Bridgestone BT023

Réalisé par Jean-Michel Lainé

Le nouveau pneu Bridgestone BT023 est destiné à une utilisation Sport-Touring et vient pour remplacer le BT021 dans la gamme du manufacturier japonais. Avec un nouveau composé de gomme Silica Rich Ex enrichi d'un polymère nommé RC Polymer, il doit accroitre la longévité et le grip sur sol mouillé. La toute nouvelle nano technologie «Nano Pro-Tech» fait la liaison chimique et physique entre ces deux composés. Destiné à des GT ou à des roadsters pour une utilisation intense et régulière, il peut aussi satisfaire un usage routier sur une sportive, tout dépend de votre conduite et de vos attentes. Nous l'avons essayé sur deux types de machines, des GT (BMW R1200RT et Yamaha FJR 1300AS) et sur un panel représentatif de roadsters plus ou moins sportifs allant de 600 à 1300cm3. La raison de ces deux catégories de machines est que le BT023 est également disponible avec une caractéristique GT pour les machines lourdes. Il n'y avait pas de pluie au programme, que du sec mais une température très fraiche et souvent en dessous de 10°C malgré la présence du soleil.

En complément de l'innovation des nano-technologies, on retrouve sur le BT-023 des technologies déjà utilisées sur son prédécesseur, le BT-021, ou dans le reste de la gamme Bridgestone à l'image du bigomme à l'arrière ou le MS-Belt pour l'absorption des chocs et la stabilité à haute vitesse. Sur le pneumatique avant avec les caractéristiques GT, le MS-Belt n'est pas utilisé. Il laisse sa place au Cross-Belt qui permet de mieux supporter l'excédent de poids des grosses GT. Les saignées ne sont pas les mêmes selon les caractéristiques des pneus avant. Le pneu avant «normal» (au centre sur la photo ci-dessous) en possède moins et surtout, la disposition est différente même si on retrouve des saignées en V (pour le freinage) et des saignées en T (pour la maniabilité). L'avant «GT» se distingue à l'oeil nu (à gauche sur la photo ci-dessous). En cas de doute, le sigle GT est apposé sur le flan du pneu au bout de la référence.

bridgestone battlax bt023 details

En spécification GT, il y a une seule dimension pour votre train de pneumatiques : 120/70-17 à l'avant et 180/55-17 à l'arrière. Cette monte était essayée sur la nouvelle BMW R1200RT et la Yamaha FJR 1300 AS (sans le levier d'embrayage). Si malgré ses 260kg la BMW est de toutes les façons assez maniable de l'avant avec une bonne répartition des masses avant/arrière et une suspension dissociée du guidage par le système Telever, ce n'est pas le cas de la FJR qui engage pas mal de l'avant dès qu'on entre en courbe un peu vite, ses 295kg n'aidant pas à improviser. Premier ressenti sur ce roulage, le confort est correct, visiblement le pneu absorbe bien les irrégularités de la route en courbe comme en ligne droite. La machine s'inscrit avec un moindre effort et surtout ne fait pas de résistance pour rester sur l'angle ou en prendre un peu plus lorsque le virage se referme. Ce comportement est perceptible sur la BMW mais plus prononcé sur la Yamaha qui, par ses solutions techniques et son embonpoint, facilite bien moins les manoeuvres de changement de caps. Pour la route en ligne droite, l'une et l'autre restent imperturbables.

Les spécifications «normales» du BT-23 se destinent à des roadsters pour un usage quotidien, de bonnes balades le week-end venu et pourquoi pas quelques sorties plus sportives mais toujours sur route. 5 dimensions sont disponibles à l'avant et 7 à l'arrière avec cette spécification. L'essai de ce pneu Bridgestone s'est fait sur une Bandit 1250N, une Bandit 1250S, une CB1000R, une XJ6 Diversion, une Hornet, une XJR 1300 et une GSR ! Un panel assez complet et varié avec ou sans protection, légère ou plus lourde, sportive ou tranquille, il y en avait pour tous les goûts et tous les styles de pilotage. Comme pour la spécification GT, le pneu est avant tout confortable en ligne droite comme en courbe. La machine est légère en entrée en courbe et le grip régulier à la relance, ceci est bien entendu plus sensible sur des machines lourdes avec du couple comme la XJR par exemple. Les machines légères et agiles gagnent visiblement en confort par un certain «lissage» des réactions. Pour les plus sportives comme la CB1000R, on ne perd rien de la vivacité et gagne aussi en confort sur les bouts droits rapides.

Le nouveau Bridgestone BT-023 vient comme remplaçant du BT-021. Il apporte son lot de nouvelles technologies, des nano-technologies dans le cas présent, une première sur un pneu moto. On trouve à l'usage du confort et sans doute une plus grande régularité dans les changements d'angle que sur le précédent. Le train avant se laisse mener sans résister aux manoeuvres, que la machine soit agressive comme la CB1000R, légère comme la XJ6 ou traditionnelle comme la XJR. Le tout se laisse emmener facilement dans les petits enchainements comme dans les grands bouts rapides avec une stabilité sécurisante même avec les températures sous les 10°C voire même sous les 5°C le matin. Les plus appréciables sont sans doute les spécifications GT qui se font remarquer sur la FJR bien davantage que sur la R1200RT. Avec sa masse conséquente de presque 300kg et un train avant traditionnel (par opposition à la RT), elle se laisse mener avec un effort moindre. Sur les roadsters, on gagne visiblement en confort et obtient une certaine régularité dans les changements d'angles pour des moments plus sportifs. Selon votre monture, GT ou roadster, il faudra donc choisir la spécification adéquate, le comportement final est très similaire.

bridgestone battlax bt023 action

Commentez avec Facebook