Test GPS Garmin Zumo 550

Réalisé par Jean-Michel Lainé

Le Zumo 550 est destiné à un usage mixte, c'est à dire sur son deux roues et dans sa voiture. Pour la voiture, un support à ventouse est fourni pour le pare brise et une plaque à coller permet de le mettre ailleurs sur le tableau de bord. Pour la moto, un système avec deux rotules permet d'orienter et de maintenir fermement l'appareil.

Une des deux rotules vient se placer dans le support utilisé sur sa moto, l'autre au dos du socle du Zumo. Garmin propose un support qui vient se fixer rapidement sur un guidon de type «cintre» (voir photos) et un autre qui se place sur des visses présentes au guidon. Toute la visserie est incluse dans le coffret. Les deux visses qui tiennent le levier d'embrayage sont les plus simples à utiliser. Ce support est utile pour les machines qui possèdent des demis guidons et évitera aussi de les marquer. Dans tous les cas, pour un usage permanent, cette solution semble être la meilleure.

Une alimentation permanente qui vient au dos du support peut être installée sur le véhicule, le câble est fourni par Garmin. Cette installation permet au Zumo de ne pas fonctionner sur batterie tout en conservant la possibilité d'être enlevé de son support sans rien débrancher puisque tout est connecté sur le support qui reste fixé au guidon.
coffretLe coffret très complet comprend les supports moto et le système à deux rotules qui se fixe dessus, le support auto à ventouse, la prise murale et la prise allume-cigare pour charger l'appareil, un câble pour une alimentation permanente sur le véhicule, le CD avec tout le nécessaire, toute la visserie et une housse de transport.

Une fois chargé, le Zumo est placé sur son socle. Une pression ferme sur le bouton de mise en route en bas à droite permet au Zumo de trouver les satellites et de se positionner en quelques secondes. Le temps de la première initialisation est lui aussi réduit.

Quatre boutons sont présents sur la gauche : «plus» et «moins» pour régler le zoom, le volume ou la luminosité, un bouton pour changer de mode (cartographie, informations sur le trajet, lecteur MP3 ou téléphone via Bluetooth) et un bouton pour les commandes vocales.

Ces boutons sont un peu fermes à l'utilisation puisqu'ils sont sous un cache de caoutchouc, en revanche l'étanchéité est garantie. Les connecteurs sont peu nombreux et dissimulés sous un clapet sur la partie inférieure de l'appareil. On trouve un connecteur USB pour l'alimentation et les mises à jour, ainsi qu'un logement pour accueillir une carte SD.

vue ecran accueil ecran carte
L'écran d'accueil se compose de deux gros blocs au centre, un pour sélectionner une destination, l'autre pour lire directement la carte. Les deux fonctionnalités les plus utilisées sont accessibles rapidement et facilement même avec des gros gants. On peut aussi accéder aux fonctions secondaires avec quatre petits blocs en bas de l'écran tactile : l'info trafic (avec un abonnement), le lecteur multimédia, le téléphone et le paramétrage du Zumo.

Pour se rendre à une destination, on arrive sur un menu facilement utilisable également avec la possibilité de saisir une adresse de façon assistée, de retourner chez soi ou de choisir un point d'intérêt (hôtel, restaurant, station-service) parmi ceux proposés. La manipulation est des plus classiques mais il faudra tout de même prendre garde à ne pas le faire en roulant, d'une part parce qu'il faut garder sa concentration sur la route, d'autre part parce qu'en dehors des premiers écrans, les autres demandent de la précision quand on les utilise du bout du doigt ganté.

A l'arrêt, ganté ou non, le passage d'un écran à l'autre comme l'accès à la fonction de base qui est de rechercher une adresse, se font sans difficulté. Une fois la destination sélectionnée, une petite moto vue de dos apparaît en surimpression sur le fond de carte en 3D, il ne reste qu'à se laisser guider.

La visibilité est très correcte même au soleil. Le positionnement du pictogramme de la moto sur la carte est clair, l'écart avec la réalité reste faible et les indications de navigation sont bonnes. Si une fois enlevé de son socle et rangé dans son étui le Zumo prend de la place notamment en épaisseur, installé au guidon on apprécie la taille de l'écran qui apporte un confort d'utilisation indéniable.

support rotules sur ktm profil
En roulant, on suit son évolution sur une carte en 3D ou 2D au choix. Le nom de la voie où on se trouve s'affiche en haut de l'écran. En bas sont indiqués la vitesse calculée par le GPS, le temps de parcours restant et la distance à parcourir avant la prochaine bifurcation pour pouvoir se préparer dans le cas où il y aurait plusieurs voies à traverser par exemple.

Pour recalculer un itinéraire, on a quitté volontairement celui conseillé : l'appareil n'insiste pas longuement pour faire faire demi tour au pilote et propose rapidement un nouvel itinéraire. Le gain de temps est important et cette réactivité évite de trop s'égarer pendant qu'il essaye de nous convaincre de faire demi tour. En reprenant en quelques secondes un autre trajet, le temps de parcours reste optimum.

Bien sûr, pour gagner du temps au quotidien vous pouvez enregistrer vos destinations favorites ou reprendre les dernières directement sans saisir la moindre adresse.

Le Zumo propose également l'affichage d'une jauge pour les motos qui n'en possèdent pas. Le calcul est fait en fonction du nombre de kilomètres parcourus avec un plein que l'on renseigne soi-même au départ. Pour les motos, ou l'auto mais c'est moins utile, le Zumo peut se connecter à une oreillette Bluetooth pour transmettre des instructions vocales et donc éviter de regarder l'écran. N'ayant pas cet équipement sous la main, ceci n'a pas été testé.

sur ktm sur triumph
Le support a été monté sur deux machines, une Triumph Tiger 1050 et une KTM Super Duke 990, directement sur le guidon. L'articulation complexe que forme la partie avec les deux rotules en caoutchouc amène l'appareil bien devant les yeux et limite l'effet des vibrations des machines. L'autonomie sur les batteries s'est montrée bonne, un petit après-midi de roulage complet sur la Triumph n'a pas été suffisant pour vider les batteries, il y avait encore de la marge pour envisager des étapes bien plus conséquentes.

En dehors de ces fonctions de navigation, le Garmin Zumo 550 propose de faire le relais de son téléphone Bluetooth. S'il n'est pas autorisé de téléphoner en conduisant pour des raisons de sécurité, cela évite une fois arrêté de sortir son téléphone dans son sac en cas d'intempéries. Il est aussi capable de se transformer en lecteur multimédia pour écouter ses fichiers MP3 préférés ou visionner ses photos de vacances au format JPG, transférés depuis le branchement USB, une carte SD ou un autre Zumo.

Au final, en dehors de son épaisseur relativement importante, le Garmin Zumo 550 avec son lot d'accessoires hyper complet, est simple d'utilisation et devrait satisfaire les plus voyageurs. Pour nous aider dans nos déplacements professionnels et touristiques, Garmin propose des points d'intérêts et même des TourGuide en téléchargement, des visites guidées qui sont synchronisées en fonction de votre position.

Tarif conseillé (mai 2007) :
Garmin Zumo 500 Deluxe : 499€
Garmin Zumo 550 : 849€ (Support auto avec haut-parleur compris)

Commentez avec Facebook