Balade Briançon - Susa

Réalisé par Jean-Michel Lainé

La première boucle au départ de Guillestre vers Valberg réservait quelques passages isolés, celle-ci en comporte encore davantage puisque que sur les 200 kilomètres en haute montagne, près de 80 sont sur des pistes de terre. Encore une fois, inutile d'être équipé d'un véhicule tout-terrain, toutes ces pistes sont praticables par une petite voiture ou n'importe quelle moto peut-être avec quelques réserves lorsqu'on attaque la seconde partie du Sommeiller mais nous n'y sommes pas encore. Le départ se situe à Briançon en direction de l'Italie. On passera à Sestriere pour rejoindre Susa, Oulx puis Bardonnechia avant de rentrer en France par le col des échelles pour rejoindre Briançon. Attention sur les pistes non goudronnées, les croisements même s'ils sont très rares sont difficiles. Sur cet itinéraire l'entretien est minimal, il n'y a aucun parapet, le précipice est parfois vertigineux et si personne ou presque ne vient troubler votre quiétude, personne non plus ne pourra vous porter secours, évitez donc de partir seul.

Fiche technique
200 km en haute montagne dont 80 km de piste de terre. Balade faisable en juillet et aout uniquement, le lundi, mardi et jeudi. La Strada dell'Assietta est fermée le mercredi et le samedi, le Col du Sommeiller est fermé du vendredi au dimanche. En dehors des cols et pistes, les stations services sont nombreuses. Le roadbook : Briançon, Sestriere, Strada dell'Assietta, Colle delle Finestre, Susa, Bardonnèchia, Col du Sommeiller, Bardonnèchia, Col des échelles et Briançon.
Les fortifications et de nombreux ouvrages d'arts de la ville de Briançon sont sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO, on y rentre à pieds pour un petit tour dans la vieille ville et prendre un bain de foule de touristes avant les nombreux kilomètres seul dans la montagne. On quitte Briançon par la nationale N94 vers l'Italie pour passer la frontière peu après Montgenève et rejoindre Cesana Torinese via la SS24. On bifurque à droite en direction de Sestriere par la S23 qui a tout du manège avec ses enchaînements de virages et de bosses à flanc de montagne sur un peu plus de 10 kilomètres : amusant. On traverse Sestriere pour prendre juste à la sortie, une route à gauche qui monte en direction du col du Basset. En haut de la montée dans le virage (une centaine de mètre), prendre le chemin à droite qui part dans la forêt. On grimpe sous les remontées mécaniques pour atteindre la crête et la fameuse Strada dell'Assietta : un peu plus de 33 kilomètres de piste en pleine montagne nous attendent avec une vue imprenable, personne ou presque et de nombreuses marmottes presque aussi étonnées que vous de vous voir là. Pour ne pas se perdre sur la Strada dell'Assietta, il suffit de suivre la piste principale qui passe le col («Colle» en italien) éponyme et redescend pour rejoindre une route goudronnée qu'on prend vers la gauche en direction du Colle delle Finestre. La petite route qui monte au col est étroite et ressemblerait presque à une piste de karting s'il n'y avait pas quelques troupeaux qui traversent ... Commence alors la descente vers Susa par Manea di Susa. Environ 8 kilomètres de piste avant de rejoindre une petite route très propre qui enchaîne une bonne vingtaine d'épingles dans la forêt ! On n'est plus dans les paysages grandioses de l'Assietta mais dans Mario Kart.

On retrouve la SS24 au fond de la vallée qu'on prend cette fois dans l'autre sens jusqu'à Bardonècchia. Vous pourrez facilement faire le plein (fortement recommandé avant d'attaquer la suite) et vous restaurer sur cette portion. Pour partir dans le bon sens, suivre Francia au départ de Susa ensuite Bardonecchia sera indiqué mais ne prenez pas l'autoroute. En dehors de quelques épingles de temps à autres, la route est roulante et reposera l'équipage de la première partie de la balade avant d'attaquer la seconde un cran au-dessus en termes de paysages, d'isolement et de conduite. Vous pourrez même voir (et visiter) une imposante fortification qui protégeait la vallée de l'envahisseur. Le paragraphe suivant vous fait gravir le Col du Sommeiller. C'est une voie sans issue vous pouvez donc continuer la balade sans y aller mais ce serait dommage, au pire vous pouvez toujours faire demi-tour au cours de la montée si vous être trop fatigué ou que cela devient trop technique.

balade briancon susa 07 strada dell assietta descente du col suite

Dans Bardonècchia c'est plus compliqué car non indiqué. Depuis la route sur laquelle on est arrivé, suivre les pancartes «Rochemolles» ou «Col du Sommeiller». Attention à ne pas s'engager vers le tunnel du Fréjus. On passe dans une petite zone industrielle avant d'emprunter une toute petite route en sous bois, goudronnée mais pas trop. Le goudron disparaît, la terre prend sa place et ne nous quitte plus jusqu'au sommet. Le plus simple est de toujours suivre la piste principale qui monte sans s'occuper des rares panneaux. La piste qui alterne terre et cailloux est accessible à tous jusqu'au refuge au pied des falaises. La carte postale est immense ! La suite n'a rien d'impossible mais n'est toutefois pas recommandée aux débutants. Lorsqu'on a atteint et passe le plateau au-dessus du refuge, la dernière partie pleine de pierres et de gros cailloux fait pas mal bouger la moto en plus d'une motricité parfois hasardeuse si vous n'avez aucune expérience du tout-terrain. De plus, la descente est toujours plus difficile à gérer avec ce terrain souvent gras et plein de pierres glissantes. 20 kilomètres de montée sont nécessaires pour atteindre le Col du Sommeiller à un peu plus de 3000 mètres : le grand air de la haute montagne, la température qui a très peu de chance de passer les 5 degrés et les paysages désertiques pleins d'éboulis et de neige par endroit, tout y est. On retrouve de petites plaques de bitume de cette ancienne route autrefois stratégique et maintenant totalement abandonnée. La descente vers la France n'est d'ailleurs plus praticable, il faut donc faire demi-tour pour redescendre sur Bardonecchia.

Fin du périple sur les pistes, le retour en France se fait par la route mais à nouveau avec un joli col pour conclure. Dans Bardonecchia, suivre Les Arnauds pour s'engager dans la bonne vallée puis suivre la route vers le Col des échelles. La montée est rapide avec du dénivelé mais aussi de profonds écoulements en travers de la chaussée dont certains en courbe, attention à l'optimisme qui est souvent de mise après les 40 kilomètres de pistes à rouler sur des oeufs ... On redescend vers Névache qu'on laissera sur la droite pour prendre à gauche vers Briançon, une route tout en décontraction pour terminer cette balade d'une journée d'à peine 200 kilomètres que nous avons faite au guidon d'une KTM SMT 990 ABS. Toutes les pistes citées sont praticables avec la plupart des véhicules avec une garde au sol standard, une GSR 750 fait l'affaire avec quelques précautions et sans la pluie bien sûr. Vérifier dans la fiche technique les jours d'ouvertures des pistes, elles ne le sont pas toute la semaine ! Enfin, pour que cet itinéraire soit encore ouvert de nombreuses années, ne confondez pas les pistes avec des spéciales de rallye, n'en sortez pas pour faire du tout-terrain et saluez les randonneurs d'un geste, on n'est pas des sauvages. Bonne balade.

Commentez avec Facebook

Photos Balade Briançon - Susa

Balade Briançon - Susa : Départ de la Strada dell'Assietta
Balade Briançon - Susa : Départ de la Strada dell'Assietta

Balade Briançon - Susa : Strada dell'Assietta, montée vers le col
Balade Briançon - Susa : Strada dell'Assietta, montée vers le col

Balade Briançon - Susa : Strada dell'Assietta, montée vers le col, la suite
Balade Briançon - Susa : Strada dell'Assietta, montée vers le col, la suite

Balade Briançon - Susa : Strada dell'Assietta, le col
Balade Briançon - Susa : Strada dell'Assietta, le col

Balade Briançon - Susa : Strada dell'Assietta, les vestiges d'une caserne
Balade Briançon - Susa : Strada dell'Assietta, les vestiges d'une caserne

Balade Briançon - Susa : Strada dell'Assietta, la descente du col
Balade Briançon - Susa : Strada dell'Assietta, la descente du col

Balade Briançon - Susa : Strada dell'Assietta descente du col à flanc de montagne
Balade Briançon - Susa : Strada dell'Assietta descente du col à flanc de montagne

Balade Briançon - Susa : Strada dell'Assietta, vue sur la vallée en direction de Turin
Balade Briançon - Susa : Strada dell'Assietta, vue sur la vallée en direction de Turin

Balade Briançon - Susa : Strada dell'Assietta : bientôt l'arrivée
Balade Briançon - Susa : Strada dell'Assietta : bientôt l'arrivée

Balade Briançon - Susa : de la Strada dell'Assietta au col delle Finestre
Balade Briançon - Susa : de la Strada dell'Assietta au col delle Finestre

Balade Briançon - Susa : La descente du col delle Finestre
Balade Briançon - Susa : La descente du col delle Finestre

Balade Briançon - Susa : Descente du col delle Finestre, arrivée vers Susa
Balade Briançon - Susa : Descente du col delle Finestre, arrivée vers Susa

Balade Briançon - Susa : Au dessus de Bardonecchia vers le Sommeiller
Balade Briançon - Susa : Au dessus de Bardonecchia vers le Sommeiller

Balade Briançon - Susa : Début de la montée vers le Sommeiller, le refuge au fond
Balade Briançon - Susa : Début de la montée vers le Sommeiller, le refuge au fond

Balade Briançon - Susa : Vers le col du Sommeiller, au-dessus du refuge avant le plateau
Balade Briançon - Susa : Vers le col du Sommeiller, au-dessus du refuge avant le plateau

Balade Briançon - Susa : Montée du col du Sommeiller après le plateau dans le fond
Balade Briançon - Susa : Montée du col du Sommeiller après le plateau dans le fond

Balade Briançon - Susa : Montée du Sommeiller avec son chemin plein de cailloux
Balade Briançon - Susa : Montée du Sommeiller avec son chemin plein de cailloux

Balade Briançon - Susa : Le Col du Sommeiller est après ce dernier virage
Balade Briançon - Susa : Le Col du Sommeiller est après ce dernier virage

Balade Briançon - Susa : Montée du col des échelles
Balade Briançon - Susa : Montée du col des échelles