Les derniers mille vaches de 1974


Les derniers mille vaches celui de 1974 .
Tous les Huns présents se souviendront de cette sortie archi usante !
Pourquoi ?
Parce que il fallait remettre l'importance de cette concentration à sa place et non pas vénérer ça comme les nouveaux motards en japonaises .
Déjà précédemment les Huns n'avaient même pas trouvé bon d'aller à la concentration à Lespare en motos . Nous y avons donc été en vélo dont 2 tandems .
Cette fois ci je décidais moi ,y aller avec la 350 latérale Magnat Debon à 4 vitesses de Yann . Déjà le vendredi soir Joel trompe la mort avait remonté la boite la nuit .
Quand je partis avec les Huns le samedi à 9h , aucune vitesse passait normalement , impossible de les passer dans l'ordre .
Je redémontais donc la boite de vitesses (à la graisse) ,puis j'essayais la moto .Les vitesses passaient bien sauf la 4 ème qui décrochait mais en laissant le pied dessus c'était bon .
Arrivé à Talence une voiture me dépasse en me disant que je perds mon essence , effectivement le tuyau au carbu pissait comme une pomme d'arrosage .
Je dis à Joel d'aller chez Bosques (Yam) me chercher un tuyau d'essence .
Je sors de BX et j'attaque la route de Libourne avec Joselin sur le tansad et là plus de puissance .... Joint de culasse claqué !!!!
Je dis à Joel de faire tous les carrossiers pour me trouver une feuille de cuivre pendant que je démonte la culasse .
A 3 h de l'après midi Joel revient de Périgueux , avec 2 joints d'époque un neuf et 1 d'occasion ,le concessionnaire Motobécane avait ça dans sa cave .
Arrivé à Périgueux la plus grosse peur de ma vie (qui se refera après) ,je descends la rue pendant que le feu est au vert ,il passe au rouge , impossible de freiner car mon pied pour accéder au frein était sur la rangers de Jocelin . Je passe entre les voitures démarrant au vert sans les toucher et j'engueule Jocelin ....
Je précise , il n'y avait pas de frein avant .
La nuit commence à tomber , pas d'éclairage , tant pis , je demande qu'une moto soit devant et une autre derrière pour m'escorter .
Il me font savoir que dans les virages , ma moto fait des étincelles ,je leur réponds que tant qu'elle ne s’arrête pas c'est le principal !
Arrivé vers Tulle un grand bruit , le moteur tourne dans le vide. J'inspecte , plus de chaîne primaire , c'est alors que je m'aperçois qu'en fait la chaîne était tellement allongée par l'usure et la roue arrière tellement reculée que la couronne dentée de l'embrayage attaquait le cadre d'ou les étincelles .
Je dis alors à Joel de retourner à Périgueux chercher une chaîne primaire neuve en lui donnant le modèle .
Il fait vite avant la fermeture et revient avec la chaîne neuve .
Après Tulle dans une des montées , un bruit puis plus rien ....
C'est la chaîne de magnéto qui a cassé ... Avec des morceaux de chaîne récupérés dans la grosse trousse à outils , j'en re-rive une sur la route à la lueur de la lampe à pétrole ou il y avait même des automobilistes qui s’arrêtaient intrigués .
Je recale l'allumage et ça repart , nous sommes complètement frigorifiés et usés tous par cette laborieuse route interminable et au bout de 15 heures de route , nous arrivons enfin !
Le matin je souris en voyant des 4 pattes Honda qui ne démarraient pas par le grand froid , au culot je dis à Jocelin que je prends la Magna Debon pour aller prendre le café quelques centaines de mètres plus bas alors qu'un défilé de motards descendait à pieds .
Dans un nuage de fumée au 1er coup de kick je démarrais la moto devant les Huns ébahis ,je dévalais cette descente fièrement et rapidement lorsque dans le virage ou il y avait le vide , l'autre peur de ma vie , encore une fois Jocelin me masquait la pédale de frein arrière .Son pied enfin se dégagea , j'ai freiné tellement fort que l'arrière dérapa façon gras track et je pris alors le virage ...
J'étais blanc comme un linge .
Nous partîmes des mille vaches vers midi par un beau soleil , confiant de ma machine ou j'avais vérifié que la chaîne secondaire était neuve en fait .
Au bout d'une cinquantaine de kms un grand bruit , mon moteur tournait mais dans le vide ! Surpris c'est ma chaîne secondaire neuve qui est cassée .... En regardant mieux le cadre s'était cassé et s'était ouvert en cassant la chaîne avec . (voir la photo ou l'on voit Jojo qui fait semblant de détruire de rage cette moto) .
Je démonte la partie arrière du cadre et je demande à Joel de me le faire souder à une pompe à essence . Les heures passent je vois alors joel avec Yann derrière qui bras écartelés tient le cadre heureux de me dire qu'il est soudé .
Je remonte tout ça avant que la nuit tombe , la moto tombe sur le coté en cassant la butée de tenue de ma poignée d'accélérateur donc prudence pour moi en passant dans les trous .
Nous repartons et là plus question pour moi de faire du sentiment avec cette salope de bécane !
Je fais tout à fond ,110 km/h et incroyable cette moto a été jusqu' à BX sans rien !!!!!
On est arrivé au bout de 18 h de route tout le monde frigorifié et exténué , comme tout Huns ,pas un seul m'a laissé me démerder tout seul pour rentrer plus vite chez lui .
C'est là que l'on voit que l'on était très solidaire dans l'accomplissement du voyage .




https://servimg.com/view/11518576/2496


https://servimg.com/view/11518576/2497


https://servimg.com/view/11518576/2498


https://servimg.com/view/11518576/2499

https://servimg.com/view/11518576/2500


https://servimg.com/view/11518576/2501
toujours amoureux et fidèle a ce qui marche !


toujours amoureux et fidèle a ce qui marche !

Commenter ce post

Vous devez être membre de emoto.com pour participer aux forums

rester connecté - m'inscrire - perdu