Airbag moto Holding Trophy

Réalisé par Jean-Michel Lainé

Chronologie d'un choc à 50km/h
holding trophy airbag crash 1
holding trophy airbag crash 2
holding trophy airbag crash 3
holding trophy airbag crash 4
holding trophy airbag crash 5
holding trophy airbag crash 6
holding trophy airbag gilet gonfle en test
Holding Trophy qui distribue notamment Bering, Segura et BLH, s'est rapproché de API qui proposait un airbag pour les cavaliers, eux aussi fortement touchés par des accidents aux conséquences corporelles très graves. La société API R&D est créé en 2006 pour développer cet Airbag, un budget de plus de 5M€ y est consacré.

Pour arriver à développer un tel produit, les challenges techniques étaient nombreux pour l'équipe d'ingénieurs sur le projet, le premier était de comprendre et de modéliser les accidents de deux-roues et ses traumatismes. Si tout cela existe depuis longtemps dans l'auto, ce n'est pas le cas pour la moto. Ensuite, pour affiner les chiffres de seuils de déclenchements notamment, le SERT (Suzuki Endurance Racing Team) a effectué des séries de mesures dans des conditions de pilotages extrêmes. Aucun risque donc que le système ne se déclenche sur un freinage appuyé, le passage d'un nid de poule ou d'un trottoir, les chocs perçus lors d'un impact sont bien plus importants, il «suffisait» d'en trouver les seuils.

Quelques chiffres sur l'accidentologie deux-roues :

  • 16.3% des tués avec 1% du trafic total (en France en 2006)
  • 20 fois plus de risque de se tuer à moto qu'en voiture pour le même kilométrage (en France en 2006)
  • 2/3 des tués le sont lors d'un accident avec un autre véhicule (en Europe en 2006)
  • 80.6% sont un impact sur l'avant (129250 accidents entre 2001 et 2004), 8.4% un impact latéral et 5.7% sur l'arrière
  • les zones du corps les plus touchées qui provoquent un décès : la tête, le thorax, l'abdomen et la colonne vertébrale.

Cet airbag protège l'abdomen, le thorax et la colonne, par l'avant, l'arrière et aussi les cotés. Le déclenchement se fait dès la détection du choc et non pas lors de l'éjection car c'est trop tard. C'est pourquoi l'option d'un câble a été mise de coté au profit d'une liaison radio qui évite également d'oublier d'amorcer le système à la mise en route. Cette liaison radio est compatible avec tout ce qu'on rencontre dans un environnement réel : des ondes radio ou télé, des radars aéroportuaires ou tout simplement, son intercom ou son mobile et son kit bluetooth.

L'ordre de gonflage est donné 30ms après la détection du choc. Comme dans l'aviation, le système est doublé pour parer toute défaillance. Le gilet est totalement gonflé (60 litres) après 80ms seulement. La performance réside aussi dans la durée puisque celui-ci reste gonflé pendant 6s contre seulement 3s pour les autos. Ces 6 secondes correspondent au temps pendant lequel le motocycliste glisse sur le bitume avant de rencontrer un obstacle, une glissade de plus de 6 secondes est très rarement constatée.

Pour le coté pratique, il n'y a aucun fil à relier lors de la mise en route, donc aucun risque de l'oublier et le passager peut aussi avoir son propre airbag. L'ajustement à sa corpulence se fait une fois pour toute, ensuite comme un blouson classique, il ne reste qu'à le fermer avec la boucle, le zip et le pression du haut qui met sous tension le système automatiquement. Deux témoins lumineux sur la moto indiquent que les deux parties fonctionnent et communiquent correctement (véhicule + gilet). L'appairage entre le gilet et le boîtier électronique sur le deux-roues doit être réalisé lors de l'installation à faire faire par un installateur agréé (environ 20 minutes pour une moto). Aucune maintenance n'est à faire en dehors de changer les piles par sécurité une fois par an (par un pro également) ce qui permet également une vérification de l'installation. Le bon fonctionnement du gilet gonflable n'est plus garanti au-delà de 5 ans (10 ans pour l'automobile), et comme un casque, il doit être remplacé lorsqu'il y a eu un accident.

La communication radio porte jusqu'à environ 15m, mais l'airbag ne se déclenche que lors de la détection d'un choc, c'est-à-dire que si on perd le contrôle qu'on est éjecté et que la moto glisse sans percuter quoi que ce soit, il ne se gonfle pas. Par contre, si la moto glisse et percute une paroi ou un autre véhicule, il se gonflera si on est à moins de 15m de son deux-roues. Ces chutes (19.4% des accidents) seront au cahier des charges de la seconde génération du système.

Si vous avez un gilet et plusieurs véhicules, un scooter pour aller au travail et une moto pour les loisirs par exemple, il est possible de faire un appairage de son gilet avec ses véhicules sans pour autant avoir un gilet pour chaque. L'inconvénient majeur du gilet est d'interdire le port d'un sac à dos, mais ce n'est que le premier produit qui sera proposé en 3 tailles en septembre 2009. Il faudra alors compter un tarif un peu inférieur à 500€ d'après les concepteurs. De plus, cette technologie devrait être incluse à des blousons ou des vestes dans le futur et même à des sacs à dos puisque Bagster fait partie du groupe. A suivre donc.

Au final, on note la sérieux de la réalisation avec des partenaires renommés dans le secteur de la sécurité tels que CEESAR (Centre Europen d'Etudes de Sécurité et d'Analyse des Risques), UTAC (pour les crash tests), ANR (Agence Nationale pour la Recherche), Altair, ADEME, INRETS et pour l'industrie, des spécialistes du domaine avec PDCI et Zodiac Automotive, déjà fournisseur d'airbag pour l'automobile qui a développé une sac collé pour cet usage à deux-roues. Les accidents sans choc ne sont pas pris en charge pour le moment, l'installation à faire faire par un pro est sans doute un peu contraignante et le boîtier sur le tube de fourche n'est pas très esthétique, mais nul doute que certaines choses seront résolues avant la mise en production. Holding Trophy présente un gilet bien conçu avec une démarche industrielle rigoureuse et motivée, nul doute que le produit final sera de qualité et répondra aux attentes de sécurité passive de nombreux adeptes de deux-roues, la réponse en septembre 2009.

holding trophy airbag gilet degongle holding trophy airbag gilet fermeture

holding trophy airbag fourche holding trophy airbag temoins holding trophy airbag communication radio

holding trophy airbag gilet gonfle face holding trophy airbag gilet gonfle dos holding trophy airbag gilet gonfle profil

On aime bien

  • Qualité d'étude et de réalisation
  • Gonflage dès le choc
  • Gonflage maintenu 6s
  • Facilité au quotidien

On aime moins

  • Gonflage que sur un choc
  • Sac à dos à proscrire
  • Appairage gilet/véhicule unique
Quotidien
Voyage
Loisir
Sport
Duo

Commentez avec Facebook