Essai de la Ducati Monster 1100 Evo modèle 2011

Réalisé par Jean-Michel Lainé

Ducati propose une nouvelle évolution de son fameux roadster à l'aube de fêter ses 20 ans. Depuis 1992, les modifications se sont enchaînées à bon train pour aboutir cette année à la Monster 1100 Evo qui reprend quelques petites évolutions dont certaines ont été vues sur la M796. L'incontournable cadre treillis accueille en 2011 le plus puissant des moteurs 2 soupapes jamais produits par la firme italienne qui atteint dorénavant 100 chevaux. Comme sur la 796 on retrouve les ouvertures grillagées sur les côtés du réservoir au dos rond, le monobras qui accueille une jolie jante à 10 branches, le phare en 3 parties, un tableau de bord digital qui se commande depuis le commodo gauche, etc. Notre 1100 Evo introduit un nouveau coup de crayon à l'arrière avec le double échappement superposé sur le côté droit qui laisse apparaître le monobras à gauche, évite de surcharger l'arrière esthétiquement et abaisse le centre de gravité par la même occasion, ainsi que le feu à LED qui surplombe le nouveau support de plaque. Le moteur Desmodue Evoluzione avec ses 100 chevaux et 103Nm de couple s'accompagne de quelques équipements et modifications destinés à rendre le Monster plus civilisé sans en perdre la quintessence.

Photo de la Ducati Monster 1100 Evo modèle 2011
Photo de la Ducati Monster 1100 Evo modèle 2011

Plus souple et linéaire sur le papier, le bicylindre en L n'en reste pas moins délicat à bas régimes avec quelques irrégularités et à-coups en-deçà des 4000tr/min. Il est vrai en revanche que l'embrayage à bain d'huile apporte un certain confort avec une commande plus aisée à manipuler fréquemment en ville. Avec plus de puissance dans les tours, une nouvelle courbe de couple, une nouvelle chambre de combustion, un nouvel arbre à cames plus agressif, un peu plus de compression, etc. le nouveau bloc moteur donne au M1100 Evo une belle dynamique à la condition de rester dans la partie haute du compte-tours. A ces régimes, les amateurs de la singulière sonorité du twin de Bologne en profiteront largement tant elle est présente à chaque rotation de la poignée . Sur les premiers rapports en restant haut dans les tours sur les petites routes sinueuses, on joue assez souvent avec le sélecteur. La réactivité en haut est telle qu'on atteint le régime maximal très (trop) souvent. Une Shift Ligth nous alerte un peu avant. Avec des bas régimes qu'on n'utilise plus tellement, le D2 s'approche peut-être un peu plus des D4 dans la conduite même s'il reste l'instantanéité de la réponse à l'ouverture des gaz chère au Ducatiste. D'ailleurs à la relance en sortie de courbe, les dérobades de l'arrière et le délestage de l'avant sont des choses courantes en conduite un peu sportive si le DTC n'est pas actif. Sans doute que la position du buste un peu plus droite avec des pontets plus hauts de 2 cm n'est pas étrangère à de moindres appuis sur le guidon. Ducati a installé de série sur son Evo et pour la première fois sur un Monster, le Ducati Safety Pack qui comprend l'ABS et le DTC (Ducati Traction Control). Réglable depuis le commodo, on pourra ainsi choisir son niveau d'intervention, le but étant bien sûr de ne pas le faire intervenir pour ne pas couper son élan. L'installation de l'ABS est un vrai plus pour la sécurité, mais si vous faites partie des réfractaires, vous pourrez toujours le désactiver avec ou indépendamment du DTC. Le freinage est de toutes les façons moins mordant à l'attaque que sur une SF par exemple, tout en offrant suffisamment de puissance et de feeling pour de franches décélérations.

L'Evo soigne aussi son confort pour 2011. Un comble sans doute pour les amateurs de roadsters aussi rugueux que sportifs, mais on n'apprécie quand même de pouvoir en profiter un peu plus sans devoir passer chez le kiné au retour... Ce Monster 1100 s'agrémente donc d'une nouvelle selle qui apporte un supplément de confort mais surtout d'un large guidon un peu plus haut de 2 cm pour soulager le dos et les poignets. En association avec des suspensions toujours fermes mais pas excessivement, on obtient sur cette dernière mouture un bon compromis entre la sportivité et l'agrément au quotidien. Pour un roadster plus sportif, vous pouvez toujours vous tourner vers la Streetfighter au moteur et au comportement bien plus radical. Le buste un peu plus droit et le saute-vent rikiki apportent par contre un net supplément de vent sur le casque et les épaules, mais le passager appréciera peut-être que vous le protégiez un peu mieux. D'ailleurs il pourra profiter de la nouvelle boucle arrière en alu pour installer une poignée passager pour améliorer son confort des fois que vous rouliez souvent à deux sur ce roadster même si d'évolutions en évolutions, ce n'est pas le meilleur pour ça.

Photo de la Ducati Monster 1100 Evo modèle 2011
Photo de la Ducati Monster 1100 Evo modèle 2011

Bilan

A la veille du 20ème anniversaire de la naissance du Mostro, la Ducati Monster 1100 Evo présente ce qui se fait de mieux dans la gamme des D2 (moteur 2 soupapes, refroidissement par air). Nouvelle position de conduite pour plus de polyvalence, nouveau dessin plus allégé avec un double échappement redescendu, nouvel équipement avec ABS et DTC de série mais aussi nouveau moteur Desmodue Evoluzione qui atteint maintenant les 100 chevaux. A l'usage, comme l'est le 796, cette dernière mouture est certainement un peu plus facile par la position au guidon et son embrayage à bain d'huile bien moins résistant à la manipulation. En revanche, le moteur réclame de toujours rester dans la partie supérieure du compte-tours, la partie inférieure offrant quelques irrégularités dans le régime moteur. Très vifs sur les premiers rapports, on sollicite souvent la boîte de vitesses pour éviter d'atteindre le régime maxi dès que le rythme s'accélère. La réactivité du bicylindre en L est toujours là, mais certainement que son comportement caractéristique se rapproche un peu plus du D4 au fil des ans. Quoi qu'il en soit, on apprécie l'adoption de série de l'ABS qui peut être désenclenché pour les plus réfractaires. De même pour le DTC qui finalement n'est pas un luxe avec la combinaison d'une assise plus droite, d'un empattement court et d'un moteur explosif. L'envers de la médaille de ce gain de confort est de réduite la protection même si ce n'est pas ce qu'on attend d'un roadster. Au final, le 1100 Evo est tout de même bien plus accessible et facile. Toujours très dynamique, il devrait donner le sourire à chaque sortie de courbe en gratifiant les oreilles d'une sonorité très présente. Même si Ducati le positionne comme plus urbain, c'est bien sur le réseau secondaire qu'on s'amusera le plus au guidon de ce Monster.

essai de la Ducati Monster 1100 Evo modèle 2011
Essai de la Ducati Monster 1100 Evo modèle 2011

On aime bien

  • Moteur plus vif en haut
  • ABS et DTC de série
  • Position plus confortable

On aime moins

  • Protection du saute-vent
  • A-coups sous 4000tr/min
Quotidien
Voyage
Loisir
Sport
Duo
On vous regarde
On la détaille
On l'écoute
Ecouter

Commentez avec Facebook

Fiche technique de la Ducati Monster 1100 Evo modèle 2011

Tarif (aout 2011)11 690 €
Puissance100ch à 7500tr/min
Couple10,5mkg à 6000tr/min
Frein avantDouble disque 320mm étrier radial 4 pistons
Frein arrièreDisque 245mm étrier 2 pistons
Hauteur de selle810mm
Poids (constructeur)169kg à sec
Réservoir/Conso13,5L / 7L aux 100km

Ces données techniques et tarifs peuvent changer sans préavis. Si ce modèle est toujours au catalogue, vous trouverez des informations complémentaires, le dernier tarif ainsi que les promotions en cours sur www.ducati.fr, le site officiel de la marque.

Photos de la Ducati Monster 1100 Evo modèle 2011

Fond d'écran

fond d'écran de la Ducati Monster 1100 Evo modèle 2011
Fond d'écran aux dimensions 1024x768 1280x1024 800x600