Essai de la Harley-Davidson Softail Slim modèle 2012

Réalisé par Jean-Michel Lainé

Vous aimez les volumes et le style de la Fat Boy mais vous la trouvez trop difficile à emmener ? Harley-Davidson a pensé à vous en s'en inspirant pour proposer ce bobber dans son catalogue 2012 qui ajoute une certaine facilité de conduite à une machine très remarquée. On retrouve un avant imposant et massif avec un large guidon, un gros pneu, des repose-pieds «plateau», une vue dégagée sur le gros phare, une assise basse, etc. tout ou presque sur ce Softail Slim rappelle la Fat Boy Special y compris le coloris sur ces photos. L'arrière est par contre très différent. Le large pneu laisse la place à un élément nettement plus raisonnable, la selle basse avec ses coutures donne un cachet en plein dans le courant Vintage tout comme le garde-boue coupé, les roues à rayons et le double échappement superposé Slash Cut, etc. La modernité est représentée avec l'ABS, l'afficheur digital ou encore les feux qui intègrent les clignotant. Confortablement installé sur la selle solo le large guidon bien en main, le gros V-Twin vous incite à la balade nez au vent emporté par le fameux son «potato» et le couple omniprésent du Twin Cam 103 qui équipe les Softail. Prendre la route au guidon de ce Softail Slim est avant tout une histoire d'ambiance.

Photo de la Harley-Davidson Softail Slim modèle 2012
Photo de la Harley-Davidson Softail Slim modèle 2012

Le V-Twin de presque 1700 cm3 couplé à une boîte de vitesses à 6 rapports permet de rouler sans devoir sans cesse la solliciter. Assez souple à bas régimes, le Twin Cam 103 permet de franches reprises sans devoir passer le rapport d'en dessous sur les grands axes mais aussi sur le réseau secondaire où on peut se contenter de choisir le bon rapport et de se laisser porter par la sonorité à chaque rotation de la poignée. Cette sonorité est amplifiée lors des accélérations par la petite valve automatique sur l'échappement. Le débattement de suspension assez court de ce cadre Softail et la garde au sol réduite incitent de toutes les façons à adopter un rythme tranquille pour son confort et sa sécurité. Tout comme sur les autres modèles équipés de marchepieds, le bitume n'est jamais loin. C'est malgré tout un peu dommage sur ce Softail Slim parce que le pneu plus étroit à l'arrière et l'allègement de quelques kilos apportent un gain de maniabilité que vient rapidement contrarier quelques virages un peu plus serrés que les autres ... Idéalement, on peut imaginer que des commandes avancées apporteraient un surcroit d'insouciance au guidon. Pour l'heure ce n'est pas le cas mais un peu d'application permet de tenir un rythme agréable. Pour parer les éventuels excès d'optimisme, notre Harley-Davidson est équipée de l'ABS qui est dissimulé dans le moyeu pour ne pas casser le style. ABS ou pas, le manque d'appuis sur l'avant nécessite de toutes les façons d'anticiper et de privilégier le frein arrière comme sur la grande majorité des customs, mais sous la pluie cet équipement s'avère utile.

Il n'y a aucune protection comme on le voit que les photos, de quoi prendre un grand bol d'air confortablement installé sur cette selle solo à seulement 650 mm du sol ! Pour ceux qui tiennent absolument à transporter un passager, une selle est disponible au catalogue des accessoires. Deux bémols sont à relever : le premier est que la selle solo prend l'eau par ses jolies coutures. Le second est la chaleur qui remonte du moteur en ville. Pour le premier point, il ne reste qu'à attendre que la selle imbibée par la pluie sèche sous les rayons du soleil. Pour le second point, le système EITMS en option permet de couper automatiquement l'alimentation du cylindre arrière lors des arrêts en ville pour limiter la dissipation de chaleur. Si vous roulez essentiellement en ville, c'est utile sinon l'intérêt est nettement moindre. Pour le reste, l'équipement s'est enrichi en 2012 de quelques fonctionnalités accessibles par les boutons au guidon gauche. L'appel de phare fait enfin son apparition et le poussoir «trip» permet de faire défiler les informations sur le petit écran digital niché dans le grand cadran sur le réservoir. Parmi ces fonctions, celle de l'autonomie restante est particulièrement utile surtout que la consommation est assez constante. Pour les curieux, on peut afficher le rapport engagé et le compte-tours ! Le petit chiffre «6» éclairé en vert lorsqu'on est sur le dernier rapport «overdrive» est toujours présent pour une meilleure lisibilité.

Photo de la Harley-Davidson Softail Slim modèle 2012
Photo de la Harley-Davidson Softail Slim modèle 2012

Bilan

Vous aimez les machines massives avec un large guidon, le reflet des nuages sur le gros phare et rien d'autre qui ne vient contrarier la vue sur la route ? Même au guidon d'un custom de plus de 300 kg, vous appréciez une certaine maniabilité ? C'est justement le programme de ce Softail Slim que ne propose pas une Fat Boy par exemple qui partage pas mal d'éléments avec cette nouveauté 2012. Le gain en facilité de prise en main avec sa selle très basse et le pneu arrière de taille raisonnable est contrarié par le manque de garde au sol qui devient bien plus perceptible puisque le Softail Slim est plus simple à emmener. L'important pour en profiter est d'opter pour un rythme cool avec une position au guidon décontractée et de se laisser porter avec conviction par le couple omniprésent du Twin Cam 103. La sonorité aidant lors de chaque accélération, ce Slim est une véritable incitation à la balade avec en prime un style qui se fait remarquer lorsqu'on le pose sur sa béquille. En dehors de la selle qui prend l'eau par les coutures dont seul le pilote a connaissance, le style minimaliste de ce bobber fait tourner les têtes et se laisse contempler à l'arrêt comme lorsqu'on en prend le guidon. L'imposant réservoir, le phare qui reflète le ciel, le large guidon, le T chromé gravé du sigle «Harley-Davidson», tout est là pour agrémenter la sensation d'être au guidon d'un bobber hors du temps et ça fonctionne !

essai de la Harley-Davidson Softail Slim modèle 2012
Essai de la Harley-Davidson Softail Slim modèle 2012

On aime bien

  • Le style très remarqué
  • Une certaine facilité de conduite
  • L'équipement plus complet

On aime moins

  • La selle solo qui prend l'eau
  • Les marchepieds confortables mais peu pratiques
Quotidien
Voyage
Loisir
Sport
Duo
On vous regarde
On la détaille
On l'écoute

Commentez avec Facebook

Fiche technique de la Harley-Davidson Softail Slim modèle 2012

Tarif (juin 2012)19190€ en noir, 19390€ autres coloris
Puissancenc
Couplenc
Frein avantSimple disque étrier 4 pistons
Frein arrièreSimple disque étrier 2 pistons
Hauteur de selle650 mm
Poids (constructeur)305 kg à vide
Réservoir/Conso18,9 L / 7 L aux 100km

Ces données techniques et tarifs peuvent changer sans préavis. Si ce modèle est toujours au catalogue, vous trouverez des informations complémentaires, le dernier tarif ainsi que les promotions en cours sur www.harley-davidson.fr, le site officiel de la marque.

Photos de la Harley-Davidson Softail Slim modèle 2012

Fond d'écran

fond d'écran de la Harley-Davidson Softail Slim modèle 2012
Fond d'écran aux dimensions 1024x768 1280x1024 800x600