Essai de la Benelli TreK 1130 modèle 2007

Réalisé par la rédaction

Benelli se place dans le segment des trails routiers avec la Tre K. Cette machine est destinée aux grands voyageurs, ceux qui alignent les kilomètres sur des routes plus ou moins bien goudronnées quelles que soient les conditions météorologiques. Un vaste programme que la Tre K attaque de front, animée par le bouillant trois cylindres de 1130cm3.

Photo de la Benelli TreK 1130 modèle 2007
Photo de la Benelli TreK 1130 modèle 2007

Le trois cylindres en ligne au coeur de la Tre K possède un refroidissement liquide avec un radiateur placé sur le devant de façon totalement classique mais différent des autres modèles de la marque. Il est bien entendu alimenté par injection et on retrouve au tableau de bord le petit bouton pour changer de cartographie. Par rapport aux modèles plus sportifs, la puissance est abaissée mais le couple maintenu pour conserver la disponibilité sans devoir tirer sur les rapports.

Dès la mise en route, la Tre K gratifie son pilote d'une sonorité puissante et métallique (95db à 4375tr/min). Chaque accélération est accompagnée de ce son omniprésent qui sera juste ponctuée par le "clac" des clapets bien perceptible dès qu'on relâche l'accélérateur. Le moteur avec son importante cylindrée est disponible dès 1500tr/min et ne semble jamais faiblir jusqu'à la zone rouge. En maintenant le régime moteur dans la partie haute, la réponse très sportive de la Benelli incite à adopter un rythme ad hoc.

Photo de la Benelli TreK 1130 modèle 2007
Photo de la Benelli TreK 1130 modèle 2007

Comme le reste de la famille, ce gros trail routier est équipé d'une boite de vitesse extractible. Si cette technologie n'est pas d'une grande utilité en dehors des circuits, on apprécie tout de même la facilité d'utilisation et la rapidité des changements de rapports si l'heure est à l'attaque.

Pour un usage tourné vers le tourisme, on peut se contenter de profiter du couple important (115Nm à 6250tr/min) pour limiter les changements de vitesses. Ce couple assure une excellente vitesse de croisière sans chercher la zone rouge et sans abuser des freinages, donc en conservant une allure constante sur nos routes de campagne.

Photo de la Benelli TreK 1130 modèle 2007
Photo de la Benelli TreK 1130 modèle 2007

Le freinage est confié à Brembo avec un double disque flottant de 320mm à l'avant avec des étriers quatre pistons (bon point pour l'entretien, les plaquettes s'enlèvent aisément) et un simple disque arrière pincé par deux pistons. La facilité d'usage est excellente : puissant et sans surprise à l'avant on retrouve ce trait de caractère à l'arrière également où il est possible de bien ralentir et stabiliser la machine sans craindre de blocage. Ces caractéristiques sont particulièrement appréciées quand le bitume devient médiocre voire inexistant.

Le cadre est en deux parties, une première tubulaire en acier sur l'avant et une seconde plus traditionnelle à l'arrière en alliage d'aluminium. Viennent se greffer dessus une fourche inversée Marzocchi de 50mm et un amortisseur Sachs. Ce dernier contrairement à la fourche, se règle. On peut notamment ajuster la précharge à l'aide de la grosse molette facilement accessible.

Photo de la Benelli TreK 1130 modèle 2007
Photo de la Benelli TreK 1130 modèle 2007

La Tre K est équipée de roues avant et arrière en 17 pouces. Les pneus au profil très routier sont montés sur des jantes Brembo noires à bâtons. Pour un usage un peu «off road» on trouve ici rapidement la limite, ces éléments n'étant pas destinés à partir à l'assaut de chemin plus ou moins roulant.

En revanche sur la route, la Benelli se montre particulièrement agile. En complément de la disponibilité du moteur, la partie cycle propose un très bon compromis entre efficacité et confort et le large guidon permet de bien placer la machine sans effort particulier.

Photo de la Benelli TreK 1130 modèle 2007
Photo de la Benelli TreK 1130 modèle 2007

Le confort au guidon est sans aucun doute un point fort de cette machine. La selle noire avec ses piqûres rouges paraît fine et se révèle pourtant confortable au fil des kilomètres. Etroite sur l'avant, elle n'entrave pas les mouvements à faible allure et la largeur sur l'arrière assure une bonne assise. Le bas du dos est bien calé par la partie inclinée qui fait la jointure avec la place du passager.

Le large guidon et la forme du réservoir donnent naturellement une position aussi décontractée qu'efficace, qui permet d'aligner les kilomètres sans fatigue. Assis sur la selle, le réservoir se tient parfaitement avec les cuisses et les appuis sur les repose-pieds sont efficaces. Le guidon procure la puissance nécessaire pour enchaîner les petits virages sans fatiguer les poignets.

Photo de la Benelli TreK 1130 modèle 2007
Photo de la Benelli TreK 1130 modèle 2007

Le seul bémol pour celui qui envisage un usage tous chemins, est que rouler debout n'est très confortable en raison du guidon un peu bas (mais cela est à vérifier en fonction de votre taille) et d'une forme de réservoir peu adaptée pour se placer sur l'avant et le maintenir fermement.

En route on apprécie aussi la petite bulle qui même si elle est réglable manuellement, ne protège pas si mal. La visibilité dans les rétroviseurs qui accueillent les clignotants, est plutôt correcte, tout comme celle du tableau de bord en dehors de la jauge qui ne décroît pas de façon linéaire. On note d'ailleurs que le réservoir de plus grande contenance et la consommation qui peut tomber en dessous des 10 litres aux cents, autorisent une autonomie qui devient raisonnable.

Photo de la Benelli TreK 1130 modèle 2007
Photo de la Benelli TreK 1130 modèle 2007

Le passager n'est pas oublié. La position droite et les jambes peu pliées sont un atout pour les longues distances. Les deux grandes poignées offrent deux prises en main possibles : sur l'arrière, l'écartement avec l'habillage de la moto peut être un peu trop étroit avec de gros gants, par contre sur les cotés il y a de la place et la forme intérieure de la poignée permet de la tenir fermement.

Bilan

Au final, même si Benelli Tre-K pose la question sur son site de savoir «pourquoi on devrait s'arrêter lorsque la route se termine ?» en parlant de la Tre K, il faut reconnaître que ses aptitudes TT ne devraient pas être le critère de choix prépondérant. En dehors de ce point et de l'aspect pratique oublié, l'italienne ne manque pas de charme.

Photo de la Benelli TreK 1130 modèle 2007
Photo de la Benelli TreK 1130 modèle 2007

La Tre 1130 K, c'est avant tout un trail routier qui offre d'excellentes prestations au fil des kilomètres et est capable de tenir un très bon rythme sans que le pilote ait à fournir un réel effort. C'est aussi une machine qui ne ressemble à aucune autre et qui, propulsée par son trois cylindres, saura donner le sourire à chaque rotation de la poignée surtout si vous n'êtes pas insensible à la musicalité de l'échappement sous la selle.

La Benelli TreK est disponible au tarif de 12660€ (septembre 2007)

Photo de la Benelli TreK 1130 modèle 2007
Photo de la Benelli TreK 1130 modèle 2007

Commentez avec Facebook

Ces données techniques et tarifs peuvent changer sans préavis. Si ce modèle est toujours au catalogue, vous trouverez des informations complémentaires, le dernier tarif ainsi que les promotions en cours sur www.benelli-motos.fr, le site officiel de la marque.

Photos de la Benelli TreK 1130 modèle 2007