Garmisch Partenkirchen 2015 raison 4/5 : l'ambiance

Réalisé par Jean-Michel Lainé

Comme dans toutes les concentrations, ce qui compte c'est souvent l'ambiance qu'on trouve sur place et les animations proposées dans certains cas. On peut bien sûr être spectateur des spectacles mais aussi participer à quelques uns pour le plaisir.

On commençait cette série par les soirées parce que c'est évidemment une des choses qui fait la grande différence entre une concentration « normale » et celle-ci, à Garmisch Partenkirchen. Mais ce n'est pas tout. Aux pieds des Alpes, les montagnes ne sont pas loin. Alors forcément, pour ceux qui viennent par l'Autobahn depuis Munich à Mach 2 pour décrasser les poumons de leur S 1000 RR, le spectacle est grandiose lorsqu'ils arrivent au village de tentes des BMW Motorrad Days. Il est installé à la périphérie du village, au pied des pistes et non loin du Zugspitze avec ses 2962 mètres d'altitude, point culminant de l'Allemagne qui fait la frontière avec l'Autriche à deux pas. On ne saurait que vous conseiller d'écumer les routes alentours qui sont splendides pour de belles balades à moto et de visiter quelques rues de Partenkirchen davantage représentatives de l'architecture régionale.

lorsqu on arrive on fait face aux massifs montagneux
Lorsqu'on arrive, on fait face aux massifs montagneux

Revenons à la concentre. Une fois le portique passé où certains marquent un arrêt pour immortaliser le moment, on accède au village, aux campings, aux animations, etc. bref à tout. Rien n'est réellement dans la ville en elle-même à part des motos soigneusement stationnées un peu partout devant les hôtels et les Gasthaus (restaurants). Le stationnement sauvage n'est visiblement pas toléré dans cette contrée. On pose la moto dans un parking et part en vadrouille dans les allées du village. Une chose saute aux yeux, tout est propre : camping, sanitaires, allées, restauration rapide, tribunes, etc. Rien ne traine ou presque malgré les 40000 personnes qui passent durant le week-end. On rencontre d'ailleurs de nombreux enfants venus accompagner leurs parents dans les allées. L'ambiance est décontractée sous la chaleur accablante en ce début juillet.

derriere l immense chapiteau un camping un parking et le train pour ceux qui veulent
Derrière l'immense chapiteau, un camping, un parking et le train pour ceux qui veulent

L'espace d'animations n'en manque pas. Il y en a pour tous les goûts. Du stunt avec Chris Peiffer au guidon de sa F800R et même d'un scooter électrique (ben si), du drift avec quelques acrobaties en Mini (un peu hors sujet mais admettons) et même un spectacle chorégraphié mêlant mannequins, M3 et S1000RR. Une histoire de gentils et méchants destinée à nous présenter la gamme de vêtements BMW Motorrad. Avouons-le, ce n'est pas le meilleur moment qu'on ait passé sur place, mais c'était l'occasion de s'assoir un peu à l'ombre avec une bouteille d'eau bien fraiche. Si vous préférez être actif, il y a le gymkhana du GS Trophy mais tout le monde ne peut pas y participer, ou la zone de test des GS en TT. C'est l'occasion pour certains de mettre pour la première fois les roues sur des chemins et pour les autres de rigoler en regardant les chutes, car oui, le motard est moqueur dans tous les pays ou presque visiblement.

sur le parcours gs parfois ca ne passe pas mais on ne veut pas se baigner pour autant
Sur le parcours GS parfois, ça ne passe pas, mais on ne veut pas se baigner pour autant

au premier plan la veillee au feu de bois puis l espace d animation le village des exposants le mur de la mort avec le motodrom et un parking au fond
Au premier plan, la veillée au feu de bois puis l'espace d'animations, le village des exposants, le mur de la mort avec le Motodrom et un parking. Au fond, le village et son clocher

camping tout propre devant la montagne pour dormir au grand air des alpes
Camping tout propre devant la montagne pour dormir au grand air des Alpes

certains sont a l aise sur les pistes de la r1200gs
Certains sont à l'aise sur les pistes de la R1200GS

certains sont heureux comme une gs dans l eau
Certains sont heureux comme une GS dans l'eau

chris pfeiffer au guidon de sa bmw f800r fait connaissance avec ses fans
Chris Pfeiffer au guidon de sa BMW F800R fait connaissance avec ses fans

chris pfeiffer fait un demo de circle sur la zone d animatins
Chris pfeiffer fait un circle sur la zone d'animations lors de son show de stunt

de nombreuses maisons sont decorees comme au tyrol de l autre cote de la frontiere en autriche
De nombreuses maisons sont décorées, comme au Tyrol de l'autre côté de la frontière en Autriche

le defile avec les mannequins est quand meme mieux pour voir les vetements
Le défilé avec les mannequins est quand même mieux pour voir les vêtements

les candidats du gs trophy passent une epreuve du gymkhana devant les spectateurs
Les candidats du GS Trophy passent une épreuve du gymkhana devant les spectateurs

les saucisses de garmisch font minimum 2 fois la taille du pain
Les saucisses de Garmisch font minimum 2 fois la taille du pain

meme les kinders peuvent rouler en s1000rr a garmisch
Même les kinders peuvent rouler en S1000RR à Garmisch

mise en scene pour presenter la collection de vetement bmw motorrad
Mise en scène pour présenter la collection de vêtement BMW Motorrad

on immortalise son passage sous l entree des bmw motorrad days 2015
On immortalise son passage sous l'entrée des BMW Motorrad Days 2015

on n est pas oblige de venir en gs a garmisch
On n'est pas obligé de venir en GS à Garmisch

orchestre bavarois de retours de sa prestation sous l immense chapiteau
Orchestre bavarois de retours de sa prestation sous l'immense chapiteau

oui on peut faire des burns avec un scooter electrique c evolution
Oui on peut faire des burns avec un scooter électrique BMW C Evolution

sans doute le top case le plus pertinent pour les vacances en r 1200 gs
Sans doute le Top Case le plus pertinent pour les vacances en R 1200 GS avec la valise casier à bouteilles bien sûr

fin de journee sur les bmw motorrad days on rentre au soleil couchant
Fin de journée sur les BMW Motorrad Days, on rentre au soleil couchant

On va mettre une note de convivialité de 100% sur l'ambiance parce que tout est accessible facilement, même si la foule se presse pour voir les sessions de Chris Pfeiffer, et que la propreté des lieux est particulièrement agréable pour ceux qui n'associent pas une concentration avec un défouloir sans limite. Ici c'est convivial et sympathique avec une touche de respect mutuel. On peut chercher l'accessoire unique pour équiper sa moto, décortiquer les prépas, participer aux tests GS ou essais routiers, et rencontrer des tas de gens pour parler de sa BM car les autres motos sont quand même rares. Par contre, contrairement à pas mal d'idées reçues, il n'y a pas que des GS même si elles sont nombreuses. Avouez que ça change du Classic Boxer Sprint découvert hier non ?

Retrouvez nos 5 raisons d'aller ou pas aux BMW Motorrad Days

Commentez avec Facebook