Essai de la Beta M4 modèle 2009

Réalisé par la rédaction

Beta propose la M4, une machine à la tendance Supermotard qui est facile et accessible sans pour autant être un champion ni disposer d'un budget d'usine pour son entretien. La M4 vise le plaisir en ville ou sur les petites routes de campagne en toute simplicité.

Photo de la Beta M4 modèle 2009
Photo de la Beta M4 modèle 2009

Le moteur de 349cm3 est celui qui équipait les DR350. Ce monocylindre 4 temps refroidit par air est alimenté par son carburateur Mikuni de 33mm avec un starter manuel. Il offre une simplicité d'entretien et une robustesse qui n'est plus à démontrer. Souple, il permet de rouler assez bas dans les tours pour traverser la ville tranquillement mais il faudra maintenir un régime moteur au-delà des 6000tr/min si on veut pouvoir profiter de reprises correctes. Inutile d'aller chercher le régime maximal, il faut rester au dessus des 6000 et s'amuser en soignant ses trajectoires pour garder une bonne moyenne et un côté joueur à cette M4. La boîte de vitesses à 6 rapports se manipule sans encombre et on ne se lasse pas de la sonorité sourde et plutôt feutrée émise par le long silencieux, surtout lors des décélérations où celle-ci n'est pas sans rappeler les origines trialisantes du constructeur italien (83db à 3500tr/min).

Le cadre en acier à double berceau ainsi que la suspension relativement ferme procurent à cette Beta une certaine rigueur en courbe appuyée même lorsque le revêtement est loin d'être uniforme. La fourche de 46mm et l'amortisseur ne sont pas réglables (sauf en précharge pour ce dernier), mais il faut reconnaître que l'ensemble de la partie cycle permet de profiter pleinement de la motorisation et de garder le sourire lors de petites sorties y compris sur des routes irrégulières et pas toujours très propres. La fourche est un peu souple pour des freinages appuyés, la M4 pèche un peu sur ce point. En effet, si le frein arrière de 220mm tient très bien son rôle, le frein avant de 310mm manque de mordant et même si la M4 n'est pas destinée à être une bête de circuit, c'est un peu frustrant de se retenir sur certains passages en raison de ce frein avant qui convient en revanche très bien à un usage Trail ou urbain.

Photo de la Beta M4 modèle 2009
Photo de la Beta M4 modèle 2009

Là où la Beta M4 se distingue c'est sur son agilité. Son poids, son cadre à double berceau et ses pneus de tailles raisonnables (120mm à l'avant et 150 à l'arrière sur des jantes de 17 pouces bien entendu), facilitent grandement les changements d'angles rapides et les appuis dans les grandes courbes passées à vive allure. Bref, la M4 ne met pas le feu au chrono, mais elle permet à chacun de s'amuser sans prendre de risques inconsidérés avec des vitesses qui sont suffisantes pour se faire plaisir sans pour autant être totalement déraisonnables. La consommation s'approche des 7 litres aux 100 dans ce mode d'utilisation et devrait pouvoir approcher des 6 litres en usage plus économique, mais moins fun par conséquent.

Côté équipement, la M4 ne peut renier ses origines «offroad» sur quelques points. Un petit emplacement sous la selle permet d'y loger un bloc disque ou quelques petites affaires. C'est pratique et rare chez la concurrence mais la selle ne s'enlève qu'avec une grosse vis quart de tour à l'arrière qu'il n'est pas facile de manipuler. Avec un gros anneau de porte-clés, on peut la faire tourner, mais à la main ou avec la clé, ce n'est pas possible. Le second point est sur la connectique qui est inspirée par les faisceaux électriques sommaires des machines tout-terrain. Pour un usage quotidien, il faudra sans doute veiller sur ce point. Pour le reste, la Beta possède quelques avantages dont un tableau de bord digital complet avec notamment la vitesse maximale, un compte-tours graphique et numérique, l'heure, un totalisateur journalier et un chrono. On trouve aussi un indicateur de réserve et un autre pour la béquille.

Photo de la Beta M4 modèle 2009
Photo de la Beta M4 modèle 2009

L'assise est correcte dans la catégorie, elle est à mi-chemin entre une selle sportive et une selle plus confortable. L'accueil à 870mm est bon et ne gêne pas les mouvements. Le dessin étroit du réservoir permet de très bien le tenir avec les genoux, en revanche sa place peut être difficile à trouver avec les arrêtes présentes. Enfin pour le pilote, les repose-pieds caoutchoutés filtrent les vibrations du moteur. Le passager ne profite pas de ces caoutchoucs mais dispose de deux poignées à l'arrière de la selle pour se tenir facilement.

Bilan

Au final, la Beta M4 ne manque pas d'arguments pour se faire plaisir avec un budget réduit puisqu'elle est proposée à 5223€. De plus, sa cylindrée fera aussi faire des économies sur l'assurance et sa simplicité mécanique en ajoutera une louche avec un entretien à moindre coût. De quoi sans doute lui pardonner son frein avant et profiter des économies réalisées pour aligner de nombreux kilomètres avec un certain plaisir avec cette M4 qui affiche un rapport prix/plaisir des plus intéressants dans la catégorie.

Photo de la Beta M4 modèle 2009
Photo de la Beta M4 modèle 2009

On aime bien

  • Moteur simple et robuste
  • Tableau de bord assez complet
  • La sonorité sympathique

On aime moins

  • Frein avant souple
  • La connectique typée TT
  • La fermeture de la selle
Quotidien
Voyage
Loisir
Sport
Duo
On vous regarde
On la détaille
On l'écoute
Ecouter

Commentez avec Facebook

Fiche technique de la Beta M4 modèle 2009

Tarif (mars 2009)5 223 €
Puissancenc
Couplenc
Frein AVsimple disque 310mm
Frein ARsimple disque 220mm
Hauteur de selle870mm
Poids (constructeur)133kg
Réservoir/ConsoncL / 6,5L aux 100km
Kilométrage au départ600km
Conditions météosnuageux (10°C)

Photos de la Beta M4 modèle 2009

Fond d'écran

fond d'écran de la Beta M4 modèle 2009
Fond d'écran aux dimensions 1024x768 1280x1024 800x600