Essai de la Derbi DRD 125 R modèle 2009

Réalisé par la rédaction

La DRD 125 R se voit renouvelée comme sa soeur SM. Comme elle, cette moto destinée à un usage plus typé Enduro, est équipée d'une motorisation 4 temps identique à celle qui anime la GPR 125.

Photo de la Derbi DRD 125 R modèle 2009
Photo de la Derbi DRD 125 R modèle 2009

Le moteur provient du groupe Piaggio (dont fait partie Derbi), c'est un monocylindre 125 4 temps, avec 4 soupapes et un double arbre à cames en tête, le tout étant à refroidissement liquide. C'est un bloc moderne qui équipe déjà la Mulhacén ou la Terra qui anime les DRD, où avec ses 15ch à 9250tr/min, Derbi nous promet un comportement proche du 2 temps qui disparaît de la gamme en 125cm3. Très souple en bas, il ne nécessite pas de grimper dans les tours pour évoluer doucement. Inversement et point commun avec un 2 temps pour tenir un bon rythme, il faudra aller chercher la puissance tout en haut dans les tours pour envisager de passer des obstacles. Il faudra maintenir un régime moteur élevé et par conséquent utiliser les 6 rapports de la boîte de vitesses, surtout choisir le rapport le mieux adapté sous peine de manquer de tours pour finir l'ascension d'une bosse...

La R comme sur le DRD SM, s'offre un châssis qui étonne avec une rigidité des plus correctes. Le petit terrain de cross où ont été faites quelques photos révèle tout de même que l'ensemble châssis/suspensions est trop souple pour l'effort demandé, mais ceci devrait suffire amplement en utilisation Trail pour randonner en chemins roulants. L'option TT est confirmée par la présence de pneus à crampons sur une jante de 21 pouces à l'avant et 18 à l'arrière.

Photo de la Derbi DRD 125 R modèle 2009
Photo de la Derbi DRD 125 R modèle 2009

Dans le même esprit «Trail», le frein avant ne fait heureusement pas le diamètre de celui qui équipe le SM, ici c'est un disque de 260mm, l'arrière de 220mm est identique. Le freinage ne conviendra pas pour aller chercher un temps en course, c'est évident et ce n'est de toutes les façons pas l'usage dicté par cette Derbi R. En usage Trail, l'avant est suffisant et la force de freinage peut toujours être complétée par le frein arrière qui pour sa part se révèle un peu trop mordant.

Esthétiquement, rien ne différencie la SM de la R (en bleu ou noir) en dehors des diamètres de roues et des pneus et du coloris bleu uniquement disponible sur la R. Le dessin des plastiques, dynamique, plein d'angles et totalement dans l'air du temps, rappelle par certains aspects une marque venue du froid avec le coloris bleu. On remarque aussi le châssis périmétrique et la fourche inversée de 41mm qui semblent prêts pour accueillir une motorisation plus importante même si ce n'est pas envisagé par la firme espagnole. L'échappement d'un volume important contribue aussi au sentiment de chevaucher une «grosse moto». Détail intéressant, il y a un espace sous l'arrière de la selle qui permet de saisir franchement la machine pour la sortir d'une grosse ornière par exemple.

Photo de la Derbi DRD 125 R modèle 2009
Photo de la Derbi DRD 125 R modèle 2009

Bilan

Au final, même si le passage à un moteur 4 temps fait certainement perdre de la hargne au DRD, cette R de 125cm3 démontre des qualités dynamiques agréables. Elle sait sans encombre aider le débutant à faire ses premiers pas en randonnée tout-terrain, ou pourquoi pas satisfaire celui qui privilégie la balade au chrono avec une machine sans débauche de technologie. Les pneus typés «off-road» mais pas trop, devraient satisfaire un usage routier.

Les premiers tours de roues de cette DRD SM affichent un bon comportement avec un châssis rassurant. Ce petit «trail» au look «enduro» peut être utilisé au quotidien et le week-end venu, pour aller faire un petit tour hors des routes goudronnées. Même s'elle est «endurisée», on n'ira pas chercher un chrono avec la DRD R, en revanche, on profitera de la balade au grand air et du paysage avec une grande facilité. Une fois rentré, on appréciera sans doute aussi une machine qui ne demande pas l'entretien d'une machine d'usine en vue de la prochaine sortie. A 4099€, la Derbi DRD 125R satisfera sans doute, le randonneur paisible qui cherche une machine capable de l'emmener facilement avec un budget modéré.

Photo de la Derbi DRD 125 R modèle 2009
Photo de la Derbi DRD 125 R modèle 2009

On aime bien

  • châssis pour la rando
  • suspensions souples
  • design moderne

On aime moins

  • moteur assez pointu
  • aucun aspect pratique
  • frein arrière trop mordant
Quotidien
Voyage
Loisir
Sport
Duo
On vous regarde
On la détaille
On l'écoute

Commentez avec Facebook

Fiche technique de la Derbi DRD 125 R modèle 2009

Tarif (juin 2009)4099 €
Puissance15ch à 9250tr/min
Frein AVdisque 260mm
Frein ARdisque 220mm
Hauteur de selle905mm
Poids (constructeur)124kg à sec
Réservoir/Conso7.5L / nc
Kilométrage au départ100km
Conditions météossoleil (25°C)

Ces données techniques et tarifs peuvent changer sans préavis. Si ce modèle est toujours au catalogue, vous trouverez des informations complémentaires, le dernier tarif ainsi que les promotions en cours sur www.derbi-france.fr, le site officiel de la marque.

Photos de la Derbi DRD 125 R modèle 2009

Fond d'écran

fond d'écran de la Derbi DRD 125 R modèle 2009
Fond d'écran aux dimensions 1024x768 1280x1024 800x600