Ecole de motards de la Gendarmerie à Fontainebleau

Réalisé par Jean-Michel Lainé

Nous avons visité l'école de Gendarmerie de Fontainebleau qui forme les motards de la gendarmerie. Une belle occasion pour tester les pistes qui attendent les stagiaires présents à Fontainebleau depuis 1967 au coeur de la forêt dans le fameux Polygone.

Une formation longue à valider tous les 6 ans

En 1930, une première moto apparaît au sein de la gendarmerie. Les formations commencent à Maison Alfort en 1952 avant de déménager sur le site de Fontainebleau en 1967 et d'y rester. Pour intégrer cette école moto de la gendarmerie à Fontainebleau, il faut avoir moins de 35 ans et mesurer plus d'1m70. Avoir le permis moto n'est pas nécessaire, tout est enseigné sur place dans le cursus. Tout commence par une semaine de pré-stage où il y aura en général 40% d'échec mais tout n'est pas perdu, il est possible de le repasser une fois. Ensuite, c'est parti pour 11 semaines de formations avec un taux de réussite d'environ 92 à 94%. Il y a de la pratique de la moto sur les fameuses pistes du centre de formation, un peu d'Enduro, un peu de piste à Carole, et bien entendu de la route avec des cas pratiques. Tout ceci est compléter par des cours en salle, du sport, etc. Le but est d'acquérir une totale maitrise de sa machine pour ne plus se préoccuper du pilotage le jour d'une intervention mais d'uniquement se concentrer sur la mission. Il peut arriver que ce soit l'échec pour tous les participants car le niveau à atteindre est imposé : si personne n'est reçu ce n'est pas grave, il n'y aura pas de nouveau motard de la gendarmerie. Ensuite, vous voilà gendarme moto pour 6 ans. Pourquoi seulement 6 années ? Parce que ce délai passé, il faut repasser une évaluation périodique (2.5 jours) au cours de laquelle vous pouvez vous retrouver piéton si votre niveau a trop baissé. Un stage de perfectionnement au pilotage de 7.5 jours peut éviter se désagrément en se remettant au niveau pour garder cette technicité (c'est le terme).

ecole moto de gendarmerie fontainebleau fosse
Passage de la fosse sous l'oeil des gendarmes instructeurs

Un seul but : une maitrise parfaite de sa machine

Les éléments les plus spectaculaires sont les 6 km de pistes réparties sur les 80 ha du Polygone. Elles sont classées par couleurs comme dans une station de sports d'hiver. La plus simple n'est qu'un parcours qui zigzague. Elle n'est pas large, environ 1.2 mètre, et la principale difficulté en plus de ne pas en sortir est de ne pas toucher au frein ni à l'embrayage. Sur notre gros mono TTR 600, on fait tout en première en prenant garde à ne pas se faire avoir par un coup de piston dans les virages serrés. Au fil des progressions, viennent des obstacles à contourner, des fosses de 2 mètres de profondeur avec 10 cm de chaque côté du guidon, des dévers pas toujours très propres en dehors de la trajectoire idéale, voire la combinaison de tout ceci sur la piste noire qui remplace par endroit le revêtement par des pavés pour que ça glisse plus ! Les amateurs de trial seront les plus à l'aise. Pour les autres, l'exercice semblait bien plus compliqué. Le regard, les appuis sur les pieds, la position sur la selle, la légèreté mais fermeté sur le guidon, rien ne doit être oublié pour passer tout ceci sans forcer. La moindre perte de concentration et c'est la sortie de piste. Bien se placer est la clé et pour bien se placer il faut anticiper. Inutile de dire qu'on n'a pas trop le temps de regarder le paysage même à cette faible allure. Il faut bien se concentrer sur la finesse du pilotage avec de gros monocylindres qui n'en a pas une once. Pour se motiver, on peut toujours se dire qu'il y a quelques années, la piste était en terre battue et des flat BMW deux fois plus lourds servaient à passer ces exercices.

Chaque année, il y a environ 100 stages en comptant ceux qui viennent faire leur évaluation tous les 6 ans, et les rares extérieurs à la gendarmerie comme par exemple les pilotes ASO pour le Tour de France. Ce qu'il faut retenir est qu'être motard de la gendarmerie est avant tout une technicité, donc tous les gendarmes peuvent y avoir accès selon quelques critères tout de même, mais il n'est pas obligatoire d'être motard, juste d'être motivé. Pour en savoir plus, regardez notre vidéo et rendez-vous sur www.gendarmerie.interieur.gouv.fr.

Commentez avec Facebook

Photos Ecole de motards de la Gendarmerie à Fontainebleau

Ecole de motards de la Gendarmerie à Fontainebleau : une fosse, 2m de profondeur, 1.2m de large environ
Ecole de motards de la Gendarmerie à Fontainebleau : une fosse, 2m de profondeur, 1.2m de large environ

Ecole de motards de la Gendarmerie à Fontainebleau : le slalom avec des poteaux fixes
Ecole de motards de la Gendarmerie à Fontainebleau : le slalom avec des poteaux fixes

Ecole de motards de la Gendarmerie à Fontainebleau : sur la piste noire
Ecole de motards de la Gendarmerie à Fontainebleau : sur la piste noire

Ecole de motards de la Gendarmerie à Fontainebleau : le slalom de la piste marron bras croisés
Ecole de motards de la Gendarmerie à Fontainebleau : le slalom de la piste marron bras croisés