Essai de la BMW R 1200 RT modèle 2008

Réalisé par Jean-Michel Lainé

RT sont deux lettres synonymes de grand tourisme qui, à l'image des initiales GS, sont devenues de véritables symboles pour la marque allemande. Bonifiée d'année en année, la R1200RT est assez facilement reconnue de tous comme une référence lorsqu'il s'agit de voyager loin avec un excellent confort et surtout, des qualités dynamiques trop rarement présentes dans la catégorie des GT.

Photo de la BMW R 1200 RT modèle 2008
Photo de la BMW R 1200 RT modèle 2008

Comme l'ensemble de la gamme R, le bicylindre à plat Boxer de 1200cm3 ne fait pas appel à un arsenal technologique puisqu'il est refroidi par air/huile et ne possède qu'un arbre à cames pour ses quatre soupapes par cylindre. Mais peu importe finalement car le Boxer qui délivre tout de même 110ch à 7500tr/min (107 pour la France) et 115Nm à 6000tr/min (à 5500 pour la France), brille par ses reprises convaincantes et une plage d'utilisation relativement étendue de 3 à 7000tr/min. Capable de descendre à presque 1000tr/min et de reprendre sans changer de rapport, on cherche sa route tranquillement sans se soucier de la conduite. Dès que le rythme s'accélère, le Boxer tracte son équipage avec détermination et grimpe dans les tours sans retenue pour enchaîner les virages des petites routes avec une vélocité insoupçonnée. Dans ces conditions, la boîte de vitesses demande un peu d'application pour être maniée rapidement, mais c'est possible, surtout que le levier d'embrayage (réglable sur 3 positions) est très souple et se dose sans effort. Pour un usage complètement «Touring», la boîte est finalement peu sollicitée, car une fois le bon rapport sélectionné, on se laisse porter par les belles performances du Flat. L'ombre au tableau est la sonorité perçue au guidon, non pas par son volume qui est tout à fait en phase avec la destinée de l'engin, mais par sa nature qui ne met pas en valeur le son du Boxer alors qu'à l'échappement, il est tout autre (88db 3750tr/min).

Evoquée au début, la R1200RT excelle par son comportement dynamique. Si 259kg tous pleins faits peuvent effrayer, une fois en route ils disparaissent totalement... de quoi s'inscrire à un concours de lenteur sans crainte. Plus sérieusement, hormis le gabarit, la BMW se manie en ville avec une aisance incroyable. Elle est impériale sur voie rapide et imperturbable sur les petites routes même lorsque le revêtement est de qualité médiocre. Bon nombre de roadster n'ont pas la vivacité dont est capable cette RT qui ne demande aucun effort physique particulier pour se placer et maintenir ses trajectoires : une réelle réussite. Selon les principes chers à BMW, le Telelever à l'avant qui sépare la suspension avant du guidage et le Paralever à l'arrière, l'assiette de la machine ne varie quasiment pas sur les phases de freinage et d'accélération. En plus d'être agréable à la conduite, c'est très reposant car le corps ne bascule pas d'avant en arrière. Le modèle essayé était équipé de l'amortissement ajustable électroniquement (ESA) via un petit bouton. Trois modes sont proposés, Confort, Normal et Sport. Si la différence n'est flagrante qu'en roulant à vitesse un peu élevée, il faut reconnaître que le système est convaincant.

Photo de la BMW R 1200 RT modèle 2008
Photo de la BMW R 1200 RT modèle 2008

L'ABS intégral équipe la RT de série. Avec ses deux disques de 320mm à l'avant, son simple disque de 265mm à l'arrière et son excellente répartition des masses, le freinage est très efficace qu'il se fasse en douceur lors d'une balade touristique ou avec brutalité sur une situation d'urgence. Le plus remarquable est sans doute que le fait de freiner ne fait que très peu bouger la machine et permet donc de rester totalement serein.

Pour voyager loin, il faut avant tout du confort, donc éviter de transporter ses affaires et une bonne ergonomie. Pour éviter l'énorme sac à dos, la R1200RT est équipée de deux sacoches étanches qui peuvent accueillir un casque intégral chacune sans souci et même plus ! Le système de verrouillage se manipule facilement et n'entrave pas le volume intérieur. Attention à la largeur totale tout de même puisqu'elles dépassent des rétroviseurs qui servent souvent de repère de largeur maximale sur un deux-roues. Une place sous la selle peut recevoir quelques petites choses toujours utiles et un vide-poche (fermant à clé) dans le carénage droit est toujours à portée de main. Celui-ci contenait le lecteur radio/CD qui n'est donc pas là si vous ne prenez pas cette option, mais même avec le «motoradio», il reste 5cm au-dessus qui laissent sans souci de la place pour son téléphone mobile, son lecteur MP3 (connectable) et sa carte de crédit pour les péages. Dernier point pratique, deux prises pour alimenter un appareil électronique sont disposées à l'avant (carénage gauche) et à l'arrière de la selle passager. Enfin, un porte-paquet peut supporter un topcase.

Photo de la BMW R 1200 RT modèle 2008
Photo de la BMW R 1200 RT modèle 2008

Avec tout ceci, vous n'avez normalement plus rien sur vous. Au guidon, la BMW se distingue par un très bel accueil pour le pilote et le passager qui a pour lui de larges poignées de maintien. La position est complètement naturelle et la selle très confortable du pilote se règle en 2 hauteurs (820 ou 840mm). Une selle basse est proposée en option (780 ou 800mm). Celles-ci chauffent tout comme les poignées. Pour se protéger des intempéries, le large carénage fait parfaitement son travail. La large bulle réglable électriquement permet même de s'en griller une sur l'autoroute en position haute... Dans cette position, la vision à travers la bulle est un peu déformée en courbe, si cela ne gêne absolument pas sur autoroute, ce n'est pas forcément le cas sur des petites routes. Un bémol tout de même sur les pieds qui même s'ils n'ont pas pris l'eau sous de petites averses, sont dans des remous d'air.

Le tour du propriétaire se termine par le tableau de bord pléthorique à la lisibilité parfaite. Totalisateurs en bas, ordinateur de bord au centre, radio/CD en haut, température moteur et rapport engagé à droite, jauge à gauche... tout est sur l'afficheur digital au centre du tableau de bord y compris l'heure et l'indicateur des sièges chauffants. Au-dessus, les indispensables témoins, à gauche la vitesse et à droite le compte-tours sont à aiguilles. L'ordinateur de bord nous donne la consommation moyenne (6 litres / 100km), la pression des pneus avant/arrière, l'autonomie qui approche les 450km avec les 27 litres d'essence, la vitesse moyenne etc.

Photo de la BMW R 1200 RT modèle 2008
Photo de la BMW R 1200 RT modèle 2008

Bilan

Si la R1200RT avale l'autoroute sereinement avec le régulateur de vitesse, la musique et la discussion avec le passager grâce à l'intercom dans un confort plus qu'agréable, elle sait aussi se montrer dynamique et presque joueuse sur de petites routes si on le souhaite. C'est sans doute le coup de force de cette BMW capable d'être rationnelle pour tailler la route mais aussi de distiller un réel bonheur de conduite lorsque les conditions s'y prêtent et que l'envie de s'amuser prend le dessus. Le plus fort dans tout ceci est que la consommation moyenne peut descendre à 6 litres aux 100km sans réellement faire attention. Bonne à tout faire bien la RT ? En dehors de quitter le bitume, sans doute.

La BMW R1200RT est à partir de 16750,00€. Celle essayée est en Argent Titan Métal avec le Pack Sécurité 410€ (RDC - Capteur de pression des pneus, ASC Contrôle de stabilité) et le Pack 3 à 2430€ (Echappement Chromé, ESA - Suspension Electronique, Sièges chauffants, Poignées Chauffantes, Régulateur de Vitesse, Ordinateur de Bord, Radio CD, Clignotants Blancs, Alarme) pour un prix total clés en main de 19590€

Photo de la BMW R 1200 RT modèle 2008
Photo de la BMW R 1200 RT modèle 2008

On aime bien

  • Tenue de route exemplaire
  • Disponibilité du Boxer
  • Equipement ultra complet
  • Système ABS de série

On aime moins

  • Protection des pieds
  • Equipement en supplément
  • Largeur des valises
Quotidien
Voyage
Loisir
Sport
Duo
On vous regarde
On la détaille
On l'écoute
Ecouter

Commentez avec Facebook

Fiche technique de la BMW R 1200 RT modèle 2008

Tarif (octobre 2008)16750€ (modèle essayé 19590)
Puissance110ch (107) à 7500 tr/min
Couple11,72mkg à 6000tr/min (5500)
Frein AV2 disques flottants 320mm, étriers 4 pistons
Frein ARDisque 265mm étrier flottant 2 pistons
Hauteur de selle820/840mm (780/800mm en option)
Poids (constructeur)259kg tous pleins faits
Réservoir/Conso27L / 6L aux 100km
Kilométrage au départ2500km
Conditions météossoleil pluie (15°C)

Ces données techniques et tarifs peuvent changer sans préavis. Si ce modèle est toujours au catalogue, vous trouverez des informations complémentaires, le dernier tarif ainsi que les promotions en cours sur www.bmw-motorrad.fr, le site officiel de la marque.

Photos de la BMW R 1200 RT modèle 2008

Fond d'écran

fond d'écran de la BMW R 1200 RT modèle 2008
Fond d'écran aux dimensions 1024x768 1280x1024 800x600