode manuel, la DN01 interdit de changer de rapport lorsque le régime moteur n'est pas adapté, par exemple, on ne peut pas descendre un rapport si on est déjà proche de la zone rouge. En revanche un rapport peut être poussé jusqu'au rupteur et permet ainsi de maintenir une accélération franche lors d'un dépassement sans craindre un passage de rapport supérieur inopiné. En mode automatique, la machine relance vers 6000tr/min en mode Drive (D) et 4000 en mode Sport (S). Très pratique si on a besoin d'un petit coup de «boost» pour des reprises plus énergiques, on peut forcer la DN01 à tomber un rapport comme on l'aurait fait en mode manuel. Sur tous les modes, les changements de rapports sont d'une incroyable discrétion même si quelques très rares à-coups sont perçus en mode Sport. Quel que soit le mode également, la DN01 se remet en première lors d'un arrêt total et permet un départ canon dans la foulée. En effet, les départs sont instantanés car il n'y a ni rapports à passer ni un régime élevé à atteindre contrairement à un variateur.

Photo de la Honda DN-01 modèle 2008
Photo de la Honda DN-01 modèle 2008

En route, si toute cette technologie n'offre pas un comportement exubérant, elle est en revanche parfaitement adaptée à l'usage routier que lui destine Honda. Dans cet optique, on salue l'excellente tenue de route proposée qui met en confiance très rapidement et le freinage combiné ABS toujours très efficace, surtout sous la pluie. Une bonne tenue de route et une absence (si on le souhaite) de changement de rapport qui n'est pas sans rappeler un certain T-Max, mais la comparaison s'arrête là parce qu'une fois installé, la DN01 descend tout droit de la lignée des customs malgré sa ligne très futuriste. Les larges repose-pieds plateaux viennent rapidement contrarier la prise d'angle, l'assise est très basse avec les pieds en avant, les bras sans trop d'appuis et la prise au vent assurée avec une bulle aussi esthétique qu'inutile. Autant dire que si on peut attaquer la route à bonne allure en confiance, il faudra des bras pour maintenir le rythme... le cri des repose-pieds, on s'y fait au fil des kilomètres... Un bémol sur la position est à mettre sur le compte du dessin du faux réservoir qui appuie sur les genoux lorsqu'on mesure autour d'1m80. Comme aurait dit Jean Yanne, «ça me gêne un peu les g'noux [...] et j'changerai pas mes g'noux».

Une chose est sûre, la DN01 ne passe pas inaperçue. Les remarques vont bon train à chaque arrêt, cela va du «whouaaaa», au «qu'est ce que c'est que cette bête ?» en passant par «c'est un proto ?». Il faut prévoir un délai avant chaque départ pour discuter avec les badauds. L'avant tout caréné rappellera sans doute un peu l'idée ébauchée par la Bimota Mantra. Les optiques larges et fines lui font un nez de squale tout en offrant un très bon éclairage de nuit digne d'une auto. Les selles très larges sont confortables et le passager a pour lui des poignées très pratiques. En revanche, l'arrière est moins futuriste avec un feu plus classique et cet échappement style Pan European. De leurs cotés, l'habillage du bras oscillant et la jante arrière sont très réussis.

Photo de la Honda DN-01 modèle 2008
Photo de la Honda DN-01 modèle 2008

A bord, le tableau de bord complet peut être un peu caché par la très longue bulle fumée selon sa position plus ou moins droite au guidon et sa taille. En dehors de ce détail, il est complet et sans fioriture. Seul l'indicateur de mode de transmission et de rapport engagé le cas échéant rappelle qu'on roule sur le futur. Un bon point est à mettre sur le compte des rétroviseurs qui offrent une visibilité parfaite. Pour tailler la route, il manque tout de même à la Honda quelques petits rangements. Aucun espace n'est disponible sous la selle et aucun vide poche n'est présent dans ce long carénage. Pour l'aspect pratique, il faut aussi retenir le frein à main facile à manipuler.

Bilan

Au final, la DN01 offre la facilité de conduite d'un maxi-scooter et l'esprit d'un custom, en ajoutant ce qu'il manque le plus souvent à ces deux catégories : la tenue de route exemplaire et le freinage du même acabit. Malgré ses 700cm3, son poids de plus de 250kg et sa transmission automatique, une technique rarement économe en carburant, la DN-01 affiche une consommation entre 6 et 6.5 litres au 100km et autorise ainsi une autonomie proche des 200km. Avec la discrétion sonore de sa motorisation (84db 3750tr), on roule «d'une main» sans contrainte ni obligation dues au pilotage, juste pour le plaisir de faire défiler les kilomètres et de profiter du paysage en demandant pourquoi ne pas mettre cet excellent binôme motorisation/transmission sur une petite GT ?

Photo de la Honda DN-01 modèle 2008
Photo de la Honda DN-01 modèle 2008

Disponible en noir, violet et pour 2009, argent et blanc perle au tarif de 11990€ (septembre 2008).

essai de la Honda DN-01 modèle 2008
Essai de la Honda DN-01 modèle 2008

On aime bien

  • la transmission HFT impeccable
  • le freinage intégral ABS
  • la tenue de route

On aime moins

  • la position de conduite Custom
  • l'absence de rangements
  • routière sans protection
  • les genoux dans le réservoir
Quotidien
Voyage
Loisir
Sport
Duo
On vous regarde
On la détaille
On l'écoute
Ecouter

Commentez avec Facebook

Fiche technique de la Honda DN-01 modèle 2008

Tarif (août 2008)11 990 €
Frein AV2 disques flottants 296mm étriers 3 pistons
Frein AR1 disque 276mm étrier 2 pistons
Hauteur de selle690mm
Réservoir/Conso15,1L / 6,3L aux 100km
Kilométrage au départ6200km
Conditions météossoleil (20°C)

Ces données techniques et tarifs peuvent changer sans préavis. Si ce modèle est toujours au catalogue, vous trouverez des informations complémentaires, le dernier tarif ainsi que les promotions en cours sur moto.honda.fr, le site officiel de la marque.

Photos de la Honda DN-01 modèle 2008

Fond d'écran

fond d'écran de la Honda DN-01 modèle 2008
Fond d'écran aux dimensions 1024x768 1280x1024 800x600