Comparatif Kawasaki ER6f et Yamaha XJ6 Diversion

Réalisé par Jean-Michel Lainé

comparatif er6f xj6diversion droite

Cliquer sur "comparer" (sur fond vert) pour changer de référence. La colonne prise en référence est sur fond gris, les autres sur fond blanc. Les écarts de chiffres, positifs ou négatifs, sont indiqués en bleu comme les équivalences avec le signe "=" pour une valeur de n'importe quelle nature.
Cliquer sur "annuler" (sur fond rouge) pour avoir le tableau brut. Bonne comparaison !

MarqueKawasakiYamaha
ModèleER6fXJ6 Diversion
FinitionABS 
Millésime2009
Prendre en référenceannulercomparer

Moteur

ER6fXJ6 Diversion
Cylindres24 +2
ArchitectureEn ligne
Distribution2ACT
AlimentationInjection 38mmInjection
RefroidissementLiquide
Cylindrée exacte649 cm3600 cm3 -49
Soupapes par cylindre4
Course60 mm44.5 mm -15.5
Alésage83 mm65.5 mm -17.5
Rapport volumétrique11.3 à 112.2 à 1 +0.9
Puissance maxi (air forcé)72.1 ch
53.1 kW
78 ch +5.9
57.4 kW
Puissance régime8500 tr/min10000 tr/min +1500
Couple maxi6.7 mkg
65.7 Nm
6.1 mkg -0.6
59.8 Nm
Couple régime7000 tr/min8500 tr/min +1500
Régime maxi11000 tr/min11600 tr/min +600
Conso route mixte5.5 L/100km
Note individuelle
Commentaire4 cylindres pour la Diversion et 2 pour l’ER6f. Les deux architectures sont verticales en ligne mais les comportements sont totalement différents comme on peut s’en douter. Le bicylindre de l’ER6f permet de rouler plus bas dans les tours en régime de croisière pour bénéficier de bonnes reprises. Le twin assure aussi un meilleur frein moteur. En revanche en bas régime, la Yamaha se distingue par une grande souplesse et une facilité qui est un peu moins évidente sur l’ER6f qui demande d’être emmenée un peu plus dynamiquement pour en profiter. L’une et l’autre sont toutefois très faciles d’utilisation, la palme de la douceur et de la linéarité revient à la Yamaha et celle du pétillant à la Kawasaki, tout dépend donc de sa façon de conduire. La sonorité est également différente, le twin vertical bat la mesure de façon bien plus marquée alors que le 4 cylindres, qui grimpe dans les tours et reste assez grave en bas, se rapproche des machines plus sportives de la marque, une affaire de goût.

Transmission

ER6fXJ6 Diversion
Rapports6
Rapport de démultiplication 1ère2.095 
Rapport de démultiplication 2ème2.438 
Rapport de démultiplication 3ème1.714 
Rapport de démultiplication 4ème1.333 
Rapport de démultiplication 5ème1.111 
Rapport de démultiplication 6ème0.966 
Rapport de démultiplication 7ème0.852 
Rapport final de transmission3.067 
EmbrayageMultidisque à bain d'huile
Secondairechaine
Note individuelle
CommentaireSur les deux, la boîte est assez ferme mais précise et sans véritable reproche. Les changements de rapports autorisent une conduite sportive d’autant que les deux moteurs ne rechignent pas à la tâche si le cœur vous en dit. Les embrayages sont dans la bonne moyenne, ni trop fermes ni trop souple. La Kawasaki est la seule qui autorise de régler l’écartement du levier d’embrayage.

Châssis

ER6fXJ6 Diversion
TypeCadre Diamant
Suspension AVFourche classique
Suspension AV diamètre41 mm 
Suspension AV débattement120 mm130 mm +10
Suspension AV préchargenon
Suspension AV compressionnon
Suspension AV détentenon
Suspension ARMono amortisseur
Suspension AR débattement125 mm130 mm +5
Suspension AR préchargeoui
Suspension AR compressionnon
Suspension AR détentenon
Pneumatique AV120/70 17
Pneumatique AR160/60 17
Note individuelle
CommentaireLes deux machines se sont montrées dynamiques, rassurantes et faciles à emmener, voire très faciles. Les éléments de suspension ne se règlent pas en dehors de la précharge de l’amortisseur. La Yamaha est toutefois plus souple que la Kawasaki. L’XJ6 Diversion n’en souffre pas pour la tenue de route mais du coup marque des points sur le plan du confort avec des réactions moins vives sur un mauvais revêtement que la Kawasaki qui transmet plus directement les imperfections de la route surtout au niveau de l’amortisseur.

Freinage

ER6fXJ6 Diversion
Frein AV type2 disques pétales semi flottants2 disques
Frein AV diamètre300 mm298 mm -2
Frein AV étrier2 pistons
Frein AR typedisque pétaledisque
Frein AR diamètre220 mm245 mm +25
Frein AR étriersimple piston
Système antiblocageoption
Note individuelle
CommentaireL’une et l’autre sont disponibles avec l’ABS que l’on vous recommande sans modération (lors de l’essai, seule la Kawasaki avait l’ABS). De toute évidence, la Yamaha possède un freinage plus sportif, surtout plus mordant lors de la prise du levier. La puissance est au rendez-vous sur les deux pour un usage routier même à bon rythme. Comme le reste de la machine, le freinage de l’XJ6 Diversion et de l’ER6f est dans un mélange de facilité et d’efficacité à la portée de chacun. C’est largement suffisant au quotidien comme pour des petits moments plus sportifs. Les leviers se règlent en écartement sur les deux.

Confort / Ergonomie

ER6fXJ6 Diversion
Réglale levier gaucheouinon
Réglale levier droitoui
Béquille centralenonoui
Note individuelle
CommentaireXJ6 Diversion est équipée d’une tête de fourche, la Kawasaki le complète par un bas de carénage. La bulle de la Kawasaki est un peu plus large, mais les deux ne sont pas assez hautes pour totalement protéger un pilote d’1m80 qui n’a toutefois pas de turbulence à déplorer. La position des jambes n’est pas foncièrement différente contrairement à celle des bras. Le guidon de la Yamaha est plus large et cintré que celui de la Kawasaki. Le buste est un peu moins droit sur la Yamaha qui offre plus d’appuis sur le guidon. Les rétroviseurs des deux machines mériteraient d’être un peu plus écartés pour une vision plus large. La selle est plus large sur la Diversion mais les genoux peuvent toucher l’arrière de la tête de fourche qui peut être un peu basse selon la taille des jambes. Les deux machines possèdent une petite place sous la selle, des poignées pour le passager, un échappement sous le moteur qui dégage totalement l’arrière pour fixer un bagage mais seule la Yamaha est équipée d’une béquille centrale.

Tableau de bord

ER6fXJ6 Diversion
Tachymètredigital
Compte-toursdigitalaiguille
Totalisateurs partiels (nbre)2
Température moteuroui
Indicateur de rapportnon
Jauge de carburantoui
Horlogeoui
Note individuelle
CommentaireCelui de la Kawasaki est totalement digital, aucune aiguille ne vient perturber la vue. Le compte-tours y perd en lisibilité par rapport à celui de la Yamaha qui en plus d’un caractère sportif se voit parfaitement. L’heure et une jauge équipent les tableaux de bord des deux japonaises qui disposent l’une et l’autre de toutes les informations nécessaires sans plus. Le barregraphe de la jauge de l’XJ6 est plus précis visiblement.

Dimension

ER6fXJ6 Diversion
Longueur2100 mm2120 mm +20
Largeur760 mm770 mm +10
Hauteur1200 mm1210 mm +10
Empattement1410 mm1440 mm +30
Hauteur de selle790 mm785 mm -5
Garde au sol145 mm140 mm -5
Chasse106 mm103.5 mm -2.5
Angle de chasse25 °26 ° +1
Masse à sec204 kg211 kg +7
Masse à sec avec ABS208 kg216 kg +8
Note individuelle
CommentaireAvec son nouveau dessin plus proche de la gamme sportive, la Kawasaki est toujours très accueillante pour les petits gabarits mais ses nouveaux volumes sont aussi à l’échelle de quelqu’un d’1m80. Les dimensions de l’ER6f ont visiblement trouvé un juste milieu. La Yamaha est pour sa part plus volumineuse au regard notamment avec son carénage plus ample et son moteur plus large. Mais une fois en selle, ses dimensions et la forme de l’assise font qu’elle est bien plus accessible qu’elle n’en a l’air. Au final, malgré la première impression, les deux gabarits se valent.

Performances

ER6fXJ6 Diversion
Note individuelle
CommentaireSi la Kawasaki profite de son bicylindre pour faire valoir son caractère pétillant, la Yamaha se montre très dynamique et n’est pas sans rappeler le comportement du FZ6 pourtant plus sportif sur le papier. L’ER6f comme la Diversion permettent une grande facilité d’usage en ville et une conduite plus sportive si vous le souhaitez. La Yamaha étant bien plus linéaire que la Kawasaki rassurera sans doute plus les débutants, mais le côté joueur du moteur de l’ER6f se laissera apprécier en conduite un peu plus dynamique. Une affaire de goût donc, puisqu’à l’usage, l’une et l’autre ne font pas le grand écart en matière de performance.

Budget

ER6fXJ6 Diversion
Tarif neuf6099 €6749 € +650
Tarif du modèle ABS6699 €7149 € +450
Note individuelle
Commentaire6699€ pour l’ER6f ABS (6099 sans ABS) et 7149€ pour l’XJ6 Diversion ABS (6749 sans ABS), un écart de 450€ entre les deux machines en version ABS (650 sans ABS). L’avantage revient sur ce plan à la Kawasaki si seul le prix doit déterminer le choix final. Reste que les deux machines qui jouent dans la même catégorie ne sont pas semblables pour autant, d’aspect bien entendu mais aussi de comportement moteur ou d’ergonomie.

Bilan

ER6fXJ6 Diversion
Note individuelle
CommentaireLa Kawasaki avec son carénage plus large et bien plus sportif est flatteuse au regard, tout comme la Yamaha. Plus que les performances, ce sont le comportement du moteur et surtout l’ergonomie qui devraient faire pencher la balance. La Kawasaki protège un peu mieux, la Yamaha possède une position un peu plus dynamique au guidon, la Yamaha ne rechigne pas à taquiner les hauts régimes alors que la Kawasaki est plus pleine aux moyens régimes mais les consommations restent proches. Les deux savent parfaitement accueillir un petit gabarit, l’ER6f possède tout de même l’avantage pour les petits et l’XJ6 Diversion pour les grands.
Prendre en référenceannulercomparer

Ces données techniques et tarifs peuvent changer sans préavis. Vous trouverez des informations complémentaires, les derniers tarifs et les promotions en cours sur les sites officiels des marques. N'hésitez pas à les consulter avant de vous décider.