Essai de la Ducati Multistrada 1100 S modèle 2007

Réalisé par la rédaction

Ducati avait créé la surprise en proposant la Multistrada avec une architecture loin des machines sportives produites par la marque italienne. Un peu comme la Monster à son époque, Ducati avec la Multistrada ajoute une corde à son arc en créant un concept original sur bien des points : Cette corde est cette fois celle de la polyvalence. C'est sur la Multistrada S, équipée du nouveau moteur de 1100cm3 et de suspensions Ohlins, que nous prenons la route.

Photo de la Ducati Multistrada 1100 S modèle 2007
Photo de la Ducati Multistrada 1100 S modèle 2007

Le célèbre bicylindre en L à distribution desmodromique annonce donc maintenant une cylindrée de 1100cm3, 1078 très exactement. Avec ses deux soupapes par cylindre et son refroidissement par air, ce moteur est capable de reprendre en souplesse dès 1500tr/min et fait preuve d'une détermination constante en montant dans les tours. Avec les 95cv annoncés, on appréciera aussi le fait que cette machine est «libre» en France.

Les reprises sont là et le couple distillé permet de s'extraire des virages d'un coup ou d'évoluer en ville avec facilité sans avoir besoin de changer de rapport à tout bout de champ. Les montées en régime sont rapides et franches, la roue avant se déleste facilement à la moindre rotation de la poignée.

Photo de la Ducati Multistrada 1100 S modèle 2007
Photo de la Ducati Multistrada 1100 S modèle 2007

Outre le coté ludique, on a réellement la sensation de bondir vers le prochain virage surtout avec la position au guidon qui accentue encore cette sensation d'être poussé. La sonorité est plutôt discrète au ralenti, on en profitera un peu plus dès les premiers tours de roue lorsque le moteur accélère (, 89db à 3875tr/min).

La boite permet de changer les rapports rapidement avec ou sans l'usage de l'embrayage dans le cas d'une conduite plus sportive. La souplesse du moteur peut nous affranchir de quelques changements de rapports pour une conduite plus douce, tournée vers le tourisme ou un usage urbain. Pour le confort du pilote au long cours, l'embrayage est à bain d'huile et sa commande hydraulique.

Photo de la Ducati Multistrada 1100 S modèle 2007
Photo de la Ducati Multistrada 1100 S modèle 2007

La «Multi» adopte le châssis à treillis tubulaire indissociable de la marque et dans cette version «S», une fourche inversée Ohlins de 43mm et un amortisseur Ohlins également. Ces éléments sont entièrement réglables. Le réglage de la précontrainte arrière est déporté sur le coté droit du moteur entre les tubes du treillis, on pourrait même la régler en roulant !

Avec cet équipement, la sensation de rouler sur du velours est omniprésente. Toutes les aspérités du revêtement sont effacées et les plus grosses déformations ne viennent pas perturber la trajectoire voulue. La confiance est telle qu'on devra sans doute se méfier d'un trop plein d'enthousiasme, mais pour le reste la Multistrada peut avec la même facilité adopter un rythme sportif ou tout simplement faire preuve d'un bon confort même sur des routes dégradées.

Photo de la Ducati Multistrada 1100 S modèle 2007
Photo de la Ducati Multistrada 1100 S modèle 2007

Le freinage est confié à 2 disques semi flottants de 320mm à l'avant avec des étriers 4 pistons et un disque de 245mm à l'arrière avec un étrier 2 pistons. L'avant fait preuve d'une très bonne puissance sans pour autant avoir une attaque difficilement gérable. On peut donc prendre avec confiance le levier sans crainte d'un blocage même en conduite sportive. L'arrière est également efficace et assure un excellent confort pour ralentir dans le cadre d'une conduite plus touristique.

Dans le cadre de la grande randonnée, le côté pratique est un peu oublié, la place sous la selle est en effet réduite et il n'y a pas de petit rangement. Toutefois, la Multistrada peut être équipée de sacoches latérales pour partir loin avec son équipement.

Photo de la Ducati Multistrada 1100 S modèle 2007
Photo de la Ducati Multistrada 1100 S modèle 2007

Le tableau de bord est très complet. Le grand compte-tours à aiguille est à la droite d'un afficheur numérique qui propose de nombreuses informations sur sa consommation et sa moyenne par exemple, en complément des données essentielles. Il reste parfaitement lisible de nuit comme de jour.

La position au guidon plutôt droite, les jambes légèrement dépliées et les bras assez hauts donnent à la Multistrada une maniabilité diabolique en ville, notamment avec un bon rayon de braquage, comme sur les petites routes. Les appuis sont francs et la machine répond au doigt et à l'oeil aux ordres du pilote que l'on évolue seul ou à deux.

Photo de la Ducati Multistrada 1100 S modèle 2007
Photo de la Ducati Multistrada 1100 S modèle 2007

La selle étroite à l'avant permet de facilement poser le pied à l'arrêt ou de bouger librement en roulant. La partie arrière bien plus large change légèrement les sensations que l'on a au guidon et donne tout de suite un surplus de confort, un confort accentué par les vibrations qui sont bien atténuées par le nouveau guidon.

Sur les grands axes, on apprécie rapidement la protection du buste et de la tête. Même en étant droit comme un i au guidon, la tête de fourche de la Ducati se montre très efficace pour dévier le vent et une vitesse soutenue peut être maintenue sans fatigue. Le regard porte loin, on se sent réellement en sécurité au guidon, comme c'est le cas sur de nombreux trail orientés sport, car il faut reconnaître que la polyvalence de l'italienne s'arrête en même temps que le bitume.

Photo de la Ducati Multistrada 1100 S modèle 2007
Photo de la Ducati Multistrada 1100 S modèle 2007

Certes, la garde au sol permet d'envisager les chemins de traverse en toute quiétude, c'est d'ailleurs le but de cette machine. Attention tout de même à ne pas trop s'égarer sur les chemins : les pneus ne sont pas faits pour ça et les suspensions non plus. Le truc de la Multistrada reste la route avec une orientation «supermotard» pour le plaisir de la conduite.

Dans ce registre ludique sur route, le tout Ohlins fait des merveilles et les 100cm3 de plus aussi. Difficile de se contenter d'un rythme tranquille quand la machine incite à chaque instant à perdre le peu de raison qu'il nous reste une fois la clé tournée et le petit bouton pressé.

Photo de la Ducati Multistrada 1100 S modèle 2007
Photo de la Ducati Multistrada 1100 S modèle 2007

Le 1100 permet de rentrer en courbe sur le couple presque sans toucher aux freins et de ressortir avec une relance très convaincante. Même si le gabarit de la machine nous montre qu'on n'est pas au guidon d'un supermotard, on se prend rapidement au jeu et on oublie d'un coup le coté polyvalent de cette moto.

Bilan

Au final, on découvre que la polyvalence de la machine est sur au moins deux tableaux : la Ducati Multistrada se montre aussi à l'aise sur les grands axes, que sur les petites routes, ainsi que pour l'usage quotidien en ville ou sur de petits parcours. La «Multi» sait nous emmener, avaler des kilomètres sans broncher, mais elle sait aussi nous donner l'envie d'une petite balade pour le simple plaisir d'une conduite un plus incisive. Le bonheur de rouler longtemps et de se libérer quand la route devient un terrain de jeu, c'est finalement le programme que propose la Multistrada 1100s.

Photo de la Ducati Multistrada 1100 S modèle 2007
Photo de la Ducati Multistrada 1100 S modèle 2007

Disponible en rouge ou noire avec les jantes noires.
Multistrada 1100s : de 13495€ (avril 2007)
Multistrada 1100 : de 11795€ (avril 2007)

Commentez avec Facebook

Ces données techniques et tarifs peuvent changer sans préavis. Si ce modèle est toujours au catalogue, vous trouverez des informations complémentaires, le dernier tarif ainsi que les promotions en cours sur www.ducati.fr, le site officiel de la marque.

Photos de la Ducati Multistrada 1100 S modèle 2007