Essai de la Kawasaki Z750S modèle 2005

Réalisé par la rédaction

Kawasaki propose cette année une version " S " de sa Z750, une évolution de la machine déjà en tête des ventes depuis quelque temps et que beaucoup d'entre nous attendaient. Sur le papier, elle propose les ingrédients qui ont fait le succès de son aînée, avec plus de confort, une tête de fourche et des poignées pour le passager.

Photo de la Kawasaki Z750S modèle 2005
Photo de la Kawasaki Z750S modèle 2005

Moteur et boîte
Version " S " ou non, le moteur se montre toujours aussi vaillant. Il repart dès 1500tr/min avec toute la souplesse offerte par son quatre cylindres de 750cm3. C'est réellement appréciable en ville ou lors de manoeuvres délicates. Lorsque le régime moteur passe le seuil de 6500tr/min, il devient très vivant et permet de bonnes reprises pour atteindre la zone rouge fixée à 11500tr/min.

Le couple sait aussi se faire apprécier sur les décélérations. Bien souvent, lors d'un ralentissement, l'utilisation du couple moteur permettra d'éviter de toucher au frein comme on l'aurait fait sur un moteur quatre cylindres de 600cm3 par exemple.

Photo de la Kawasaki Z750S modèle 2005
Photo de la Kawasaki Z750S modèle 2005

La sonorité à l'échappement est bien présente (92db à 5500tr/min ). En ville, le son relativement grave sait se faire discret. Sur route, la vivacité du moteur se fait entendre et participe au plaisir de la conduite. Rien à signaler du coté de la boîte de vitesse, la sélection est facile et rapide quel que soit l'usage fait de la moto.

Fourche et suspension
Là encore, pas de différence notoire avec la version " nue ". Les réglages d'origine de la fourche et de l'amortisseur permettent d'assurer une bonne tenue de cap sur des revêtements divers.

Photo de la Kawasaki Z750S modèle 2005
Photo de la Kawasaki Z750S modèle 2005

Niveau confort, ces éléments privilégient la tenue de route de la Z750. Un bon point pour rouler en sécurité et assurer ses freinages, seul ou à deux.

Freinage
L'avant se montre dosable et efficace au fil des kilomètres. L'arrière est lui aussi dosable et permet de bien répartir son freinage entre l'avant et l'arrière quelles que soient la situation et la vitesse. On se sent en confiance, les commandes sont faciles à trouver et la partie cycle assure un freinage très correct.

Photo de la Kawasaki Z750S modèle 2005
Photo de la Kawasaki Z750S modèle 2005

Duo
Si la partie dynamique de la Z750 " S " est équivalente à la version " naked ", il n'en est pas de même pour ce qui est du confort en duo comme en solo. La position du passager est la même, en revanche la selle en un seul et unique morceau est plus souple et plus confortable. Combinée à la suspension un peu ferme, on obtient une bonne assise sans sacrifier la tenue de route.

Les deux poignées de part et d'autre de la coque arrière permettent de bien se tenir, de changer de main sur les longs trajets et aussi de pouvoir se pencher en avant si on a besoin de s'appuyer sur le réservoir car elles ne sont pas placées trop loin en arrière.

Photo de la Kawasaki Z750S modèle 2005
Photo de la Kawasaki Z750S modèle 2005

Confort
Comme pour le duo, la " S " en solo possède de nombreux avantages. Commençons par l'élément le plus flagrant : la tête de fourche. Le dessin de l'optique rappelle l'autre version, mais la protection est tout autre. Elle est efficace de la tête aux épaules et reste constante même si le rythme s'accélère. Sa largeur et sa forme assurent une bonne protection contre le vent et les intempéries sans occasionner de turbulences malgré une position assez droite.

La position du buste et des membres offre une bonne maniabilité avec une selle suffisamment fine sur l'avant pour pouvoir bien se placer en appui sur le guidon et les repose-pieds. Au niveau de l'assise, la selle d'un seul tenant est plus accueillante que celle proposée sur la version " naked " et semble un peu moins inclinée vers l'avant, ce qui permet de soulager le poids sur les poignets et de favoriser le confort sur les longs trajets au dépend d'une conduite sportive même si la Z750 sait également très bien s'en accommoder.

Photo de la Kawasaki Z750S modèle 2005
Photo de la Kawasaki Z750S modèle 2005

Les rétroviseurs fixés sur la tête de fourche gagneraient à être un peu plus écartés pour offrir une meilleure visibilité. L'instrumentation au tableau de bord, qui comprend un compte tours et un tachymètre séparés, est complète. Elle offre une jauge, une montre et deux partiels. Sa lisibilité est bonne de nuit comme de jour.

Sous la selle, un emplacement permet de placer son bloc disque et un vêtement de pluie par exemple, comme c'est le cas sur la Z750 ou la Z1000.

Photo de la Kawasaki Z750S modèle 2005
Photo de la Kawasaki Z750S modèle 2005

Roulage
On est bien au guidon d'une Kawasaki Z750. Sa souplesse en bas régime et son couple permettent de reprendre facilement sans nécessairement descendre d'un rapport, la position permet d'adopter un bon rythme et sur la " S ", la protection garantit de le conserver !

Dès qu'on passe les 6000tr/min, le moteur s'exprime pleinement et nous transporte rapidement à des vitesses prohibées jusqu'à atteindre la zone rouge bercés par le son de l'échappement à haut régime. Seule ombre au tableau les frétillements des repose-pieds du pilote aux alentours des 7000tr/min sur une plage d'environ 1000 tours.

Photo de la Kawasaki Z750S modèle 2005
Photo de la Kawasaki Z750S modèle 2005

Avec ses réelles capacités en duo, on se trouve sur une Z à partager à deux. La vivacité du moteur permet d'envisager de longues virées et il répond toujours présent lorsqu'on a besoin de lui.

Même si son aptitude routière est indéniable, c'est sur les petites routes rapides qu'on prendra plaisir à profiter de la Z750S. Son couple facilite le passage en courbe et le freinage est là pour palier aux petits excès d'optimisme. Le moteur monte facilement en régime et on se prend rapidement au jeu en augmentant le rythme.

Photo de la Kawasaki Z750S modèle 2005
Photo de la Kawasaki Z750S modèle 2005

Lors des étapes, la maniabilité et la souplesse de la machine offrent la possibilité de flâner facilement surtout que le confort aidant, se trouvant bien installé, pourquoi ne pas en profiter pour faire un peu de tourisme ?

Bilan

On connaissait une Z750 vive et facile au quotidien avec un gain de couple que l'on retrouve et apprécie sur les machines de plus fortes cylindrées. On découvre ici la " S " avec de réelles aptitudes routières grâce à une tête de fourche particulièrement efficace, une selle revue et des poignées utilisables. Si un roadster 600 ou 650 de la concurrence vous tente, cette machine pourrait également vous convenir en vous offrant un peu plus.

Photo de la Kawasaki Z750S modèle 2005
Photo de la Kawasaki Z750S modèle 2005

Comme la désormais célèbre famille des Z depuis l'arrivée de la nouvelle Z1000, la Z750S propose une ligne unique, un moteur plein de couple et vif en même temps. La Z750S offre en plus un confort routier qui peut se partager facilement à deux.

Commentez avec Facebook

Ces données techniques et tarifs peuvent changer sans préavis. Si ce modèle est toujours au catalogue, vous trouverez des informations complémentaires, le dernier tarif ainsi que les promotions en cours sur www.kawasaki.fr, le site officiel de la marque.

Photos de la Kawasaki Z750S modèle 2005