Essai de la Beta 400 RR modèle 2010

Réalisé par la rédaction

Après ses nouvelles Evo 4 temps arrivées en 2008 et entièrement conçues par ordinateur avec un tout nouveau processus, Beta profite de cette première expérience fructueuse pour réaliser une nouvelle gamme d'enduro 12 mois plus tard. Cette deuxième génération d'enduro débarque avec un nouveau moteur 100% Beta, une nouvelle partie cycle et une nouvelle déco. La gamme 2010 est composée de 3 machines : un 400, un 450 et un 520. Il n'y a pas de plus petites cylindrées prévues pour l'instant, le bloc moteur n'ayant pas été conçu pour des cylindrées inférieures.
Voici le deuxième essai de cette gamme 2010, la Beta 400RR.

Photo de la Beta 400 RR modèle 2010
Photo de la Beta 400 RR modèle 2010

Le moteur n'est donc plus une motorisation autrichienne comme sur la gamme précédente, le nouveau 4 temps a été conçu et réalisé à 100% par les ingénieurs Beta. Il pèse 31.4kg (sans huile) et doit par sa conception, favoriser la motricité et éliminer les vibrations à l'aide d'un contre arbre d'équilibrage à double masse. Techniquement, la distribution se fait par un double arbre à cames en tête qui actionne 4 soupapes par des linguets et autorise un régime maximal supérieur à 12000tr/min. Le 400 est alimenté par un carburateur Keihin FCR-MX39 annonce 49ch (3 de moins que le 450) et 42Nm de couple (5 de moins que le 450, pour un alésage identique de 95mm et une course réduite à 56.2mm). L'embrayage multidisque à commande hydraulique actionne une boîte de vitesses à 6 rapports. Celle-ci est lubrifiée par 0.8 litre d'huile, tout comme le bloc moteur, et les deux circuits sont totalement indépendants. Cette séparation permet de choisir une viscosité différente ou plus simplement, de vidanger séparément.

Dès la mise en route à l'aide du démarreur électrique ou du kick, on remarque une sonorité présente mais pas trop (96db) et peu de vibrations, même lorsque la machine est posée sur sa béquille. Les premiers tours de roues montrent une très grande plage d'utilisation pour ce nouveau moteur Beta 400RR, plus encore qu'avec le 450. Il permet de descendre très bas dans les tours et de reprendre facilement juste en tournant la poignée ou plus vivement avec l'embrayage. Sauf véritable fausse manoeuvre, il n'est pas facile de le faire caler ! L'embrayage se contrôle d'un doigt avec une course assez longue et surtout sans effort, pour un geste précis dans la durée. A haut régime, on n'a bien entendu pas la vivacité du 450, mais le 400 en offre quand même beaucoup, l'écart existe bel et bien entre les deux cylindrées, mais ce n'est pas un grand écart. Avec des valeurs de puissance et de couple moins élevées on obtient une excellente linéarité du bloc moteur et par conséquent une motricité idéale. Le plus remarquable sur ce moteur Beta, est sa linéarité. Depuis les très bas régimes jusqu'aux régimes maxis, la puissance est délivrée crescendo, il n'y a pas d'arrivée brutale qui pourrait entraîner une perte de motricité. On dose facilement la puissance, les bas et hauts régimes sont liés par des régimes intermédiaires totalement exploitables. Ces caractéristiques permettent d'être à l'aise dans le technique comme dans le roulant. Le bloc de la Beta 400RR se montre agréable dans les chemins du terrain de jeu du Hell's Gate où nous avons fait cet essai.

Photo de la Beta 400 RR modèle 2010
Photo de la Beta 400 RR modèle 2010

La partie cycle est elle aussi nouvelle, seuls les roues et les freins de la génération précédente ont été conservés. Le cadre en acier au chrome molybdène est un simple berceau dédoublé. L'arrière est composé d'une partie basse en alu comme sur une boucle classique et d'une partie supérieure en plastique où se trouve notamment le logement de la batterie et deux astucieuses poignées à l'arrière de la selle pour tirer la moto si besoin... La fourche de 45mm a été réalisée par Marzocchi selon le cahier des charges de Beta. A l'intérieur se trouvent deux pistons de diamètres différents, un grand pour la compression et un petit pour la détente. A l'arrière, le bras oscillant en aluminium moulé accueille un amortisseur plus volumineux avec une plus grande capacité d'huile pour limiter les échauffements en usage intensif. Pour se faire une idée de ces suspensions, on a roulé avec deux réglages différents : les standards sur le 400 et ceux bien plus fermes de la 450 du pilote maison, Jarno Boano (la partie cycle est identique sur toutes les Beta RR 2010). Premier constat, l'avant garde le cap désiré et se laisse faire sans avoir besoin de luter, même avec les réglages plus rigides de Jarno, on peut rouler à allure réduite sans que ça «cogne» pour autant. La fourche est raffermie sans devenir dure pour autant. Même constat avec l'amortisseur. A l'image du moteur qui offre une très grande plage d'utilisation, les suspensions s'adaptent elles aussi au niveau et au besoin du pilote en conservant leurs fonctions d'amortissement. Enfin, les courts sur pattes apprécieront la hauteur de selle à 940mm, une faible hauteur qui facilite grandement son positionnement sur la machine moins destinée à la compétition que le 450.

Côté pratique, la Beta 400RR arrive avec un certain nombre de petites choses bien pensées. Le tableau de bord est digital avec des petites LED pour les témoins. La selle s'enlève à l'aide d'un poussoir sur le coté (à l'arrière) et donne accès à la batterie. Le filtre à air est accessible par le côté gauche sans outil et, excellente idée, un logement derrière la plaque numéro accueille une petite trousse à outils ! Pour y accéder, une petite clé est dissimulée dans le cadre sous la selle qu'il faut donc enlever préalablement.

Photo de la Beta 400 RR modèle 2010
Photo de la Beta 400 RR modèle 2010

Bilan

Beta propose pour 2010 une nouvelle machine qui se décline en 3 cylindrées, 400, 450 et 520. Toutes partagent le même bas moteur et une même partie cycle. Les Beta 2010 sont notamment équipées d'une fourche à deux pistons efficace quel que soit son réglage et d'un amortisseur du même acabit. L'ensemble se laisse emmener avec facilité et précision pour se concentrer sur la gestion de la motricité.

Justement, le nouveau moteur 400 entièrement conçu par Beta favorise cette motricité à l'aide d'une très grande plage d'utilisation. Depuis les bas régimes sans à-coup jusqu'aux hauts régimes, on dose précisément le couple et l'arrivée très linéaire de la puissance. La Beta 400RR se montre idéale pour un pilotage de type «rando» sportive ou non. Elle permet sans souci d'adopter un rythme élevé pour des moments plus sportifs ou une course de temps en temps pour le plaisir... Grâce à l'homogénéité du couple suspensions/moteur, la Beta 400RR se montre facile en balade et sportive si besoin. Elle devrait satisfaire les amateurs de tous niveaux qui randonnent beaucoup et s'alignent au départ de quelques compétitions pour le plaisir.

Photo de la Beta 400 RR modèle 2010
Photo de la Beta 400 RR modèle 2010

On aime bien

  • Large plage d'utilisation moteur
  • Motorisation très linéaire
  • Suspensions agréables
  • Selle assez basse

On aime moins

  • Garde au sol réduite
  • Capacité du réservoir
  • Protège-mains non livrés
Loisir
Sport
On la détaille
On l'écoute

Commentez avec Facebook

Fiche technique de la Beta 400 RR modèle 2010

Tarif (novembre 2009)8 450 €
Garantie3 mois
Puissance49ch
Couple42Nm
Frein avantDisque flottant 260mm étrier 2 pistons
Frein arrièreDisque 240mm étrier simple piston
Hauteur de selle940mm
Poids (constructeur)114kg à sec
Réservoir/Conso8L / nc
Conditions météossoleil (20°C)

Photos de la Beta 400 RR modèle 2010

Fond d'écran

fond d'écran de la Beta 400 RR modèle 2010
Fond d'écran aux dimensions 1024x768 1280x1024 800x600