Essai de la KTM Duke 125 modèle 2011

Réalisé par Jean-Michel Lainé

En 2011, KTM repart à l'aventure ! Marque ultra-réputée en tout-terrain avec d'innombrables titres mondiaux et nationaux, KTM s'est aventuré avec divers succès dans d'autres domaines à commencer par la route avec l'arrivée de la première Super Duke, puis de l'auto avec la X-Bow avant d'investir cette année les centres villes pour les seuls détenteurs du permis auto. Pour garder l'esprit de la marque autrichienne, la nouvelle Duke 125 s'est parée d'un équipement moderne et pour assurer un tarif contenu à 3890 euros, elle est fabriquée en Inde (fief de Bajaj). Sur le catalogue ou en photo, il faut reconnaître que la KTM Duke 125 jette un pavé dans la marre tranquille des 125 toutes catégories confondues. Un peu de fun dans ce monde urbain plein de grisaille ne fera pas de mal ! L'ADN KTM se retrouve au premier coup d'oeil avec le dessin du réservoir, des plastiques arrière ou encore de la plaque phare. Inspirée du monde du Supermoto et de sa grande soeur Duke 690, la petite 125 en reprend quelques ingrédients comme par exemple le bras oscillant treillis du plus bel effet qui vient compléter un cadre tubulaire en acier pour le style et la rigidité. Comme une «grande», la 125 est équipée d'un guidon sans barre et d'un amortisseur sans biellette comme sur la Super Duke 990. On remarque aussi certains éléments surdimensionnés qu'on pourrait trouver sur une machine de plus forte cylindrée, comme la fourche inversée de 43mm, les pneus 17 pouces de 110 à l'avant mais surtout 150 à l'arrière, le disque de frein avant de 280mm pincé par un étrier radial 4 pistons et le frein arrière de 230mm. Enfin, pour soigner son style, la Duke est équipée de clignotants à LED, d'un feu à LED et d'un éclairage de plaque à LED aussi, sans oublier l'illumination du réservoir avec la même technologie qui est par contre une option. Comme beaucoup de KTM, cette petite nouvelle a droit à son catalogue de pièces Power Parts, pas pour toucher au moteur puisque c'est interdit, mais pour changer le look de votre machine. On y trouve par exemple une plaque phare façon cross mais qui sera homologuée, c'est-à-dire qu'en plus d'y voir clair, vous éviterez quelques PV...

Photo de la KTM Duke 125 modèle 2011
Photo de la KTM Duke 125 modèle 2011

Qui dit nouvelle moto dit nouveau moteur sur cette Duke. Le moteur 125 super carré (58 x 47.2mm) possède un double arbre à cames en tête, des soupapes actionnés par des culbuteurs (c'est rare et généralement réservé à des machines haute performance), un arbre d'équilibrage pour réduire les vibrations, un refroidissement liquide, l'injection électronique avec des papillons de 33mm, etc. Technologiquement, on est donc assez loin d'un 4 temps antédiluvien pour ce bloc qui ne délivre de toutes les façons pas plus de 15 chevaux, la limite légale en France. En selle, on remarque une bonne atténuation des vibrations et une sonorité assez flatteuse pour une 125 urbaine 4 temps. Pour cela, KTM a porté ses efforts sur un silencieux dissimulé entre le bas du cadre et le bras oscillant. En plus d'être efficace, c'est plutôt joli. Passé 5000tr/min, les montées en régime sont vives. En deçà, on peut descendre assez bas pour se laisser porter à une allure constante sans trop d'inconvénients. Malgré tout à faible allure, on a tendance à caler lorsqu'on coupe les gaz un peu trop rapidement. Le bloc est plus vif et plus fun lorsqu'on passe les 6-7000tr/min avant de déclencher la shift light (lumière rouge au tableau de bord) et de se réguler un peu avant les 10000tr/min. Même sans grimper aussi haut, il faudra tout de même jouer avec les rapports la boîte pour garder le rythme. Cette boîte paraît être assez ferme et demande des mouvements francs du pied pour enchaîner les rapports. Sur le même registre, le point mort n'est pas évident à trouver si on souhaite le passer à l'arrêt complet. Par contre, les plus joueurs apprécieront de pouvoir passer les rapports à la montée comme à la descente sans l'embrayage, à condition d'être au bon régime moteur bien entendu...

La position au guidon de la Duke 125 met de toute évidence l'accent sur la maniabilité. Avec son châssis rigide et ses suspensions un peu souples d'origine, la petit Katé semble stable en courbe et vive sur les changements d'angles, en tout cas, largement suffisamment pour un usage essentiellement urbain en toute sécurité de ce point de vue. Ce qui surprend bien davantage au guidon que le punch du moteur ou la qualité de la tenue de route, c'est la puissance des freins. Difficile d'appuyer sur la petite pédale du frein arrière (façon cross mais avec un caoutchouc) sans bloquer la roue et difficile aussi de ne pas faire un freinage brutal, en tout cas «sportif», avec le frein avant au mordant impressionnant dans la catégorie. Les amateurs de stunt devraient apprécier ces deux outils mis à disposition... Dans tous les cas, il faudra sans doute faire attention les jours de pluie, le reste du temps, la Duke 125 assurera un freinage sans faille pour les pilotes les plus chevronnés !

Photo de la KTM Duke 125 modèle 2011
Photo de la KTM Duke 125 modèle 2011

Côté confort, le pilote a pour lui une ferme et large selle, sans doute même un peu trop car on sent ses arrêtes à l'intérieur des cuisses. En dehors de ce point, la position droite du buste et le large guidon procurent à la KTM une excellente maniabilité. La selle dédiée au passager s'inspire de la Duke 690. Même si ce n'est pas un modèle de confort, elle a le mérite d'avoir une taille honorable et d'être parfaitement utilisable. Le passager dispose de deux poignées pour bien se maintenir et de jolis repose-pieds alu pour mettre ses... pieds. Sous la selle, la place est rikiki, en dehors d'un paquet de cigarette ou de votre portable, il ne restera pas beaucoup d'espace. Enfin, il faut finir le tour de la Duke par l'impressionnant tableau de bord digital. Il affiche en simultané le compte-tours, la vitesse, l'heure, la jauge de carburant, la consommation moyenne (qui se remet à zéro à chaque coupure de contact), le rapport engagé, etc. Même sur une grosse cylindrée, on n'a rarement autant d'informations à sa disposition. La petite touche hype est certainement les commodos qui s'éclairent la nuit, ce n'est pas franchement utile mais cela s'ajoute sans aucun doute à la singularité de la Duke 125.

Bilan

Parmi les grandes étapes de l'histoire de KTM, marque incontournable en tout-terrain, on retiendra certainement l'arrivée sur la route de la première Super Duke puis, en 2011, l'arrivée en ville avec la Duke 125 pour les permis B. Cette nouvelle Duke 125 n'arrive pas que pour ajouter une machine à la longue liste des 125 déjà présentes sur le marché. On remarque tout d'abord un certain nombre d'éléments qui lui donnent tout d'une grande comme sa fourche inversée, son cadre treillis, son joli bras oscillant ou encore ses freins surdimensionnés. Le style est soigné avec la présence de LED et un coup de crayon très marqué pour distinguer cette Duke dans le flot des 125 et surtout l'identifier immédiatement à KTM. Le moteur totalement nouveau pour la marque, fait la part belle à la technologie. Dommage qu'elle ne fasse que 15 chevaux finalement, parce que cette Duke semble avoir un sérieux potentiel ludique, mais c'est la limite légale pour le détenteur d'un permis B en France. Toutefois, la conduite est plutôt fun avec la shift light qui s'illumine pour passer le rapport suivant à la volée, et les freins qui permettent de faire des freinages très très sportifs... Ce n'est pas obligatoire de jouer avec cette 125, mais c'est vrai que le programme est alléchant, il serait dommage de s'en priver. Si c'est plus son style que sa conduite qui vous attire, vous profiterez tout de même d'une tenue de route correcte et sécurisante qui n'est en réalité pas toujours le cas sur ces petites machines. Quoi qu'il en soit, pour 3890€ on en a pour son argent pour se démarquer : la Duke fait tourner les têtes, on n'en finit pas d'en parler et de la regarder, on s'amuse avec et si la consommation affichée est exacte, on ne consomme que 3.5 à 4 litres aux 100km. En plus, vous pouvez piocher dans le catalogue KTM Power Parts pour vous faire votre Duke 125 rien qu'à vous avec bien plus qu'une poignée d'accessoires proposés. A découvrir pour ceux qui n'ont pas le permis moto et qui souhaitent rouler différent avec une touche de fun en prime !

Photo de la KTM Duke 125 modèle 2011
Photo de la KTM Duke 125 modèle 2011

On aime bien

  • Le comportement dynamique
  • Le coup de crayon
  • L'équipement général

On aime moins

  • Le freinage un peu too much
  • Le moteur à la coupure
  • La fermeté de la boîte
Quotidien
Voyage
Loisir
Sport
Duo
On vous regarde
On la détaille
On l'écoute

Commentez avec Facebook

Fiche technique de la KTM Duke 125 modèle 2011

Tarif (mars 2011)3 890 €
Puissance15ch à 10500tr/min
Couple1,22mkg à 8000tr/min
Frein avantDisque 280mm étrier radial 4 pistons
Frein arrièreDisque 230mm étrier 1 piston
Hauteur de selle810mm
Poids (constructeur)118kg sans essence
Réservoir/Conso11L / 4L aux 100km

Ces données techniques et tarifs peuvent changer sans préavis. Si ce modèle est toujours au catalogue, vous trouverez des informations complémentaires, le dernier tarif ainsi que les promotions en cours sur www.ktm.fr, le site officiel de la marque.

Photos de la KTM Duke 125 modèle 2011

Fond d'écran

fond d'écran de la KTM Duke 125 modèle 2011
Fond d'écran aux dimensions 1024x768 1280x1024 800x600