Essai de la Honda CBR 250 R modèle 2011

Réalisé par Jean-Michel Lainé

Cette Honda CBR 250 R est une vraie nouveauté chez Honda. Cette deux et demi est toutefois un produit mondial, c'est-à-dire qu'elle répond à une demande forte dans le monde entier pour cette cylindrée. En France, Honda ne compte pas vraiment faire un succès commercial avec cette moto qui ne profite pas de l'équivalence de permis ni du permis moto, puisque lorsqu'on le passe, c'est généralement pour acheter ensuite une 600 ou 750. Pour cette sportive monocylindre, Honda apporte un style qui la rapproche plus d'une grosse moto, dans le but de la rendre plus valorisante. En regardant de plus près, on retrouve d'ailleurs des éléments esthétiques qui viennent de la CBR 1000 RR à l'image du flanc de carénage ou de la VFR 1200 F avec la forme de l'optique du phare, de la partie arrière ou des poignées pour le passager. Même si elle arrive en même temps que la nouvelle CBR 125, notre CBR 250 R n'en partage pourtant pas de nombreux éléments à commencer par ce qui se voit le plus en comparant les deux : la cadre. Point de cadre double berceau comme sur la 125, la 250 opte pour un cadre double poutre renforcé en acier pour apporter d'après Honda plus de rigidité au regard des performances souhaitées.

Photo de la Honda CBR 250 R modèle 2011
Photo de la Honda CBR 250 R modèle 2011

Le moteur de la CBR 250 est un monocylindre contrairement à celui de la Kawasaki Ninja 250 qui est animée par un bicylindre. Le but avoué d'Honda est de réduire le coût de l'entretien pour ce produit mondial, mais aussi le poids ce qui a l'air d'être légèrement le cas si on s'en tient aux fiches techniques des deux protagonistes cités. Le bloc Honda de 249.6cm3 (76x55mm) est équipé d'un double arbre à cames en tête, d'un démarreur électrique, de l'injection électronique et est bien entendu catalysé. Sa particularité dans sa conception est que son vilebrequin est décalé. Au lieu d'être à la verticale du piston, il est légèrement reculé pour que la bielle soit à la verticale (et non en biais) lorsqu'elle redescend après l'explosion déclenchée par la bougie iridium. L'intérêt est de réduire la friction dans cette phase d'effort et donc la consommation, l'usure, etc. Secondé par une boîte de vitesses à 6 rapports, le mono se montre assez volontaire à l'usage même si sa vitesse de pointe est probablement réduite face à un twin de même cylindrée, cela dépend de la démultiplication, mais ceci mérite d'être vérifié. Malgré tout, on passe les 160km/h sans trop de souci en dehors du fait de devoir se cacher derrière la bulle et rentrer les coudes... A bas régimes, le monocylindre est particulièrement souple et permet de traverser les petites rues sur un filet de gaz sans problème. Pour plus de vivacité, il ne faut pas hésiter à lui faire prendre des tours comme on le ferait au guidon d'une 125. Ensuite, les vitesses s'enchaînent facilement et le rythme peut augmenter. Avec ses 26.4 chevaux, il y a même de quoi suivre sans forcer la très grande majorité des machines du marché dans nos contrées si vous respectez un minimum les limitations de vitesses et que vous ne passez pas votre temps sur l'autoroute.

A l'usage, toute sportive qu'elle est, la CBR 250 est avant tout confortable. La position de conduite est plutôt typée roadster ou sport-GT avec des demi-guidons assez relevés et une selle relativement basse à 780mm. Le carénage et la bulle sont étroits, mais cette dernière manque de hauteur pour une bonne protection. Surement que si vous optez pour un usage routier fréquent, par exemple pour aller rouler avec un club le week-end, vous gagnerez en confort en la changeant au profit d'une plus haute. Sur ce modèle destiné au marché mondial, le passager n'est pas oublié avec deux belles poignées pour se tenir et des repose-pieds placés pas trop haut pour ne pas exagérément devoir plier les jambes. La fourche classique de 37mm et l'amortisseur pro-link sont assez fermes et forment avec le cadre, un ensemble qui paraît suffisamment rigide sur le petit parcours fait lors de cette prise en main. L'ensemble apparaît comme sécurisant et permet de se faire plaisir. Bien entendu, l'étroitesse de la machine, son gabarit et son faible poids la rendent sensible aux appuis sur le guidon ou les repose-pieds ainsi qu'aux vents latéraux.

Photo de la Honda CBR 250 R modèle 2011
Photo de la Honda CBR 250 R modèle 2011

Enfin, Honda s'est penché sur l'équipement sur sa CBR 250 R. Une petite place sous la selle peut accueillir quelques menues affaires ou un U proposé en accessoire au catalogue de la marque (119€ pour le U et 66€ pour sa fixation). Le plus remarquable est le tableau de bord avec un design soigné. Il est composé d'un grand compte-tours et d'un afficheur numérique juste en dessous sur lequel on trouve une montre et une jauge de carburant en plus de l'affichage de la vitesse et des totalisateurs. Vous remarquerez sur les photos que la CBR 250 essayée est équipée du C-ABS (+4kg par rapport à la version standard), cette version ne sera pas importée en France où il faudra se contenter de freins classiques non testés du coup.

Bilan

Il est certain que la nouvelle Honda CBR 250 R ne va pas vraisemblablement pas bousculer le marché français, non pas parce que la machine manque d'intérêt mais parce que cette cylindrée est boudée dans l'hexagone. Pourtant, il faut reconnaître que cette 250 propose un programme intéressant que ce soit pour un usage quotidien ou pour rouler avec ses amis le week-end venu. Au guidon, on retrouve un peu les performances, et les sensations dans une moindre mesure, des 125 du temps où elles avaient un moteur 2 temps ! On se fait plaisir, on s'amuse avec un pilotage nécessairement plus fin pour suivre le groupe, on n'hésite pas à solliciter le mono, ni à brutaliser la machine si besoin, bref, c'est assez fun comme machine tout en restant ultra raisonnable. Bien entendu pour partir en week-end à deux avec des bagages, ce n'est pas la panacée mais si vous êtes un habitué des sorties entre amis le week-end, la formule ne semble pas inintéressante surtout que la consommation annoncée par Honda de 3.7 litres aux 100km peut peser dans la balance actuellement. Enfin, cette Honda produite à Bangkok en Thaïlande est proposée au tarif de 3990€, soit le prix d'une jolie 125 avec les performances de son moteur en plus... mais à la condition d'avoir le permis A.

Photo de la Honda CBR 250 R modèle 2011
Photo de la Honda CBR 250 R modèle 2011

On aime bien

  • Prise en main évidente
  • Position agréable
  • Aspect valorisant

On aime moins

  • Protection limitée
  • Prix des accessoires // à la moto
Quotidien
Voyage
Loisir
Sport
Duo
On vous regarde
On la détaille
On l'écoute

Commentez avec Facebook

Fiche technique de la Honda CBR 250 R modèle 2011

Tarif (mars 2011)3 990 €
Puissance26,4ch à 8500tr/min
Couple2,4mkg à 7000tr/min
Frein avantDisque 296mm double piston
Frein arrièreDisque 220mm simple piston
Hauteur de selle780mm
Poids (constructeur)161kg en ordre de marche
Réservoir/Conso13L / 3,7L aux 100km (officielle)

Ces données techniques et tarifs peuvent changer sans préavis. Si ce modèle est toujours au catalogue, vous trouverez des informations complémentaires, le dernier tarif ainsi que les promotions en cours sur moto.honda.fr, le site officiel de la marque.

Photos de la Honda CBR 250 R modèle 2011

Fond d'écran

fond d'écran de la Honda CBR 250 R modèle 2011
Fond d'écran aux dimensions 1024x768 1280x1024 800x600