Essai de la Yamaha FZ1 Fazer modèle 2010

Réalisé par Julien Metrop

Malgré l'apparition du modèle intermédiaire cette année (FZ8), la FZ1 reste le fer de lance de la gamme roadster Yamaha en termes de performance. Propulsée par le moteur de la R1 (ancienne génération) et dotée d'un châssis exclusif, la Yamaha FZ1 Fazer est également le seul roadster sportif de cette cylindrée décliné dans une version habillée. Légèrement revue cette année, avec l'adoption d'une nouvelle cartographie d'injection, la Yamaha FZ1 Fazer profite d'un positionnement judicieux. Plus sportive que les sages roadsters carénés existants (Honda CBF1000F ou Suzuki Bandit 1250 S), elle revendique dans le même une certaine polyvalence qui fait la différence au fil des kilomètres. L'arrivée très prochaine de la Kawasaki Z1000SX démontre d'ailleurs que ce segment quelque peu délaissé ces dernières années retrouve peu à peu les faveurs des constructeurs.

Photo de la Yamaha FZ1 Fazer modèle 2010
Photo de la Yamaha FZ1 Fazer modèle 2010

Relativement proche du modèle Naked au premier coup d'oeil, la FZ1 Fazer a pourtant bénéficié dès son lancement en 2006 d'un développement spécifique, avec une selle arrière rallongée de quelques centimètres et agrémentée d'imposantes poignées de maintien. La béquille centrale fait également son apparition tandis que le tête de fourche assez compact percé de deux feux en amandes achève la mutation. Au final, la Fazer revendique un poids de 220 kg (226kg dans cette livrée ABS), soit 6kg de plus que la version dénudée. On y retrouve le même soin de fabrication. Le cadre en alu coulé sous haute pression est digne des roadsters les plus modernes, tout comme le bras oscillant renforcé. La fourche inversée de 43 mm de diamètre à triple réglage est secondée par un mono-amortisseur à renvoi ajustable en précharge. L'esprit sportif de la Yamaha FZ1 Fazer émane aussi de sa silhouette ramassée et de son guidon en alliage totalement plat, implanté sur des pontets rehaussés. L'ajout du tête de fourche a quelque peu assagi la bête japonaise même si la ligne demeure tout de même très typée. Le bloc compteur compact comporte un compte-tour à aiguille lisible (sans shift-light) tandis que les infos essentielles s'affichent sur un large écran numérique : vitesse, jauge à essence, température moteur, deux trips partiels, témoin de vidange. La clé codée ou les feux de détresse sont autant de petits détails appréciables au quotidien, même si on regrette que l'espace réduit sous la selle ne permette pas d'y loger un antivol. Le quatre-cylindre-en-ligne qui anime la Yamaha FZ1 Fazer est emprunté à la R1 2005. Il avait été retravaillé à l'époque pour accroître le couple à bas et moyens régimes. Il adopte cette année une nouvelle cartographie d'injection ayant pour but de renforcer à nouveau le remplissage sur la première moitié du compte-tours.

Tour de clé, pression sur le démarreur et la Yamaha se met à chanter. Malgré l'architecture moteur, la sonorité très virile qui émane du silencieux plonge déjà dans l'ambiance . Les concepteurs Yamaha ont vraiment le chic pour pondre des sonorités ultra funs, même sur un quatre-cylindre ! La position de conduite est toujours aussi typée. Les repose-pieds sont haut perchés, l'imposant réservoir oblige à écarter les jambes et l'appui sur le large guidon plat n'est pas des plus naturels. Malgré tout, on apprécie la légèreté de la Yam'. Le rayon de braquage favorable et le poids bien réparti en font une machine équilibrée et facile à mener à basse vitesse. Le seul moment où l'embonpoint se fait sentir est le béquillage sur la centrale, faute à un bras de levier insuffisant. Si la FZ1 a souvent été critiquée pour ses à-coups à la remise des gaz à bas-régimes, le phénomène semble moins marqué aujourd'hui, probablement grâce à la nouvelle cartographie d'injection. Un peu moins onctueuse qu'une Bandit 1250S, la FZ1 Fazer bénéficie cependant d'un coffre comparable. Le moteur répond présent dès les plus bas régimes et tire déjà dans les bras dès 5000 tr/min. Moins ronde et plus explosive que la Bandit, la Yam a surtout l'avantage de prolonger le plaisir plus longtemps. Bien que le bridage ampute une partie de la puissance sur la seconde partie du compte-tour, le quatre-cylindre pousse sévèrement jusqu'à 11000tr/min. Dès que la route se dégage, on se prend vite à enchaîner les rapports avec un malin plaisir. Dans cet exercice, la boîte 6 se montre parfaitement adaptée. Elle peine davantage à rythme tranquille, avec quelques accrocs au passage des rapports à bas-régimes. Quoi qu'il en soit, le comportement sportif de la FZ1 ne laisse aucun doute.

Photo de la Yamaha FZ1 Fazer modèle 2010
Photo de la Yamaha FZ1 Fazer modèle 2010

L'autre point fort de la Yamaha, c'est incontestablement sa vivacité. Plus sportif que ceux de ses rivales directes (hors Z1000SX), son châssis s'appuie sur un cadre double poutre en alu et un bras oscillant du même acabit. Le mélange de légèreté et de rigidité obtenu garantit une tenue de route redoutable. La Fazer s'inscrit en virage d'un seul bloc et sans rechigner. Le frein avant mordant et facilement dosable peut être sollicité jusqu'au point de corde sans mauvaise réaction. L'ABS se déclenche tardivement et sans à-coup pour pouvoir exploiter au mieux la puissance des étriers 4 pistons. Le châssis encaisse ensuite la fougue du quatre-cylindre sans broncher à la réaccélération. Même sur chaussée accidentée, la Yamaha surprend par son homogénéité et sa stabilité. Il n'y a donc rien à redire. La FZ1 assume parfaitement son statut de roadster sportif et surclasse très largement la Bandit 12 ou la CBF. En revanche, la japonaise paye le prix de son exclusivité par des qualités routières discutables. Malgré la présence du tête de fourche, la protection paraît un peu juste. La position de conduite aérienne et très axée sur l'avant rend le pare-brise peu efficace. Il faut bien souvent se résoudre à se coucher sur le réservoir pour obtenir une bonne protection au-delà de 130km/h. La largeur insuffisante du tête de fourche laisse également les mains très exposées. Enfin, le réservoir oblige à écarter les jambes. Les genoux sont donc quasiment à l'air libre. Cette position est également un peu usante à la longue sur voies rapides. En revanche, la qualité des suspensions est agréable. Celles-ci filtrent convenablement les chocs sur bon revêtement, et s'en sortent même avec les honneurs sur bitume accidenté. Bien sûr, la Yamaha ne rivalise pas avec une véritable routière dans ce domaine. Reste que pour un roadster sportif, les suspensions offrent un bon compromis entre confort et efficacité.

Bilan

Commercialisée à 11899€ dans cette version ABS (11399€ en version standard), la Yamaha FZ1 Fazer fait payer son positionnement sportif face aux Honda CBF1000 et Suzuki bandit 1250S plus abordables. Résolument plus efficace sur le plan dynamique, la Yamaha justifie cependant son tarif par sa tenue de route exemplaire et à son moteur punchy. Elle se montre d'ailleurs en cela comme un parfait compromis entre ses deux concurrentes, la Suzuki offrant un couple impressionnant mais un châssis vite dépassé, et la Honda une tenue de route redoutable mais un moteur trop effacé. Malheureusement, la Yamaha peine davantage à convaincre en utilisation routière. Position exclusive et protection insuffisante, la polyvalence promise par ce type de roadster caréné est ici discutable. Les plus sportifs d'entre vous pourront toujours améliorer ces imperfections à l'aide de quelques accessoires maisons : bulle touring (129€) ou bas de carénage (699€). Quoi qu'il en soit, l'arrivée sur ce segment de la Kawasaki Z1000SX, dotée d'origine d'un pare-brise réglable et d'un carénage intégral, risque fort de donner du fil à retordre à la FZ1 Fazer qui perdra un monopole sur lequel elle capitalisait jusqu'à présent.

Photo de la Yamaha FZ1 Fazer modèle 2010
Photo de la Yamaha FZ1 Fazer modèle 2010

On aime bien

  • Châssis sportif
  • Moteur expressif
  • Fabrication soignée

On aime moins

  • Protection pour un modèle S
  • Réservoir trop large
Quotidien
Voyage
Loisir
Sport
Duo
On vous regarde
On la détaille
On l'écoute
Ecouter

Commentez avec Facebook

Fiche technique de la Yamaha FZ1 Fazer modèle 2010

Tarif (octobre 2010)11 399 €
Garantie2ans
Moteurquatre cylindre en ligne
Cylindrée998cm3
Distributiondouble ACT 20 soupapes
Refroidissementliquide
Puissance106ch à 10000tr/min (version libre 150ch à 11000tr/min)
Couple9,3mkg à 7000tr/min (version libre 10,8mkg à 8000tr/min)
Cadretype diamant en alu, bras oscillant en alu
Suspensions avantfourche téléscopique 43mm, déb 130mm, triple réglable
Suspension arrièremonoamortisseur, déb 130mm réglable en précharge
Frein avantDouble disque 320mm étriers 4 pistons opposés
Frein arrièreSimple disque 245mm étrier 2 pistons opposés
Pneu avant120/70x17
Pneu arrière190/50x17
Empattement1460mm
Hauteur de selle815mm
Poids (constructeur)220kg tous pleins faits
Réservoir/Conso18L / 7,5L aux 100km

Ces données techniques et tarifs peuvent changer sans préavis. Si ce modèle est toujours au catalogue, vous trouverez des informations complémentaires, le dernier tarif ainsi que les promotions en cours sur www.yamaha-motor.fr, le site officiel de la marque.

Photos de la Yamaha FZ1 Fazer modèle 2010

Fond d'écran

fond d'écran de la Yamaha FZ1 Fazer modèle 2010
Fond d'écran aux dimensions 1024x768 1280x1024 800x600