Essai de la Honda CBF1000 modèle 2006

Réalisé par la rédaction

La famille CBF comprend trois motorisations : un bicylindre 500 et deux quatre cylindres de 600 et 1000cm3. C'est au guidon de la CBF 1000 équipée de l'ABS et du CBS que nous prenons la route. Bien qu'elle soit classée dans la catégorie des roadsters, la première impression qui se dégage en quelques kilomètres est sa polyvalence : La prise en main de la Honda est immédiate, aucune période d'adaptation ni de mode d'emploi particulier n'est nécessaire pour en profiter.

Photo de la Honda CBF1000 modèle 2006
Photo de la Honda CBF1000 modèle 2006

Sous son dessin plutôt classique, la CBF renferme un moteur dérivé de la sportive de la marque, un quatre cylindres en ligne de 998cm3 refroidi par eau avec un double ACT et 16 soupapes. Pour s'adapter au mieux à l'usage qui lui est confié, le moteur affiche une puissance juste en deçà de la limite légale et favorise les bas et moyens régimes.

Il en résulte une souplesse exemplaire qui permet de reprendre dès 1000tr/min et facilite énormément les manoeuvres au ralenti. Lorsque la route se dégage, on apprécie l'allonge offerte par le quatre cylindres grâce à une plage d'utilisation très grande qui ne souffre d'aucune irrégularité. Bien calé sur le dernier rapport, on roule à un bon rythme sans forcer, simplement en ajustant le régime moteur au relief.

Photo de la Honda CBF1000 modèle 2006
Photo de la Honda CBF1000 modèle 2006

Le 1000cm3 offre un comportement qu'on trouve plus couramment sur des moteurs de cylindrées plus importantes mais ce moteur sait aussi se montrer terriblement efficace pour peu qu'on le lui demande. La zone rouge placée à 10000tr/min sur le compte-tours rappelle aux yeux du pilote l'origine sportive du moteur. D'un mouvement rapide de la main, on quitte le domaine feutré qu'il nous distillait jusqu'alors pour des montées en régime vives et régulières qui demeurent efficace sur tout type de route en conservant tout de même une certaine discrétion de fonctionnement puisque ce bloc annonce 88db à 4000tr/min .

La boîte de vitesse se manie très facilement et les rapports s'enchaînent rapidement avec ou sans l'usage de l'embrayage comme on le fait plus souvent sur une sportive. A propos de l'embrayage, on note le levier réglable au millimètre à l'aide d'une petite molette. La motorisation permet deux usages distincts de cette boîte de vitesse : soit on sélectionne un rapport et se contente de jouer sur la poignée des gaz pour un pilotage souple, soit on optimise ses changements de rapports pour une conduite plus incisive.

Photo de la Honda CBF1000 modèle 2006
Photo de la Honda CBF1000 modèle 2006

La partie cycle est classique puisqu'elle s'articule autour d'un cadre simple poutre d'acier rectangulaire dit «Mono-backbone». A l'avant on trouve une fourche de 43mm non réglable et à l'arrière un amortisseur réglable en précharge sur sept positions. Ces éléments assurent un excellent confort même à une vitesse de croisière soutenue et autorisent une conduite plus sportive sans trop de souci même si ce n'est pas la vocation première de cette CBF 1000.

Pour assurer un bon freinage en toutes circonstances, la machine est équipée de l'ABS et du CBS. On retrouve donc à l'avant comme à l'arrière, des étriers combinés à trois pistons pour répartir la puissance de freinage sur les deux disques de 296mm à l'avant et le simple disque de 240mm à l'arrière.

Photo de la Honda CBF1000 modèle 2006
Photo de la Honda CBF1000 modèle 2006

A l'aide de ces deux systèmes combinés, le freinage se fait simplement en attrapant fermement le levier et appuyant fortement sur la pédale. Inutile donc de doser soi-même la répartition de la puissance qui en plus d'être impressionnante, est du coup parfaitement maîtrisée quelle que soit son expérience et la situation rencontrée. Si le mode d'emploi de ce système de freinage demande un petit temps d'adaptation quand on est habitué aux freins séparés conventionnels, il saura bien vite s'imposer comme une évidence et se faire oublier au quotidien.

Chose rare dans la production actuelle dans cette gamme de prix, la CBF1000 met l'accent sur l'ergonomie. La petite bulle est réglable et il en est de même pour la hauteur de selle, le guidon et les leviers de frein et d'embrayage.

Photo de la Honda CBF1000 modèle 2006
Photo de la Honda CBF1000 modèle 2006

Normalement, une fois tout ceci ajusté au mieux, vous devriez vous sentir à l'aise pour attaquer de grandes étapes avec une position qui sera idéale pour votre gabarit, d'autant que le confort de la selle reste correct au fil des kilomètres. Les bras et poignets ne seront pas mis à rude épreuve grâce à un positionnement idéal sur le guidon qui permet de le tenir fermement sans pour autant être en appui.

Une fois le dosseret (en option) enlevé, le passager a à sa disposition une selle plutôt accueillante et deux poignées de part et d'autre de celle-ci, qui offrent une bonne prise en main. Sous cette selle, un emplacement accueillera de petites affaires toujours nécessaires pour un usage quotidien.

Photo de la Honda CBF1000 modèle 2006
Photo de la Honda CBF1000 modèle 2006

Le tableau de bord très complet intègre les voyants de l'HISS (anti-démarrage), de l'ABS et de l'injection en dehors des voyants traditionnels, un tachymètre à aiguille peut-être un peu difficile à lire d'un coup d'oeil rapide, un compte-tours et une jauge de carburant à aiguille également.

Pour en terminer avec le coté pratique, on apprécie la béquille centrale qui facilite le stationnement mais aussi l'équilibrage du chargement sur la machine, un chargement qui sera aisément arrimé avec les petits ergots mis à disposition.

Photo de la Honda CBF1000 modèle 2006
Photo de la Honda CBF1000 modèle 2006

A l'usage, cette CBF 1000 sait se faire apprécier par son aptitude à passer d'un rythme de balade tranquille à une conduite plus sportive en moins de temps qu'il n'en faut pour l'écrire et une autonomie qui atteint facilement les 250km. Certes nous ne sommes pas au guidon d'une super sportive, mais ses suspensions relativement fermes pour une machine polyvalente sans pour autant être dures, et son moteur plein à tous les régimes, ont vite fait de faire pousser des ailes.

La performance de cette machine est certainement de savoir faire apprécier ses qualités dynamiques au pilote chevronné comme au novice. L'usage est tellement simple que quelques mètres suffisent pour prendre confiance et oublier totalement la machine. Il suffit alors de se concentrer au choix, sur le pilotage ou les paysages traversés. La vitesse de croisière peut être très honorable sans aucune appréhension.

Photo de la Honda CBF1000 modèle 2006
Photo de la Honda CBF1000 modèle 2006

Bilan

Sa ligne générale très sage et sa sonorité très feutrée garantissent une discrétion sans faille au guidon. L'intégration des clignotants avant et arrière au carénage accentue cette impression de sagesse ou rien ne dépasse, mais il ne faut pas s'y fier. Si ce roadster apparaît comme un modèle de polyvalence en se tirant plutôt bien de tous les exercices quotidiens, il sait aussi faire une belle démonstration de ses armes sur des balades sportives.

Disponible en orange, argent ou noire, la Honda CBF1000 est proposée à partir de 8900€ et 9500€ avec l'ABS et le CBS, deux options qu'il ne faut pas hésiter à prendre pour les plus gros rouleurs.

Photo de la Honda CBF1000 modèle 2006
Photo de la Honda CBF1000 modèle 2006

Commentez avec Facebook

Ces données techniques et tarifs peuvent changer sans préavis. Si ce modèle est toujours au catalogue, vous trouverez des informations complémentaires, le dernier tarif ainsi que les promotions en cours sur moto.honda.fr, le site officiel de la marque.

Photos de la Honda CBF1000 modèle 2006