Garmisch Partenkirchen 2015 raison 5/5 : les rencontres

Réalisé par Jean-Michel Lainé

40000 amis de BMW étaient attendus sur les 3 jours des BMW Motorrad Days à Garmisch Partenkirchen, ça en fait du monde ! L'ambiance festive et conviviale fait faire des rencontres d'inconnus ou non qui peuvent venir du bout du monde ou du coin de la rue.

Il y a des concentrations mythiques, des concentrations qu'on vient faire pour pouvoir dire qu'on l'a faite au moins une fois dans sa vie. Les BMW Motorrad Days plus connus sous le nom de Garmisch en fait partie depuis 15 ans maintenant. Sur les 40000 personnes un très grand nombre vient des pays limitrophes et d'Allemagne bien entendu. Située tout au sud du pays, à quelques kilomètres de l'Autriche, Garmisch Partenkirchen attire de nombreux motards venus de France, de Belgique, de Suisse, d'Italie ou encore de Slovaquie et même d'Ukraine pour aller un peu plus loin.

cette gs arrive d ukraine
Cette GS arrive d'Ukraine

Des inconnus qui viennent du bout du monde

D'Europe, on a croisé tout un groupe arrivé d'Irlande. Cela commence à faire une trotte ! Pareil pour l'Espagne et le Portugal, la péninsule ibérique était bien représentée malgré les kilomètres qui les séparent de l'Allemagne. Très peu de représentants en revanche pour les pays scandinaves étrangement. Peut-être que les 40°C à l'ombre annoncés semblaient trop élevés pour les pilotes du grand nord. Plus sérieusement, parmi tous les inconnus il y avait des gens qui n'ont pas peur d'avaler des kilomètres pour venir à Garmisch. On a ainsi croisé un californien qui n'a pas souhaité être sur la photo qui faisait un immense périple à travers les Etat-Unis et l'Europe.

il vient de riverside en californie a une centaine de kilometres de los angeles
Il vient de Riverside en Californie à une centaine de kilomètres de Los Angeles

On a aussi rencontré un coréen avec sa femme. Ils n'étaient pas seuls puisqu'un petit groupe d'une dizaine de personnes était venu à moto depuis le pays du petit matin calme, tous avec des BMW bien entendu. Essentiellement des GS mais pas seulement. D'ailleurs sa femme garée juste à côté de lui et qui ne souhaitait pas être sur la photo non plus, avait fait tout ce périple en C 600 Sport, oui c'est un scooter ! Ils avaient parcouru pas moins de 15000 kilomètres en 27 jours pour venir à Garmisch. Pour l'occasion, ils avaient été accueillis par BMW sur l'espace d'animations sous les applaudissements de la foule. Une petite notoriété qui a soudainement attisé la curiosité de tout le monde présent.

lui est en gs sa femme en c 600 sport ils viennent de coree du sud a moto
Lui est en GS, sa femme en C 600 Sport, ils viennent de Corée du Sud à moto

ovation pour le groupe de coreens arrives par la route a garmisch partenkirchen
Ovation pour le groupe de coréens arrivés par la route à Garmisch Partenkirchen

Des personnalités du monde BMW abordables

Aux BMW Motorrad Days, on croise des personnages aussi importants chez BMW que disponibles lors de cet événement pour échanger quelques mots autour d'une moto ou au coin d'une allée. Par exemple, Ola Stenegärd responsable du design de nos motos qui dépend directement d'Edgar Heinrich, était là pour présenter le concept Path 22 qui allait s'engager sur le Classic Boxer Sprint. Ola s'occupe du design des concepts et des motos mais aussi de la gamme de vêtements qui est considérable chez BMW. Cela fait 12 ans qu'il travaille chez BMW, uniquement dans le département de la moto « que pourrais-je faire d'autre ? » nous dit ce passionné de moto et de customisation. Côté concept, il est impliqué dans le Concept 101, ce bagger sur la base d'un K1600 destiné plus particulièrement au marché américain qui a été présenté au concours d'élégance de la Villa d'Este, et bien sûr le Path 22 un scrambler dans l'esprit « surfeur » présenté sur les Wheels and Waves au guidon duquel il était à Garmisch. Le tout s'est fait en collaboration avec d'autres designers plus ou moins connus tel que l'américain Rolland Sands. Bien sûr il ne nous confirmera pas qu'on découvrira un bagger et un scrambler sur le stand BMW de l'EICMA 2015 en fin d'année mais tout de même que le scrambler peut être mise en production très rapidement. Il roule bien entendu à moto au quotidien, avec une NineT mais aussi une GS pour l'hiver.

ola stenegard est le responsable du design de nos bmw et un passionne de moto
Ola Stenegärd est le responsable du design de nos BMW et un passionné de moto

ola stenegard est particulierement accessible pour discuter moto et prepas a garmisch
Ola Stenegärd est particulièrement accessible pour discuter moto et prépas à Garmisch

Bilan

Que conclure d'une telle manifestation ? Il y en a pour tous les goûts, de la GS à la S1000RR en passant par les scooters de la marque de Munich, tout le monde peut y trouver son compte. Bien entendu, la GS est la reine de la fête ainsi que les accessoiristes et les organisateurs de voyages. Mais il n'y a pas que ça, loin de là, et tout est accessible facilement. Seul le village Custom devant le Motodrom l'est sans doute un peu moins parce que c'est le point de rendez-vous de beaucoup d'initiés qui se connaissent mais cela n'empêche pas d'approcher les prépas et d'engager la conversation pour autant. Les montagnes environnantes sont splendides et Garmisch fera sans aucun doute un joli point de chute pour une balade qui le sera tout autant. Bien sûr, vous vous sentirez moins seul si vous venez avec une BMW mais ce rassemblement n'est pas sectaire du tout. Les BMW Motorrad Days sont avant tout conviviaux, si vous voulez vous en convaincre, passez la soirée sous l'immense chapiteau. C'est une expérience unique.

Retrouvez nos 5 raisons d'aller ou pas aux BMW Motorrad Days

Commentez avec Facebook