fil d'actualité - actualité moto  |  essais moto - essais maxi scooter - essais scooter 125 - essais auto  |  tests pneu, tourisme, sport, salons : nos dossiers  |  photos des essais
Mercredi 23 avril 2014 · 21:35
17e année

 

Essai KTM SMT 990

Réalisé par Jean-Michel Lainé le 24 août 2011 Pour 2011, KTM offre l'ABS à sa SMT 990, un système antiblocage développé en collaboration avec Bosch qui n'ajoute sur la balance qu'un petit kilo et sur le papier un gain de sécurité indispensable si on veut mériter l'appellation Tourisme. De fait, la plus polyvalente des KTM, la plus routière, la plus raisonnable si on la garde (la raison), la plus voyageuse et certainement la plus confortable des machines autrichiennes devient un peu plus sécurisante pour le grand voyageur qui sommeille au fond de vous. La digne héritière de la SM 950 en termes d'agrément se dote donc d'un accessoire qui ne le sera peut-être pas un jour de «panic braking» comme on dit outre Manche. Pour le reste il n'y a pas de changement alors on l'a essayée avec quelques accessoires destinés à la rendre encore plus voyageuse pour affronter les kilomètres sans fin : soleil, pluie, autoroutes, route, montagne, ville ou chemin, tout a été testé avec cet équipement. Pour l'animer, on retrouve donc le familier bicylindre 990 (999cm3) en V qui développe 116 chevaux à 9000tr/min. Tourisme ou pas, la devise «Ready To Race» s'applique toujours chez KT et force est de constater qu'on est plus proche du Super Tourisme que du Tourisme. Descendre en-dessous de 3000tr/min n'est pas possible, en dessous de 5000 n'est pas terrible, alors qu'au-delà le moteur s'exprime pleinement et grimpe vers la zone rouge vite et bien sans jamais faillir. La boîte rapide et précise convient d'ailleurs parfaitement à une conduite sportive. On ne se lasse ni de tomber deux rapports en entrée de virage ni des relances qui s'en suivent avec la roue avant qui a bien du mal à rester au sol et l'arrière qui peine à garder un grip constant... c'est totalement inutile mais tellement sympa ! Dès les premiers virages, affublée de ses sacoches ou non, la SMT se montre avant tout comme une Supermoto qui a jeté le T aux orties.

KTM SMT 990
Essai KTM SMT 990

Avec son châssis léger, son empattement court, son large guidon, sa position naturelle et ses suspensions réglables, la machine se montre à l'aise en toutes circonstances et presque sur tous les types de terrains. Il n'y a que sur les pistes où la modération est de mise pour contenir la vivacité du twin avec ces pneus très routiers. Très vive pour passer d'un angle à l'autre, elle n'en demeure pas moins très stable si on prend le temps d'ajuster les suspensions et qu'on maintienne son filet de gaz en courbe. Malheureusement, il n'y a pas ici de grosse molette pour modifier rapidement la précontrainte à l'arrière. Lorsque vous aurez déchargé la SMT de ses volumineuses valises, il faudra sortir le tournevis pour un comportement optimal à vide. Le plus simple serait d'opter pour un compromis, mais les performances affichées par la KTM font rapidement regretter de ne pas avoir consacré un peu de temps à l'opération, surtout sur l'arrière. Avec son ABS, elle semble freiner de la même façon avec une attaque franche et une puissance importante par la suite qu'il est facile de doser de deux doigts. Sur le sec, rentrer en courbe sur les freins ne pose pas de souci. Sous de fortes pluies, l'ABS semble se déclencher assez facilement lorsque le freinage n'est pas assez appuyé certainement parce que l'assiette de la moto n'a pas suffisamment changé. Avec une conduite plus engagée sur le mouillé, ce n'est plus le cas. L'arrière est parfait avec suffisamment de puissance et de course sur la pédale, et l'ABS n'est pas gênant. Globalement, le freinage est excellent et s'accorde parfaitement à l'usage très dynamique de cette machine.

Si l'ABS est un bon point pour le tourisme, il manque toujours des petites choses qu'on attend dans cette catégorie de machines, à commencer par une jauge de carburant. Elle ne serait d'autant pas un luxe que la réserve s'allume bien avant de passer les 200km et qu'avec une consommation mixte qu'on stabilise facilement autour de 7.5L/100km, on devrait pouvoir passer les 250km d'autonomie. Cette confortable KTM pour le pilote et son passager, est ici accessoirisée pour aller plus vite, plus loin, plus haut... bref, voyager : une paire de valises en alu avec les supports (896.71€), une sacoche réservoir (169.33€), une béquille centrale (179.30€) et une bulle Touring (118.61€). Les valises ferment à clé, une seule suffit pour les ouvrir ou les ôter des supports mais ce n'est pas la même que celle du contacteur et surtout, il est impératif de les verrouiller pour pouvoir enlever la clé. Si vous sortez un pull avant de grimper un col, faites quelques photos à l'occasion de jolis points de vues, enlevez votre pull à la descente, etc. vous passez votre temps la clé à la main. De plus, elles ne paraissent pas parfaitement étanches, il y avait toujours de l'eau au fond après une demi journée sous la pluie. Heureusement pour l'amateur de grosse balade, la sacoche réservoir est pratique et palie même l'absence de vide-poche. Comme sur tous les porte-cartes, il manque un peu de largeur pour voir deux plis d'une carte. Par contre malgré le déluge, l'eau n'est pas entrée dans la partie principale parfaitement accessible. Il y a même un petit soufflet pour gagner du volume. Les sangles de chaque côté de la selle ne se sentent pas trop contre les cuisses mais elles mettent du temps à sécher et gardent l'humidité sur le pantalon. Il n'y a pas trop de souci pour faire le plein si on descend de la moto. Il n'est pas nécessaire d'enlever la sacoche, il faut juste faire attention au bouchon de réservoir sans charnière qui ne tient que par le trop-plein. La bulle haute manque de largeur pour protéger les épaules, en revanche elle dévie bien l'air sur la tête, ne masque pas la vue et évitera les petites bêtes écrasées sur la visière. Enfin, la béquille centrale est pratique pour charger la SMT et la prise en main est très facile pour la lever, impeccable.

Essai KTM SMT 990 : le bilan

Bien née, la plus polyvalente des KTM n'aspire pas à beaucoup de changements pour en faire un outil idéal aux yeux de celui pour qui le tourisme doit rimer avec une conduite sportive ou du moins un rythme soutenu. En dehors des bas régimes que le twin n'apprécie guère et qui obligent à garder un peu de moteur en ville, la vivacité du bicylindre, la rigueur de la partie cycle et la puissance du freinage devraient rapidement donner le sourire aux amateurs de tourisme véloce. L'arrivée de l'ABS ne change rien à l'affaire sur le sec et apporte certainement un surplus de sécurité sous la pluie. Dommage que la seconde génération de SMT 990 ne profite pas de ce changement pour ajouter quelques petites choses telles qu'une jauge et une charnière à son bouchon de réservoir faussement retenu par le trop-plein. Face à l'arrivée de trails résolument routiers et dynamiques (Ducati Multistrada par exemple), la SMT conserve l'avantage d'un encombrement moindre (en dehors des valises), d'une technologie simple et d'un moteur résolument explosif pour faire oublier quelques manques dans la catégorie. Avec l'équipement dont elle était parée lors de cet essai et un sac de voyage sur le porte-bagage, elle est prête à voyager loin sur tous les types de routes, même quelques pistes ne lui feront pas peur. Avec ou sans ses valises et ses divers accessoires, on trouve une machine maniable et joueuse, pas autant que la SM 990 mais bien plus que peut l'être une Adventure 990. Elle se situe un peu à mi-chemin entre les deux avec tout de même une forte tendance à pencher vers le SM. Tous les accessoires de notre SMT 990 ABS sont dans le catalogue KTM Powerparts.
On aime bien
motorisation vive
partie cycle efficace
confort au fil des kilomètres

On aime moins
pas de jauge malgré le côté T
pas de molette de précharge
pas de charnière au bouchon

Quotidien
Voyage
Loisir
Sport
Duo

On vous regarde
On la détaille
On l'écoute

Fiche technique KTM SMT 990

Tarif (juin 2009)12 590 € (1363,95€ d'accessoires)
Puissance116ch à 9000tr/min
Couple9,89Nm à 7000tr/min
Frein AVDeux disques 305mm étriers 4 pistons
Frein ARUn disque 240mm étrier 2 pistons
Hauteur de selle855mm
Poids (constructeur)197kg à vide (196kg sans ABS)
Réservoir/Conso19L / 8L aux 100km
Site officielwww.ktm.fr