Test GPS Garmin Zumo 340

Réalisé par Jean-Michel Lainé

Garmin lance son nouveau Zumo 340 LM juste avant l'été. Ce GPS spécialement dédié aux utilisateurs de deux-roues possède un écran de 4,3 pouces et offre une prise en main facile pour le manipuler sans risque sur la moto, dans sa voiture et à pieds avec ou sans gants. Le logiciel de navigation a également été revu. Il affiche les panneaux routiers de la carto notamment les limitations de vitesse, les voies et les panneaux autoroutiers pour anticiper et bien se placer, les zones de danger (radars pour l'instant), une jauge de carburant ou encore le carnet d'entretien de sa machine. Ce GPS est étanche (norme Ipx7) et résiste aux projections de carburant pour éviter d'avoir à le retirer lorsqu'on fait son plein. Enfin, le guidage vocal peut se faire via un casque filaire ou un équipement Bluetooth si votre casque en est équipé. Ce qui change le plus avec ce nouveau Zumo 340, c'est sa manipulation pour définir ses itinéraires ou chercher quelque chose comme une station service ou un restaurant. Alors quel est l'intérêt de ce nouveau GPS moto ?

La prise en main pour l'installer sur le support au guidon (ou au rétroviseur) est idéale. Aucun risque de le voir nous échapper des mains lors de la mise en place. La prise Jack en dessous du boitier est facilement accessible pour brancher votre casque si vous n'utilisez pas le système BlueTooth. Ce fil permet de gagner en autonomie si le GPS n'est pas branché. En BT, l'appairage se fait très simplement et une fois pour toute. Le support moto avec la griffe d'alimentation, le câble d'alimentation pour le brancher sur la batterie, ainsi que le support pour votre voiture sont fournis dans la boîte. Lorsqu'on l'allume, il s'initialise et trouve rapidement les satellites, le guidage peut commencer, il ne reste qu'à choisir entre les deux grosses icônes au milieu de l'écran : « où aller ? » ou « afficher carte ». Le premier donne accès à la recherche d'adresses, à ses favoris ou à ses itinéraires prédéfinis, le second permet de se situer. Des raccourcis à droite de l'écran « où aller ? » offrent un accès plus rapide à ces fonctions qu'on utilise souvent. Autre nouveauté, la recherche de POI (points d'intérêt : station service, hôtel, etc.) se fait par un champ de recherche et non plus par catégorie, c'est bien plus simple. Les grosses touches facilitent l'usage avec des gros gants mais en contrepartie, on doit passer d'un écran à l'autre pour avoir accès à tout l'alphabet. Une fois en route, l'affichage est parfaitement lisible. La cartographie laisse la place à deux zones à l'approche des intersections pour ne pas les manquer. Il faut toucher l'écran du Zumo 340 pour voir apparaître les touches de zoom. Toutes les zones tactiles sont suffisamment grandes pour être utilisées avec des gants sans encombre, ce qui est moins pratique, c'est la lisibilité en plein soleil qui demande soit de lâcher une main pour faire de l'ombre sur l'écran soit d'attendre le prochain virage. On apprécie par contre le recalcule rapide d'itinéraire lorsqu'on a pris la mauvaise direction.

garmin zumo 340 ecran accueil

Pour ceux qui font du tout-terrain ou sont adeptes des détours en France profonde, il est possible d'être guidé au cap ou d'insérer des cartes topographiques dans le slot mémoire. Il est aussi possible de revenir sur ses pas avec la fonction Tracback si on arrive dans une impasse ou tout simplement qu'on souhaite rentrer après être parti pour une balade sans but précis. Les autres fonctions semblent moins pertinentes car déclaratives. Le carnet d'entretien permet de noter toutes les interventions faites sur sa machine comme on le ferait avec un carnet de bord. C'est plus facile que de fouiller dans ses factures, surtout si on fait son entretien soi-même et qu'on n'en a pas, et cela permet de toujours avoir cet historique sur soi lorsqu'on part pour un long périple. Utile ou pas, à vous de juger. La fonction « jauge » est séduisante sur le papier pour les motos qui n'en sont pas dotées mais ceci est aussi déclaratif, c'est à dire que c'est vous qui définissez votre autonomie et le Zumo se charge de faire le décompte en fonction de la distance parcourue. C'est un peu la même chose que d'estimer son autonomie avec son compteur journalier donc il ne faudra pas oublier de l'initialiser lorsqu'on fait le plein ni de prendre une marge si vous roulez à deux en montagne un peu vite ou seul sur une autoroute en plaine à une vitesse régulière.

Le nouveau Garmin Zumo 340 est disponible au tarif de 449 euros. La mise à jour des cartes routières est automatique lorsque vous connectés le GPS à votre ordinateur. Il y en a 4 par an, une par trimestre, et elles sont gratuites à vie. La liste des radars (zones de dangers) est elle aussi mise à jour automatiquement et plus fréquemment si c'est nécessaire, mais ce GPS ne remplace pas un véritable avertisseur notamment sur les zones mobiles. Si vous ne le branchez pas sur votre moto à l'aide des câbles fournis, l'autonomie annoncée de 7 heures est suffisante pour la plupart des trajets mais nous ne l'avons pas vérifiée lors de cette prise en main d'un peu moins de 3 heures de route. Merci à Gauvin Moto dans le 77 pour le prêt de la BMW qui a été utilisée pour faire ce test.

Les plus : cartes mises à jour à vie - recherche des points d'intérêts par un champ de recherche sans fouiller dans des catégories - connectivité avec le logiciel gratuit BaseCamp pour préparer ses itinéraires touristiques facilement devant son ordinateur sur un grand écran.

Les moins : lisibilité réduite en plein soleil - les applications sont uniquement celles de Garmin pas de Store en prévision - toutes les voix font le guidage mais toutes ne disent pas les noms de rues.

Commentez avec Facebook

Photos Test GPS Garmin Zumo 340

Garmin Zumo 340 : la navigation
Garmin Zumo 340 : la navigation

Garmin Zumo 340
Garmin Zumo 340

Garmin Zumo 340 : les applications
Garmin Zumo 340 : les applications

Garmin Zumo 340 : la page d'accueil
Garmin Zumo 340 : la page d'accueil