Route militaire des Alpes 1/3 : Col de l'Assietta

Réalisé par Jean-Michel Lainé

Nous voilà dans les Hautes-Alpes au guidon de deux KTM 1190 Adventure, dont une R, pour découvrir 3 routes militaires après avoir rencontré un spécialiste local non loin de Briançon en la personne de Luc Alphand. Alors l'Assietta, le Sommeiller et le Parpaillon, est-ce 3 bons choix ?


Luc Alphand «Il y a beaucoup beaucoup de choses, c'est trois excellents choix avec des itinéraires comme le Sommeiller je crois qu'il y a quasiment 30 kilomètres de Bardonecchia pour monter jusqu'au glacier en haut. Des routes sympas à rouler avec des panoramas qui sont fantastiques parce que ça aussi ça compte. Se faire plaisir techniquement avec une moto oui, mais quand on peut avoir autour de soi un vrai panorama avec des routes dégagées et des belles vues sur les montagnes et les environs, je pense que c'est génial. Ces 3 itinéraires sont tops.
On peut rajouter tous les forts militaires qui sont autour de Briançon, et là il y en a beaucoup. Ici on a le col du Granon qui est juste derrière qui est sympa aussi avec des itinéraires de retour sur des routes en terre qui sont magnifiques
»

luc alphand repond a nos questions au col du granon
Luc Alphand répond à nos questions au col du Granon

Nous n'irons au Granon, notre première route est la plus facile des 3, celle du col de l'Assietta. Ces 3 routes non goudronnées sont ouvertes à la circulation mais réglementées et limitées à 30 km/h, alors on profite avant tout du paysage. Au guidon de l'Adventure 1190, une vraie débutante en TT qui n'a jamais quitté le bitume de son plein gré. Ce sera donc une découverte. Et moi-même plus habitué aux rando-TT au guidon de l'Adventure R, mais la distribution des motos est de toutes les façons dictée par la longueur des jambes.

col de l assietta on profite du soleil au point culminant
Col de l'Assietta on profite du soleil au point culminant

La route du col de l'Assietta est en Italie au départ de Sestrière. On grimpe tout de suite à 2400 mètres d'altitude en à peine 6 km. Après la tempête de la nuit passée dans la région, le vent est encore très présent là-haut. Depuis un premier col, cette piste nous mènera de sommets en sommets et de cols en cols pendant 27 km un peu comme une route des crêtes. La première partie est totalement désolée, pas un arbre en vue. On alterne entre des prairies et des cailloux en survolant un panorama fantastique comme nous l'avait dit Luc Alphand. Puis on redescend un peu avant de changer de face en passant dans une zone boisée bien plus humide. On retrouve rapidement les immensités avec la piste à flanc de montagne et ce vent froid toujours présent en ce début juillet. On y croisera régulièrement quelques groupes de 4x4 mais le col de l'Assietta n'est toujours pas en vue.

Les cols, ce n'est ce qui manque sur ce parcours, mais pour l'Assietta il faudra attendre. Le décors est de plus en plus minéral, on continue de grimper et arrive à d'anciens forts militaires avec ses monuments et quelques plaques commémoratives. Sur la piste, on trouve deux croix aux pieds desquelles on profite d'un panorama grandiose à 360°. Il faut descendre un peu avant d'atteindre enfin le col dont la route porte le nom. Le panneau est couvert d'autocollants comme il se doit, et le détour par le Gran Serin n'est malheureusement plus possible. Le décors change radicalement pour la descente. Les pentes douces laissent la place à des précipices et la piste sert de lit à quelques petits ruisseaux.

col de l assietta est derriere nous
Col de l'Assietta est derrière nous

La descente est bien plus rapide. Elle se fait sur une piste davantage aménagée dans la montagne. De nombreux murs et ouvrages la soutiennent. Le côté sauvage a disparu même si on ne croise toujours pas grand monde. C'est le retour des prairies avec ses troupeaux. 27 km sont passés avant de quitter la route de l'Assietta et de rejoindre l'asphalte pour monter vers le col del Finestre. Encore un peu de piste pour en descendre avant de retrouver le bitume en sous-bois et d'enchainer d'innombrables lacets jusqu'à Susa.

La piste du col de l'Assietta est une première piste facile pour débuter, large et sans ornière, il n'y a pas de piège même avec nos pneus Conti Trail Attack au profil routier. Cette piste offre aussi de fantastiques panoramas durant presque 30 km. Elle est aisément praticable en 4x4 mais dans ce cas, attention aux croisements qui ne sont pas faciles à certains endroits. Ceux qu'on a rencontrés la parcouraient à 99% dans l'autre sens.

col de l assietta pause panoramique aux deux croix
Col de l'Assietta pause panoramique aux deux croix

col de l assietta pause panoramique
Col de l'Assietta pause panoramique

col de l assietta on change de versant dans les sapins
Col de l'Assietta on change de versant dans les sapins

col de l assietta 1747 on n est pas les premiers
Col de l'Assietta 1747, on n'est pas les premiers

col de l assietta descente vers le col
Col de l'Assietta descente vers le col

col de l assietta a 2472 metres d altitude
Col de l'Assietta à 2472 mètres d'altitude

col de l assietta et ses petites fleurs
Col de l'Assietta et ses petites fleurs

col de l assietta la descente au bord du gouffre
Col de l'Assietta la descente au bord du gouffre

col de l assietta au loin el finestre
Col de l'Assietta au loin el Finestre

col de l assietta et ses petits champignons
Col de l'Assietta et ses petits champignons

col de l assietta descente dans la vallee
Col de l'Assietta descente dans la vallée

col de l assietta bientot la fin de la descente
Col de l'Assietta bientôt la fin de la descente

du reconfort avec la boite a fondue au genepy
Du réconfort avec la boite à fondue au génepy

Sommaire des routes militaires de Alpes

Commentez avec Facebook