Essai de la Suzuki GSX-S 1000 modèle 2016

Réalisé par Jean-Michel Lainé

Il y a des années qu'on l'attend, des mois qu'on en parle et la voilà enfin. Un roadster 1000 fait enfin son entrée dans la gamme Suzuki avec la GSX-S 1000, un nom qui veut faire un rappel du fameux GSXR. En a-t-il les gènes ? La recette est la même chez tous les belligérants ou presque : on prend la sportive de la marque, enlève le superflu, ajoute quelques accessoires et un méchant roadster est né. La Suzuki GSXS 1000 ne déroge pas à la règle et même si elle arrive très en retard sur le créneau, elle n'en est pas moins intéressante. Oui c'est bien un modèle 2016 et non 2015. Pour quelle raison ? Pour une homologation qui ne sera pas à refaire au 1er janvier.

Vidéo de notre essai de la Suzuki GSX-S 1000 modèle 2016

Un style peu distinctif mais no manga style

Le designer l'affirme «on ne voulait pas d'un style manga style», le fait est que c'est réussi. En contrepartie, le dessin est tout de même passe-partout et l'arrière avec ses courbes arrondies n'est plus dans l'air du temps. Il est toutefois assez court pour accentuer le côté ramassé de la GSXS et un feu à LED ajoute une touche de modernité.

Photo de la Suzuki GSX-S 1000 modèle 2016
Photo de la Suzuki GSX-S 1000 modèle 2016

En allant vers l'avant, le design tout en rondeur est exacerbé sur le réservoir. Sa forme laisse par contre de la place pour les jambes et permet de parfaitement le maintenir sans pour autant être trop large. A défaut d'avoir un coup de crayon à l'effet wahou, son ergonomie est parfaite lorsqu'on est en selle.

L'avant à été l'objet de plus d'attentions avec des feux de positions en forme de mandibule d'après Suzuki. Ce qui est certain, c'est qu'avec les ouïes de réservoir plongeantes, ce sont les seuls éléments qui donnent un peu d'agressivité visuelle à l'ensemble à part peut-être le sabot moteur qui souligne parfaitement le 4 cylindres issu de la Gex 1000.

Photo de la Suzuki GSX-S 1000 modèle 2016
Photo de la Suzuki GSX-S 1000 modèle 2016

Une ergonomie réussie pour le pilote

Le tableau de bord entièrement digital affiche tout le nécessaire dont le rapport engagé, l'heure, la jauge de carburant et même la consommation moyenne (7 L aux 100 lors de cet essai) dans les différentes infos qui défilent, ainsi que la grande nouveauté, les différents niveaux d'intervention de l'anti-patinage à droite du tableau de bord. L'ensemble est parfaitement lisible.

Avec son large guidon, des repose-pieds pas trop hauts et une selle globalement confortable dans la catégorie, l'accueil du pilote au guidon est soigné. Tout tombe sous la main. Les infos au tableau de bord et le niveau d'intervention de l'anti-patinage se règlent depuis le bouton gauche facilement manipulable même avec des gros gants et en roulant.

Photo de la Suzuki GSX-S 1000 modèle 2016
Photo de la Suzuki GSX-S 1000 modèle 2016

Le passager n'aura sans doute pas le même point de vue sur l'accueil de la GSX S1000. La selle du passager est toute petite, il n'a rien pour se tenir et son postérieur fera office de garde-boue les jours de pluie, comme sur pas mal de roadster il est vrai. Sous sa selle, l'espace est réduit également forcément au regard du volume de la poupe.

Le coeur de la GSXR bat dans la bête

Une simple pichenette sur le démarreur met en route le 4 cylindres de la GSXS. Ce n'est pas la dernière mouture du bloc de la sportive mais le longue course qu'on avait sur les GSXR de 2005 à 2008 qui développe tout de même 145 chevaux à 10000 tr/min et un couple de 106 Nm 500 tours plus bas. Une valve à l'échappement, avec un silencieux très soigné soit dit en passant, permet de profiter de la sonorité du moteur.

Photo de la Suzuki GSX-S 1000 modèle 2016
Photo de la Suzuki GSX-S 1000 modèle 2016

Le moteur archi connu réserve quelques surprises. D'abord, s'il peut reprendre bas comme tout bon 4 cylindres de 1000 cm3, il est difficile d'échapper à des à-coups. Tenir un filet de gaz demande pas mal d'attention ! Ce n'est pas dû au « ride by wire » puisqu'il n'y en a pas, il n'y a pas de mode de conduite non plus. Un peu après 6000 tr/min, on trouve quelques vibrations à régime stabilisé mais c'est au-delà des 7000 tr/min qu'il dévoile toute sa fougue. Il faut effectivement pas mal tirer sur le moteur pour qu'il donne le meilleur de lui-même, mais dans ce cas là, il n'est pas avare en sensations jusqu'à la puissance maxi.

On apprécie du coup la rigueur et la facilité de prise en main de la GSXS. Quelle que soit l'allure et la situation, elle se tient parfaitement et n'offre jamais de mauvaise surprise. Très stable à grande vitesse même en courbe, elle sait être aussi maniable dans les portions sinueuses. L'allonge du moteur permet de garder un bon rythme sans trop devoir jouer avec la boite qui était assez ferme sur la mienne. L'équilibre de son assiette ne la rend pas usante à la conduite même lorsqu'on freine ou accélère fort.

Photo de la Suzuki GSX-S 1000 modèle 2016
Photo de la Suzuki GSX-S 1000 modèle 2016

Ce comportement particulièrement neutre est à la fois aidé et contrarié par l'électronique. Il est d'abord contrarié par un ABS non déconnectable qui est trop sensible aux petites irrégularités du bitume. On est habitué à trouver une électronique plus fine et moins intrusive sur le freinage. C'est dommage car la Suzuki reste maniable même lorsqu'on prend les freins. Le freinage n'est jamais violent. Il faut nettement serrer le levier pour avoir un mordant important, il est très facile à doser. L'anti-patinage est à l'inverse très discret lorsqu'il intervient. En dehors du témoin au tableau de bord qui s'illumine, il est difficile de savoir s'il est intervenu ou non, c'est étonnant mais très efficace surtout lors de notre très long roulage sous une pluie battante.

Bilan

Il est vrai que ce roadster Suzuki arrive après la bataille, tous les belligérants sont partis sur d'autres fronts depuis belle lurette mais la GSX S1000 n'est pas inintéressante pour autant. D'abord parce qu'en dehors des à-coups à la remise des gaz, le moteur 4 cylindres qui n'est pas le plus puissant de la catégorie n'est pas avare en sensations, loin de là. Les amateurs de GSXR qui veulent retrouver ce bloc dans un roadster seront ravis. Ensuite parce que le châssis est très réussi et offre à la GSXS une grande neutralité qui permet d'en profiter pleinement dans toutes les situations sans crainte d'une réaction surprenante.

Photo de la Suzuki GSX-S 1000 modèle 2016
Photo de la Suzuki GSX-S 1000 modèle 2016

Au final cette Suzuki ne déçoit pas en dehors de son ABS trop sensible et présent. Il n'en reste pas moins que la concurrence est bien installée depuis des années et qu'en terme de tarif la Suzuki n'est pas toujours la mieux placée surtout si on met sur la balance la puissance sur le papier, et l'équipement électronique disponible. Quoi qu'il en soit, cette GSX-S 1000 qui ne veut pas se faire appeler GSR, est une machine homogène, agréable à piloter et capable d'une bonne polyvalence tant qu'on ne veut pas rouler à deux. Elle est disponible à 11999 euros sans ABS et 12499 avec.

essai de la Suzuki GSX-S 1000 modèle 2016
Essai de la Suzuki GSX-S 1000 modèle 2016

On aime bien

  • Facilité de prise en main
  • Equilibre du châssis
  • Dessin passe-partout

On aime moins

  • A-coups à la remise des gaz
  • Place passager sacrifiée
  • ABS assez sensible
Quotidien
Voyage
Loisir
Sport
Duo
On vous regarde
On la détaille
On l'écoute

Commentez avec Facebook

Fiche technique de la Suzuki GSX-S 1000 modèle 2016

MarqueSuzuki
ModèleGSX S1000
Cylindrée1000 cm3
Année2016
Tarif de12499 €
Conseillé au26/03/15

Moteur

Cylindres4
Architectureen ligne
Cycle4 temps
Distributiondouble arbre à cames en tête
Soupapes par cylindre4
Refroidissementliquide
Cylindrée999 cm3
Alésage73,4 mm
Course59 mm
Rapport volumétrique12,2 :1
Lubrificationcarter humide
Admissioninjection
Allumageélectronique
Démarreurélectrique

Performances

Puissance107 kW
Puissance145,6 ch
Disponible à10000 tr/min
Couple106 Nm
Disponible à9500 tr/min

Transmission

Embrayagemulti disques à bain d'huile
Transmissionboîte
Rapports6
Secondairechaine

Châssis

Cadreberceau cage
Bras oscillantdouble en alliage
Jantesbâtons

Suspension avant

Typefourche inversée
MarqueKYB
Diamètre43 mm
Réglagesprécharge, détente, compression
Débattement120 mm

Suspension arrière

Typemono amortisseur
MarqueKYB
Réglagesprécharge, détente
Débattement63 mm

Frein avant

Type2 disques
Disqueflottant
Diamètre310 mm
Etrierradial
Pistons4

Frein arrière

Type1 disque

Pneu avant

Largeur120 mm
Hauteur70 mm
Diamètre17 pouces

Pneu arrière

Largeur190 mm
Hauteur50 mm
Diamètre17 pouces

Dimensions

Longueur2115 mm
Largeur795 mm
Hauteur1080 mm
Empattement1460 mm
Angle de chasse25 °
Chasse100 mm
Garde au sol140 mm
Hauteur de selle815 mm

Poids

Avec ABS209 kg
Conditionspleins faits

Volumes

Réservoir17 L

Ces données techniques et tarifs peuvent changer sans préavis. Si ce modèle est toujours au catalogue, vous trouverez des informations complémentaires, le dernier tarif ainsi que les promotions en cours sur www.suzuki-moto.com, le site officiel de la marque.

Photos de la Suzuki GSX-S 1000 modèle 2016

Fond d'écran

fond d'écran de la Suzuki GSX-S 1000 modèle 2016
Fond d'écran aux dimensions 1024x768 1280x960 800x600