Essai de la KTM SMC 690 modèle 2008

Réalisé par la rédaction

Dans la famille des gros supermotards monocylindres, voici l'ainée de la famille ! Et autant dire tout de suite qu'elle dispose de tous les arguments pour affirmer son autorité. Le moteur LC4 sorti l'année dernière sur la 690 SM vient en effet couvrir une gamme très complète pour qui veut rouler différent, entre la nouvelle Duke se rapprochant nettement de la catégorie roadster, la SM plus typée et la SMC, le choix est large. Pour l'heure c'est le modèle le plus sportif et revendiquant clairement ses racines SM qui nous intéresse.

Photo de la KTM SMC 690 modèle 2008
Photo de la KTM SMC 690 modèle 2008

SMC ! 3 lettres qui raisonnent aux oreilles des amateurs de gros 4 temps sportifs. Descendant d'une lignée à fort caractère, ce millésime fait peau neuve cette année autant au niveau partie-cycle que moteur puisque il est équipé du 654 cm3 ultramoderne que nous avions essayé l'an passé sur la SM690. Si l'accastillage réglementaire pour rouler sur route fait illusion 5 minutes, l'évidence saute aux yeux la bête s'est échappée d'un paddock. Châssis treillis tubulaire, jantes de 17 pouces chaussées des excellents Michelin 2CT, la gazelle (139.5 Kg à sec) se transforme en girafe par l'adjonction de suspensions WP aux débattements gigantesques !!! Si l'envie vous prenait de vous aventurer sur un terrain de SM, n'ayez aucune crainte pour les sauts car la KT s'y sentira comme un poisson dans l'eau ! En contrepartie il vous faudra l'escalader pour l'enfourcher surtout si vous mesurez moins d'1m80.

Une fois installé aux commandes, on est surpris par le guidon Renthal mono-barre aux dimensions elles aussi très généreuses. Haut et très large, il faudra un léger temps d'adaptation pour vous y sentir à l'aise et adopter la position typique supermotard... Bras et coudes écartés chaque feu rouge promet un départ ! D'autant plus que la migration du réservoir dans la très belle coque-selle autoporteuse, permet une position très avancée. Une chose est certaine l'orange annonce la couleur. Le reste est au standard KTM, avec un bloc compteur complet mais peu lisible (il manque une jauge à essence) emprunté à la Superduke, des leviers réglables et des protège-mains intégraux. Seul bémol la durite de frein avant et le câble du compteur de vitesse sont mal intégrés. Quand au reste de l'équipement il se résume au plus simple, des repose-pieds, deux poignées passager et un bouchon d'essence sans charnière situé derrière la selle (amusant mais peu pratique).

Photo de la KTM SMC 690 modèle 2008
Photo de la KTM SMC 690 modèle 2008

A l'instar de la Duke, c'est sur les petites départementales jurassiennes que nous sommes allés évaluer la bête... Autant le dire tout de suite la "grosse" KTM est un vélo ! Sa finesse, son poids et ses suspensions vous permettent de repousser loin les limites. Il y a de fortes chances d'ailleurs que vous trouviez les vôtres avant celles de la moto. Routes défoncées, revêtement parfait, épingles, grandes courbes une fois passé en revue tout ce que notre itinéraire pouvait nous offrir un seul constat : la SMC affiche des qualités dynamiques particulièrement jouissives. La légèreté de l'ensemble est diabolique et associée aux excellentes qualités d'amortissement, les prises d'angle en deviennent redoutables sans négliger le sentiment de sécurité et de facilité que l'on éprouve depuis le départ.

Au chapitre moteur ce dernier n'est pas en reste ! Bien que légèrement moins puissant que la Duke (environ 2cv) il n'en est pas moins rageur. Difficile, très difficile de rester sage avec un tel engin ! Si au niveau sonore on reconnait les claquements caractéristiques du 4 temps lors de ses envolées tout là haut dans les tours, il est vraiment (trop ?) discret dans les bas régimes . Bas régimes qu'il accepte avec plus ou moins de complaisance. S'il permet d'évoluer en 3ème à 3500trs/mn sans rechigner, n'espérez toutefois rien en dessous. Au-delà, cela commence sérieusement à déménager ! Surtout si vous avez choisi de sélectionner le mapping "hard". Accessible via un petit bouton sous la selle, ce gadget est très à la mode chez les constructeurs. Il permet de changer le caractère du moteur en fonction du vôtre...

Photo de la KTM SMC 690 modèle 2008
Photo de la KTM SMC 690 modèle 2008

Celui de la KTM propose 4 réglages : Pluie / Soft / Hard et un dernier pour une essence de moins bonne qualité, surtout destinée aux modèles trail équipés du même moteur. Si la position pluie rend le moteur très sage, cela reste anecdotique sur un mono et on a tôt fait de rester en "hard", afin de profiter des généreuses montées en régime du bloc. Vif, bourré de couple et sans inertie, le LC4 prend près de 8000trs/mn sans jamais faiblir. Les reprises sont franches à condition de rester assez haut dans les tours et les sorties de virages sur la roue arrière ne sont qu'une simple formalité. L'ensemble est secondé par une boite 6 douce et précise qui permet grâce à son anti-dribble des entrées de courbes réjouissantes !

Et en parlant d'entrée de courbe, la précision du train est redoutable. Les suspensions travaillent bien, suffisamment souples quand on enroule et permettant de faire remonter toutes les informations en conduite plus sportive. La moto se place sans effort, ne dévie jamais de sa trajectoire et permet d'improviser en cas de fantaisies ou d'optimismes, nombreux dans les deux cas tant le caractère joueur est présent ! Seconder par un freinage radial Brembo surpuissant mais parfaitement dosable, la SMC se révèle être un outil dès que ça tourne et que ça freine... A coté de cela, elle ne se sentira pas à l'aise sur les grands axes mais elle n'est de toute façon pas conçue à cet effet. Les grands débattements des suspensions engendrent de légères ondulations et des vibrations remontent via le guidon et les repose-pieds dès 140km/h, sans parler du néant de la protection... Son truc : Les virées sportives et les escapades sur les pistes de karting. Des petites sessions obligatoires, non pas en raison de l'autonomie (environ 170km) mais surtout à cause d'une selle d'une dureté incroyable. Pas de compromis pour la SMC son leitmotiv c'est le sport et rien d'autre !

Photo de la KTM SMC 690 modèle 2008
Photo de la KTM SMC 690 modèle 2008

Bilan

Performance et efficacité, le cocktail SMC est une réussite. Son orientation sportive et son exclusivité seront tout de même à prendre en compte si on envisage de l'acheter. Pas inutilisable au quotidien grâce à une prise en main évidente, il faudra savoir composer avec une absence totale de confort de la selle et de cotés pratiques. En échange de ces petits sacrifices, on gagne une moto absolument pas raisonnable mais au combien amusante qui ne laissera pas insensible l'amateur de machines sportives. Bien équipée, bien finie la bête sera à vous pour 8600€... le prix de la performance.

essai de la KTM SMC 690 modèle 2008
Essai de la KTM SMC 690 modèle 2008

On aime bien

  • le moteur fougueux
  • partie cycle maniable
  • prise en main facile

On aime moins

  • la selle en béton
  • l'exclusivité
Quotidien
Voyage
Loisir
Sport
Duo
On vous regarde
On la détaille
On l'écoute
Ecouter

Commentez avec Facebook

Fiche technique de la KTM SMC 690 modèle 2008

Tarif (juin 2008)8600€
Puissance63ch à 7500tr/mn
Couple64Nm à 6000tr/mn
Frein AV1 disque 320mm Etrier radial 4 pistons
Frein AR1 disque 240mm Etrier 1 piston
Hauteur de selle900mm
Poids (constructeur)139.5kg à sec
Réservoir/Conso12L / 4.8L aux 100km
Kilométrage au départ450km
Conditions météospluie soleil (20-25°C)

Ces données techniques et tarifs peuvent changer sans préavis. Si ce modèle est toujours au catalogue, vous trouverez des informations complémentaires, le dernier tarif ainsi que les promotions en cours sur www.ktm.fr, le site officiel de la marque.

Photos de la KTM SMC 690 modèle 2008

Fond d'écran

fond d'écran de la KTM SMC 690 modèle 2008
Fond d'écran aux dimensions 1024x768 1280x1024 800x600