Essai de la Yamaha FJR 1300 AS modèle 2013

Réalisé par Jean-Michel Lainé

6 mois après le renouveau de sa GT, la FJR 1300, Yamaha la décline avec son embrayage électronique et profite de l'occasion pour nettement l'améliorer sur l'agrément à faible allure comme à haute vitesse. Comme la précédente génération, la boîte de vitesses à 5 rapports peut donc être commandée à l'aide d'un embrayage classique ou sans levier. Sur l'un ou l'autre des systèmes, on change les rapports avec le pied mais le second autorise également l'usage d'une gâchette comme sur un VTT et préservera le dessus de votre botte. Notre FJR 1300 AS est également équipée d'une suspension à réglages électroniques pour ajuster au mieux l'assiette et le comportement de la machine au chargement et à la route. L'AS est l'essence même de La GT selon Yamaha.

Photo de la Yamaha FJR 1300 AS modèle 2013
Photo de la Yamaha FJR 1300 AS modèle 2013

Pour la conduite, les nouvelles FJR sont équipées d'une commande des gaz électronique, d'un régulateur de vitesse, de deux modes de gestions du moteur et du contrôle de traction. Hors de nos frontières, la FJR 2013 gagne quelques chevaux et Nm sur toute la plage d'utilisation (+2kW et +3.6 Nm) tout en consommant moins d'après les ingénieurs japonais, en travaillant sur toute la chaine depuis l'admission jusqu'à l'échappement et grâce à cette nouvelle commande des gaz. Embrayage ou non, on retrouve dans ce 4 cylindres toute la souplesse et la disponibilité qu'on attend d'une telle cylindrée sur une GT même à bas régimes. L'accélérateur électronique se fait totalement oublier là aussi, mais le point le plus intéressant est ce fameux embrayage « sans la main » ! La sélection classique assez ferme marquait assez nettement la rupture de charge avec une conduite un peu rapide, ici ce n'est plus le cas. Certes, lorsqu'on tire les rapports en flirtant avec la zone rouge, la montée d'un rapport donne un petit à-coup qu'on gomme facilement d'un léger mouvement du poignet droit comme si on passait la vitesse à la volée. Jusqu'à mi régime, c'est inutile. La FJR AS monte les 5 rapports tout en douceur, presque imperceptiblement en dehors de la sonorité de l'échappement. La descente des rapports est totalement bluffante. Quel que soit le régime moteur, une pichenette de l'index la fait rétrograder sans à-coup aucun ni mouvement de la machine, même en courbe sur les freins. En plus d'être étonnant, c'est parfaitement sécurisant. D'ailleurs, petite astuce, on peut monter et descendre les rapports de l'index et se passer de l'usage du pouce, on gagne encore en facilité. L'autre nouveauté, est qu'en cas de sous régime, elle rétrograde automatiquement. Ceci évite de devoir tomber tous les rapports lorsqu'on s'arrête au feu mais surtout de redémarrer en 2e ou 3e si on est étourdi et d'user prématurément l'embrayage ... Le seul bémol est qu'il faut enfoncer le petit bouton au guidon gauche pour bénéficier de cette fonction, une fois pour toute si vous le souhaitez.

Avec la cartographie en mode Touring, on profite d'une conduite parfaitement fluide et coulée qui devrait plaire au passager souvent malmené. Le mode Sport convient mieux au réseau secondaire avec un peu de relief pour maintenir un bon rythme. Le passage d'un mode à l'autre se fait depuis le bouton au guidon droit, c'est tout simple même en roulant, il suffit juste de presser le bouton puis de couper les gaz. La FJR se distingue par sa maniabilité, son centre de gravité pas trop élevée et sa parfaite stabilité à haute vitesse. La nôtre dispose en complément, des réglages de suspensions électroniques que nous avons largement sollicités en roulant seul, en duo et même chargé comme un baudet pour 10 jours de vacances. Depuis le bouton multi fonction au guidon gauche, on peut changer la précharge et la réactivité de la suspension. Les réglages sont sensibles et on peut même en roulant seul, choisir d'avoir plus ou moins d'assiette sur l'avant en jouant avec les modes seul, seul+bagage, passager, etc. L'ensemble est confortable et efficace partout, la FJR est toujours à son aise sans pour autant briller quel que part : la reine de la polyvalence.

Photo de la Yamaha FJR 1300 AS modèle 2013
Photo de la Yamaha FJR 1300 AS modèle 2013

Pour le confort, on peut régler la selle sur 2 hauteurs, le guidon sur 3 positions et le pare-brise électriquement. Son réglage est rapide mais la tête pas forcément très bien abritée lorsqu'on mesure plus d'1m80 avec la selle en position haute. Les genoux profitent de nouveaux déflecteurs qu'on écarte manuellement mais sans outil. Il faut par contre descendre de la moto et ils ne sont pas protégés contre le vol. Il faut ajouter à ceci le régulateur de vitesse au guidon gauche (et non droit), mais très agréable à utiliser puisqu'on peut ajuster son allure sans qu'il ne se dés-enclenche immédiatement tant qu'on ne touche pas aux freins. Le contrôle de traction est également présent. En dehors du régulateur à gauche et du mode T/S à droite, pare-brise, poignées chauffantes, suspension (précharge et détente) et ordinateur de bord son accessibles via 2 boutons : un (Menu) à la place de l'appel de phare et un sur le dessus du comodo pour respectivement sélectionner les fonctions et les modifier. L'usage de tout ceci n'est pas compliqué mais demande un peu d'attention si on veut par exemple ajuster le pare-brise puis vérifier son autonomie restante. Un coup à prendre.

Bilan

La FJR 1300 modèle 2013 se reconnaît facilement avec ses optiques, ses feux de positions à LED, ses clignotants intégrés au carénage ainsi qu'à ses déflecteurs latéraux. Elle propose un équipement riche de série : poignées chauffantes, valises malheureusement équipées de sangles à velcro qui ne tiennent pas bien, pare-brise électrique et sur cette AS, suspension à réglage électronique, contrôle de traction, régulateur de vitesse, deux modes de conduite, etc. Face à la concurrence, la protection du pare-brise est un peu en retrait et on ne retrouve pas d'équipements souvent disponibles comme le chauffage des selles ou la radio/MP3. La manipulation de la plupart des fonctions par le deux boutons au guidon demande de l'attention même c'est assez simple. Les amateurs de la FJR ne seront pas dépaysés par cette mise à niveau réussie pour fournir une machine qui brille par sa polyvalence en étant à son aise sur tous les terrains et dans toutes les conditions ou presque. Cet embrayage automatique gagne beaucoup en confort cette année et apporte un vrai plus à la conduite de cette GT, en ville mais pas seulement. L'écart de prix est toutefois important puisque l'AS est à 19499 euros, soit 2000 de plus que la FJR 1300 de base et 1000 euros de plus que la FJR 1300 GT. Le surpoids se limite pour sa part à 7 kilos. La FJR 1300 AS est certainement une des GT les plus polyvalentes, cet embrayage « sans les mains » ne fait que renforcer cette perception au fil des kilomètres.

Photo de la Yamaha FJR 1300 AS modèle 2013
Photo de la Yamaha FJR 1300 AS modèle 2013

On aime bien

  • l'mbrayage électronique discret
  • l'équipement plus complet
  • les poignées chauffantes de série

On aime moins

  • la protection de la tête
  • le guidon gauche chargé
  • la manipulation des équipements
Quotidien
Voyage
Loisir
Sport
Duo
On vous regarde
On la détaille
On l'écoute

Commentez avec Facebook

Fiche technique de la Yamaha FJR 1300 AS modèle 2013

Tarif (aout 2012)19499 € (17499 € pour la standard)
Puissance146 ch à 8000 tr/min
Couple138 Nm à 7000 tr/min
Hauteur de selle805 - 825 mm
Pneu avant120/70 - 17 pouces
Pneu arrière180/55 - 17 pouces
Poids (constructeur)296 kg (+7 kg)
Réservoir/Conso25 L / 8 L aux 100 km

Ces données techniques et tarifs peuvent changer sans préavis. Si ce modèle est toujours au catalogue, vous trouverez des informations complémentaires, le dernier tarif ainsi que les promotions en cours sur www.yamaha-motor.fr, le site officiel de la marque.

Photos de la Yamaha FJR 1300 AS modèle 2013

Fond d'écran

fond d'écran de la Yamaha FJR 1300 AS modèle 2013
Fond d'écran aux dimensions 1024x768 1280x1024 800x600