Essai de la Honda MSX 125 modèle 2013

Réalisé par Jean-Michel Lainé

Honda nous a habitué à des machines fiables et même très rationnelles à l'usage, alors l'arrivée d'une machine funky avec le MSX 125, ça détonne et étonne ! Honda n'en est pourtant pas à son coup d'essai puisque tout le monde connait les noms de Monkey ou Dax, des machines mondialement connues. Ce dernier n'est plus importé en France depuis 2006 et aucun deux-roues n'avait pris la relève sur le créneau. L'aventure avait commencé en 1961 lorsque la marque avait fait le proto d'une petite moto pour amuser les enfants dans un parc d'attraction japonais. Deux ans après, le CZ100 était lancé. Ces petites motos équipées d'un moteur 4 temps de 49 cm3 ont eu un longue descendance dont le Monkey fait partie. De son côté, le Dax s'est démarqué avec sa cylindrée de 70 cm3. En 2013, Honda lance de très nombreux modèles plus ou moins attendus, celui-ci dévoilé récemment l'était plus par curiosité. L'esprit ludique de ses aïeux est bien de retour.

Photo de la Honda MSX 125 modèle 2013
Photo de la Honda MSX 125 modèle 2013

Le noir est un coloris très prisé, et bien là il faudra faire sans. Pour donner de la couleur à la ville et à son moral quotidien, le MSX 125 n'est disponible qu'en blanc, rouge ou jaune. Cette petite Honda ne l'est pas autant que ses ancêtres puisqu'elle fait 1.76 m de long, soit presque deux fois plus que certaines parentes. Pourtant, certains éléments ne sont pas petits et on peut même se demander si ce sont les siens. Le tableau de bord par exemple est celui des CB500F, CB500X et CBR500R à l'exception de l'affichage de la consommation moyenne qui n'est pas sur le MSX. Les leviers, les clignotants et le phare sont de tailles standards. A l'arrière, le feu et le silencieux paraissent venir de machines plus grandes. La selle est d'une taille raisonnable pour un adulte voire deux. Le passager profitera de repose-pieds classique, c'est-à-dire sur un support fixe et pas sur le bras oscillant comme sur certains Monkey. Côté pratique, il n'y a rien. Où transporter son antivol sur cette moto qu'on pourrait presque emporter sous le bras ? Esthétiquement, on apprécie les ouïes de réservoir où se calent les genoux. Un joli dessin complété par le faux axe sous la selle du plus bel effet. Le capital sympathie offert par le MSX est étonnant. Il suffit de regarder le nombre de personnes qui viennent discuter autour de ce drôle de petit engin pour être convaincu. Même le temps d'un feu, le motard ou le scootériste voisin engage la conversation. Chose rare, personne ne vient critiquer le deux-roues posé sur le trottoir le temps d'une photo... Un véritable élan pacifiste semble accompagner cet MSX 125, merci Honda !

Les mensurations du MSX sont minimales : 101.7 kg sur la balance, 765 mm de hauteur de selle, un empattement de 1.2 m et un rayon de braquage de seulement 1.9 mètre. C'est petit ! Et pourtant au guidon, on trouve facilement sa place le temps de traverser Paris à bonne allure dans tous les sens. Le MSX se faufile dans le trafic très facilement, tournicote autour du mobilier urbain sans encombre et se laisse mener du bout des doigts sans aucune attention particulière. On semble toujours l'avoir connu, on est à l'aise au guidon en moins de temps qu'il faut pour le taper ! Le plus étonnant est sa vitalité. Pourtant ce moteur ultra simple issu de l'Innova ne l'annonçait pas : mono cylindre 4 temps de 124.9 cm3, 2 soupapes, simple ACT et refroidissement par air pour 9.8 chevaux et un couple de 10.9 Nm . C'est peu mais comme m'a glissé le pilote d'un scooter 500 à un feu, « ça envoie ton truc ! ». Il faut avouer que le MSX incite à jouer, alors pour bien « envoyer » comme il dit, il suffit de tirer les rapports au maxi et d'enchainer les 4 rapports à la volée. Contrairement à l'Innova 125, le MSX est équipé d'un embrayage à la main, d'un sélecteur et d'une boîte. Le fine chaine entraine la roue de 12 pouces avec son gros pneu de 130. Le bémol de ce jeu est que la sélection est très ferme mais sans doute qu'avec les kilomètres, cela ira mieux. L'amortisseur non réglable et la fourche inversée sont agréables. Vu le gabarit de la machine et ses caractéristiques techniques, on ne s'y attendait pas forcément avec le petit débattement et les petites roues de 12 pouces, mais le MSX n'est pas inconfortable du tout à l'usage. En fait, la petite déception vient du freinage. Le frein avant est assez mordant et très facilement dosable pour être efficace et permettre de petits stoppies volontaires de temps en temps. Impeccable. Le frein arrière est par contre très différent car on ne ressent pas la pression sur la pédale pour finalement bloquer la roue à force d'appuyer. Pour être tout-à-fait franc, c'est dommage mais on pardonne volontiers au MSX tant il est sympa à emmener.

Photo de la Honda MSX 125 modèle 2013
Photo de la Honda MSX 125 modèle 2013

Bilan

Honda nous avait habitué à des machines raisonnables voire rationnelles dernièrement, et bien la MSX 125 prouve le contraire. Pourtant à la lecture des caractéristiques du moteur semblables à celles de l'Innova 125, on ne s'est pas enflammé même avec l'ajout d'une boîte de vitesses pour amuser les grands enfants... Devant soi posé sur sa béquille, le MSX apparait étonnement sympathique. En route, il devient surprenant et même très convaincant. Tous les gens que l'on croise demandent ce que c'est que ce « truc trop cool », de quoi associer les rencontres au plaisir de rouler dans la ville. Maniable, réactif et facile à piloter, on peut penser que ce n'est pas très sécurisant mais force est de constater que jamais cette petite moto n'a eu une réaction ou un comportement étrange. Rien à signaler à part le frein arrière sans ressenti aucun. Paris est traversé à bonne allure sans contrariété. Certes il est moins pratique qu'un petit scooter puisqu'on ne peut même pas transporter un antivol, mais il apporte un certain plaisir au guidon que ne procure pas un scooter. Enfin, au regard de la fiabilité de l'Innova qui partage la motorisation 4 temps, on peut s'attendre à un entretien peu onéreux. A 3040 euros, aucune autre marque ne propose un deux-roues aussi fun. Même s'il n'est pas totalement l'héritier d'un Dax ou d'un Monkey (le guidon ne se plie pas), on retrouve sans doute cet esprit particulier au guidon d'un objet au capital sympathie sans concurrence.

essai de la Honda MSX 125 modèle 2013
Essai de la Honda MSX 125 modèle 2013

On aime bien

  • La prise en main excellente
  • L'agrément et le côté joueur
  • La capital sympathie au guidon

On aime moins

  • La fermeté de la boîte
  • Frein arrière sans ressenti
  • Où transporter l'antivol ?
Quotidien
Voyage
Loisir
Sport
Duo
On vous regarde
On la détaille
On l'écoute
Ecouter

Commentez avec Facebook

Fiche technique de la Honda MSX 125 modèle 2013

Tarif (mai 2013)3040€
Puissance9.8 ch à 7000 tr/min
Couple10.9 Nm à 5500 tr/min
Frein avantSimple disque de 220 mm
Frein arrièreSimple disque de 190 mm
Roue avant120/70 12 pouces
Roue arrière130/70 12 pouces
Hauteur de selle765 mm
Poids (constructeur)101.7 kg en ordre de marche
Réservoir/Conso relevée5.5 L / nc

Ces données techniques et tarifs peuvent changer sans préavis. Si ce modèle est toujours au catalogue, vous trouverez des informations complémentaires, le dernier tarif ainsi que les promotions en cours sur moto.honda.fr, le site officiel de la marque.

Photos de la Honda MSX 125 modèle 2013

Fond d'écran

fond d'écran de la Honda MSX 125 modèle 2013
Fond d'écran aux dimensions 1024x768 1280x1024 800x600