Michelin Desert

Réalisé par Jean-Michel Lainé

A l'occasion du départ du 26ème Dakar dans sa ville natale, le manufacturier clermontois MICHELIN présentait sa gamme de pneumatiques "off road" spécialement conçus pour les rallyes africains. Une gamme très large allant du pneu pour camion et 4X4 (BFGoodrich) à son désormais célèbre "pneu de l'extrême" pour moto, le DESERT.

pict0032 spict0016 s

MICHELIN a su faire évoluer ce pneu aux contraintes toujours plus grandes des motos de rallyes. En effet, les pneus d'aujourd'hui doivent être capables de supporter des motos de près de 200kg, de faire passer au sol leurs puissances de près de 100 chevaux et d'atteindre une vitesse de 200 Km/h sur certaines pistes. Ils doivent aussi être capables d'évoluer dans les conditions les plus dures : dunes de sable mou, pistes caillouteuses, etc... et ce, à des températures d'utilisation du pneu pouvant atteindre les 140°C !

Des nouveaux mélanges de gommes, la taille et la disposition des crampons et l'utilisation de la "ceinture à 0°" font du pneu DESERT le leader des pneus rallyes moto quand il est utilisé avec son incontournable complément : le Bib-mousse.

Le Bib-mousse, complément indispensable

Le Bib-mousse, mis au point par MICHELIN dans le début des années 80, a révolutionné le monde du tout terrain.

pict0028 spict0027 s

Cette mousse de butyle, dont les alvéoles sont remplies d'azote, dispense du montage d'une chambre à air, et ainsi, fait disparaître les crevaisons : hantise de tous les pilotes.

Elle absorbe mieux les chocs et est aussi plus légère de près de 50% en comparaison avec une chambre à air renforcée : un gain de poids non négligeable sur les motos de compétition et mais également une diminution du poids non suspendu. Neuf, il équivaut à une pression de 0,9 bars.

Le Bib mousse est, par contre, plus difficile à fabriquer (d'où son prix) et a une durée de vie limitée : un an après sa date de fabrication en stockage et six mois une fois monté, la mousse se dégradant et se tassant dans le temps, il perd ses qualités d'origine.

Des démonstrations sur les pistes du centre de technologie de Ladoux par le pilote clermontois David Baffeleuf et l'équipage Béthys-Guillomau montraient l'efficacité des Bib-mousse, préalablement percés et montés sur une KTM 525 EXC et sur un side-car cross.

Le Bib-mousse a fait sa première apparition en 1982 sur des épreuves d'enduro et a porté à la victoire Hubert Auriol dès sa première utilisation sur le Dakar de 1983.

Après vingt ans de succès avec différents pilotes sur cette épreuve mythique, MICHELIN vise une 21ème victoire sur cette édition.

Commentez avec Facebook