Essai de la Husaberg FE450 modèle 2009

Réalisé par Photos actions Guylaine Vautier

Depuis qu'Husaberg est rentré dans le giron de KTM les choses ont changé pour la firme suédoise célèbre productrice de machines à moteurs 4 temps. Tout d'abord elle partage avec sa nouvelle soeur autrichienne de nombreux éléments au niveau de la partie cycle et même du moteur. Ensuite, Husaberg a créé l'évènement en 2008 en retournant son moteur, une démarche inédite dans le monde du tout-terrain moderne qui n'a pas été repris depuis par une autre marque.

Photo de la Husaberg FE450 modèle 2009
Photo de la Husaberg FE450 modèle 2009

Commençons donc par ce qui se voit le plus, son moteur. Le cylindre au-dessus et proche de l'horizontal (incliné à 70°) fait reculer le bas moteur (qui n'est plus en bas du coup, mais derrière), et la boîte de vitesses qui partagent d'ailleurs la même huile. D'un point de vue purement géométrique, la masse principale du bloc moteur recule et s'approche donc du centre de gravité formé par le triangle pilote, guidon et repose-pieds. Cette masse se réhausse également, ce qui donne une légère impression de lourdeur qu'on ne retrouve pas chez la concurrence lorsqu'on déplace la machine à la main moteur coupé. Ce bloc moteur est alimenté par l'injection électronique et fait assez rare dans la production de machines tout-terrain, le kick disparaît sans doute en raison d'une difficulté de le placer une fois ce moteur «retourné».

Au tableau de bord, un témoin FI fait son apparition pour signaler un éventuel défaut de fonctionnement de l'injection. Accroché au guidon, un petit potentiomètre permet de sélectionner 3 cartographies en fonction du terrain. Le «soft» permet d'avoir un moteur plus linéaire dès les bas régimes et qui, à la limite, peine à monter dans les tours en comparaison des autres modes. Un autre mode est destiné à des conditions très grasses ou des parties techniques à vitesse réduite par exemple. A l'opposé, le mode «hard» s'approche plus d'un comportement typé cross faisant la part belle aux hauts régimes avec une réponse plus instantanée à la commande des gaz. Entre le deux, le mode «medium» intermédiaire qui sera le plus utilisé pour deux raisons principales : ce mode convient très bien à la plupart des situations et il est impossible de passer d'un mode à l'autre facilement en raison d'un potentiomètre trop petit pour être manipulé simplement.

Photo de la Husaberg FE450 modèle 2009
Photo de la Husaberg FE450 modèle 2009

Dynamiquement, l'Husaberg est capable de descendre très bas dans les tours sans cogner, à tel point que caler devient surprenant, et de reprendre sur un filet de gaz ou plus vivement au choix. Le frein moteur semble réduit pour un 4 temps de 450cm3, ce qui facilite énormément les évolutions à vitesse réduite dans les zones techniques et limite l'usage de l'embrayage dans les parties sinueuses. Si c'est à bas régimes que la FE se distingue, en hauts régimes, elle sait tracter fort et enchaîner les rapports comme un 450 4 temps moderne. Le caractère assez rond et linéaire de la FE450 s'entend aussi, puisque même avec 85db à 2750tr/min , elle est apparue comme relativement discrète.

La partie cycle est totalement autrichienne : bras oscillant, amortisseur sans biellette, freins avant et arrière, rien de changé de ce côté. Le freinage se montre d'ailleurs aussi puissant et progressif que performant dans les différentes conditions rencontrées. Ce qui est nouveau c'est un dessin de cadre à l'avant fortement incliné en raison de l'orientation du moteur, une inclinaison qui facilite le franchissement d'obstacles et qui peut éviter de rester bloqué bêtement. Nouveau aussi, la boucle arrière est totalement en plastique sans aucune armature, dont la partie proche du centre de gravité est utilisée pour stocker l'essence. Enfin, ce qui change tout c'est le positionnement du moteur qui modifie radicalement le centre de gravité comme expliqué au début. L'Husaberg apparaît très équilibrée (entre l'avant et l'arrière) avec un train avant léger pour une dynamique à mi-chemin d'un 250 2 temps et d'un 450 4 temps connus jusqu'alors. Dans les parties techniques comme dans les enchaînements de virages, le placement est grandement facilité, la stabilité est excellente et le pilotage très instinctif limite les efforts. Dans les parties très rapides, cette relative légèreté de l'avant peut surprendre surtout que la linéarité du moteur assure une motricité sans faille qui a tendance à le délester. D'ailleurs dans les passages rapides en arrière sur les repose-pieds, les arrêtes des plastiques latéraux sous la selle viennent appuyer sur l'intérieur des bottes. C'est le seul détail ergonomique contrariant noté, pour le reste la position de pilotage est très correcte et la selle assez rembourrée y compris sur l'arrière. La géométrie permet également de protéger davantage l'échappement des chocs éventuels ou de contacts avec la jambe du pilote.

Photo de la Husaberg FE450 modèle 2009
Photo de la Husaberg FE450 modèle 2009

D'un point de vue pratique, Husaberg a pensé à des détails agréables comme la commande d'embrayage hydraulique Magura dont le levier pivote à 90° et limite les risques de casse, les deux poignées facilement accessibles sous la selle à l'arrière, le bouchon de réservoir avec une sécurité comme sur les KTM ou la selle qui s'enlève avec une simple tirette comme sur une machine routière. Sous la selle, l'accessibilité du filtre à air est excellente et près de la batterie, une prise USB spécifique permet de programmer la cartographie ou plus simplement, de recueillir ses mesures à la fin de la journée pour analyser tout ceci sur son ordinateur par curiosité ou pour progresser.

Bilan

Husaberg a donc créé avec sa FE450 non pas une évolution de plus mais une révolution avec un comportement totalement nouveau dans la catégorie. L'injection améliore indéniablement la disponibilité du moteur au profit d'une motricité incroyable et son positionnement dans la partie cycle offre une dynamique inconnue dans les gammes 4 temps et même 2 temps. On trouve avec cette FE un pilotage qui oscille entre le meilleur des deux mondes, une sorte d'aboutissement de tant d'années de production de machine d'enduro, toutes marques confondues.

Photo de la Husaberg FE450 modèle 2009
Photo de la Husaberg FE450 modèle 2009

Ils ont dit :

Bvrracing : «Le moteur reprend très bas et est très progressif. Absence de frein moteur qui la rend très maniable. Une réussite. Quelques astuces comme l'ouverture de la selle ou les 3 courbes au guidon sont appréciables» Raphi : «Le moteur reprend bien en bas et est rageur en haut. Plastiques arrière gênants. Super jouet et pas trop bruyant.» Mick7 : «Moto très légère, très maniable dans le sinueux, moteur avec beaucoup de couple» Kini57 : «Moto super maniable, moteur souple et plein à tous les régimes. C'est une moto qui pourrait me réconcilier avec le 4 temps.»

Photo de la Husaberg FE450 modèle 2009
Photo de la Husaberg FE450 modèle 2009

On aime bien

  • Large plage d'utilisation moteur
  • Partie cycle très agile
  • Ouverture de selle pratique

On aime moins

  • Sélection du mapping à l'arrêt
  • Plaques latérales trop larges
  • Démarreur électrique uniquement
Loisir
Sport
On la détaille
On l'écoute
Ecouter

Commentez avec Facebook

Fiche technique de la Husaberg FE450 modèle 2009

Tarif (avril 2009)9 240 €
Frein AVDisque Wave 260mm
Frein ARDisque Wave 220mm
Hauteur de selle985mm
Poids (constructeur)114kg à sec
Réservoir/Conso8,5L / nc
Conditions météossoleil (15°C)

Ces données techniques et tarifs peuvent changer sans préavis. Si ce modèle est toujours au catalogue, vous trouverez des informations complémentaires, le dernier tarif ainsi que les promotions en cours sur www.husaberg.fr, le site officiel de la marque.

Photos de la Husaberg FE450 modèle 2009

Fond d'écran

fond d'écran de la Husaberg FE450 modèle 2009
Fond d'écran aux dimensions 1024x768 1280x1024 800x600