Conseils aux vendeurs


A lire avant tout...
Comment décripter les coordonnées de l'acheteur
Quoi vérifier sur l'annonce, que demander comme précisions ?
Comment payer et estimer les frais de port ?
Que faire en cas de litige ?

A lire avant tout...

Cette page a pour but de donner quelques conseils avant de vendre.
Ils viennent de notre expérience depuis de nombreuses années dans les petites-annonces. Ce ne sont que des conseils en aucun cas une solution universelle, c'est à dire que cela limitera les risques sans pour autant les éliminer totalement.
Maintenant, il ne faut pas non plus voir le mal partout. Il n'y a pas plus de risque sur internet que dans une bourse d'échange sauf que vous ne pouvez toujours voir l'acheteur. La très grande majorité des échanges se passent très bien, la plupart des gens sont honnêtes et les objets échangés correspondent aux attentes.

Comment décripter les coordonnées de l'acheteur

  • L'acheteur est-il situé à l'étranger, par exemple en Angleterre ou au Bénin ? Demandez-vous pourquoi il vient d'aussi loin (donc en France) pour trouver un objet courant dans son pays ... ceci est très probablement une tentative d'arnaque.
  • Sur votre annonce, placé un numéro de téléphone correct, de préférence fixe. Vous ne serez pas harcelé en laissant votre téléphone, pas plus qu'en le mettant dans une annonce dans un magazine.
  • Si possible, en cas de contact avancé avec un acheteur, appelez le pour voir si son numéro est correct. Evitez les échanges vers d'autres pays. Préférez les acheteurs avec un numéro de téléphone fixe dans une habitation ou une entreprise dans votre pays à un portable plus volatile en cas de litige.
  • Préférez pour le succès de votre annonce, comme pour l'email de votre acheteur, une adresse email d'un fournisseur d'accès ou d'une entreprise qui permet facilement d'identifier son propriétaire (celui-ci étant facturé ou payé) en cas de litige, ce qui n'est pas du tout le cas des adresses gratuites (ex: yahoo, hotmail, caramail, gmail etc...) que tout le monde peut ouvrir sans aucun justificatif et fermer aussi rapidement.
  • Si vous êtes membre du site, passez votre annonce en étant connecté avec votre pseudo. Ceci vous permettra de la modifier mais aussi à l'acheteur de voir que vous n'êtes pas inconnu. Ceci ne signifie pas qu'une personne non membre n'est pas digne de confiance, mais cela rassure l'acheteur.
  • Si vous avez le choix entre plusieurs acheteurs, préférez un acheteur qui est proche de chez vous. Ce sera plus simple pour la transaction et pour les litiges si besoin.


Quoi vérifier sur l'annonce, que demander comme précisions ?

  • Mettez un prix en accord avec le marché, un prix trop intéressant ne met pas en confiance l'acheteur, ceci étant souvent synonyme d'arnaque.
  • Prenez soin de bien décrire l'objet, cela vous évitera de perdre du temps à recommencer à chaque contact de la part d'un acheteur. Prenez soin de signaler les défauts, ceci pourra se retourner contre vous en cas de litige. L'acheteur se doute bien qu'un objet d'occasion n'est pas neuf !
  • Vérifiez que l'objet vendu est conforme à la loi et que sa vente n'est pas réglementée. Pensez aux autres, prévenez nous si vous voyez certains objets dans ce cas. Ils seront enlevés et cela évitera à d'autres acheteurs de se faire avoir.
  • N'hésitez pas à donner des précisions sur l'objet, ceci vous permettra également de voir si l'acheteur est bien dans votre pays ou s'il opère depuis l'étranger. Dans ce cas, il s'agit probablement d'une tentative d'arnaque.
  • Donnez les précisions par email de préférence. Imprimez et conservez ces échanges, ce sera toujours utile en cas de litige.
  • Si vous vendez l'objet, imprimez et conservez la copie de l'annonce publiée. Encore mieux dans le cas d'une transaction de main à la main, imprimez l'annonce en deux exemplaires, signés la tous les deux et gardez un exemplaire chacun. En cas de litige, cela sera toujours utile.


Comment payer et estimer les frais de port ?

  • Certains acheteurs peuvent vous contacter pour vous proposer plus d'argent que la somme souhaitée, souvent sous prétexte de bloquer l'objet en attendant qu'ils viennent. Dans le pire des cas, quelqu'un viendra prendre l'objet et vous lui rendrez le surplus d'argent. Vous aurez alors perdu l'objet et l'argent rendu, le chèque initial étant certainement faux. N'ACCEPTEZ JAMAIS PLUS D'ARGENT QUE LA SOMME QUE VOUS AVIEZ INDIQUÉE !
  • N'utilisez JAMAIS de services de transactions immédiates comme Mandat Cash ou Western Union par exemple. Si l'acheteur insiste, c'est très probablement une arnaque. En effet, ces services de virement d'argent sont un moyen rapide, facile et très pratique pour envoyer des fonds à des connaissances ou des proches mais ne sont pas adaptés comme moyen de paiement avec des inconnus.
  • N'acceptez que les moyens de paiement les plus sûrs (PayPal, carte de crédit, virement bancaire, mandats, chèque de banque...). Ceci limitera beaucoup les risques de fraude. De plus certains moyens de paiement cités proposent une assurance et un suivi de la transaction.
  • Refusez systématiquement tout paiement qui vous serait demandé au nom emoto. Nous n'intervenons en aucun cas dans les transactions entre acheteurs et vendeurs comme intermédiaire ou tiers de confiance.
  • N'acceptez jamais de liquide (billets ou pièces) par courrier, c'est interdit et risque de ne pas arriver à bon port.
  • Malgré le coût supplémentaire, préférés les expéditions suivies pour savoir où en est votre colis. Vous saurez ainsi où il en est, s'il est bien parti et donc s'il va bientôt arriver.
  • Pour les objets que vous échangez par courrier ou par un transporteur, renseignez-vous sur les frais de port. Selon le conditionnement, ceux-ci peuvent être prohibitifs pour les petits objets surtout si le colis passe la frontière. Vous risquez de perdre de l'argent sur de petits montants.


Que faire en cas de litige ?

  • Contactez d'abord l'acheteur et gardez votre calme. Il y a peut-être un problème simple et l'acheteur est souvent de bonne volonté. Dans le cas d'un envoi par un transporteur, il y a peut-être un numéro de suivi. Dans ce cas, vérifiez que le colis est bien parti et donc qu'il va arriver.
  • Si vous ne trouvez pas d'entente à l'amiable avec l'acheteur, vous pouvez faire une action en justice. Pour cela, vous devez avant tout déposer une plainte contre lui. Munissez vous de la copie de l'annonce et des échanges que vous avez imprimés et rendez vous à votre commissariat pour faire votre déclaration. Si cela est nécessaire, une réquisition sera faite sur notre site ET chez les opérateurs télécoms pour rapprocher les informations réseau du vendeur.