Essai video Honda NC700X DCT

Publié par la rédaction

Honda surprenait tout le monde en lançant une moto, ou plutôt 3 motos, avec un même châssis et un moteur moteur bicylindre. Ceux-ci recevaient une boîte méca ou une boîte automatique à double embrayage comme sur notre NC700X, un trail polyvalent.

En 2012, Honda a créé la surprise dans le monde du deux-roues en appliquant à la moto un procédé largement utilisé en automobile, celui de la plate-forme avec un châssis et moteur communs pour produire 3 véhicules, dont notre NC 700 X. Ce trail est disponible au catalogue avec deux boites de vitesses à 6 rapports : une classique avec l'embrayage à la main et le sélecteur au pied, ou une automatique à double embrayage. Une audace industrielle qui est couronnée par un succès commercial certain.

La NC700X dispose d'optiques protubérants à l'avant comme à l'arrière. A la place du réservoir, un grand coffre fermant à clé permet de ranger un bon volume, comme celui d'un casque intégral, sans encombre. Caché derrière un petit saute-vent décoratif, le tableau de bord entièrement numérique inclut l'indicateur de rapport engagé, contrairement à celui associé à la boite classique. Les comodos sont spécifiques à cette transmission automatique, avec à droite les boutons de sélection du mode normal, sport ou manuel, et à gauche la gâchette pour monter ou descendre les rapports.

Pour créer ce modèle, Honda est parti d'une étude montrant que les motards italiens et allemands dépassent rarement les 140 km/h et les 6000 tr/min, et que la recherche de performances appartient désormais au passé. De ce constat, la marque japonaise a développé le bicylindre en ligne de 700 cm3 qui anime notre NC 700 X. Il ne dépasse pas les 6500 tr/min, et est particulièrement linéaire et économe à l'usage.

A la conduite, on est obligé de constater que ce moteur qui coupe là où commence la seconde partie du compte-tours d'une moto normale est quelque peu frustrant avec la boite classique. C'est là que la boîte automatique à double embrayage dévoile tout son intérêt, puisque l'on ne se soucie plus de ces changements de rapports qui arrivent trop vite à la montée comme à la descente. On a même droit à un petit surplus de vitalité avec le mode Sport, ou pourquoi pas le mode manuel qui permet de changer les rapports avec les gâchettes au guidon comme sur un VTT. Il ne reste qu'à moduler la poignée des gaz et s'occuper de ses trajectoires au guidon de cette machine très sécurisante.

La boîte automatique est discrète et évite les désagréments, notamment sonores, d'un CVT. C'est une habitude à prendre, notamment dans le relief où il faut anticiper pour ne pas perdre le rythme. Le secret est d'enrouler avec de jolies trajectoires, et en quelques kilomètres, on y pense plus. Le point qui ravira tout le monde, c'est la consommation constatée sur cette moto et ses soeurs. En boîte automatique ou manuelle, il est très facile d'être à une moyenne de 4 litres aux 100.

La famille NC 700, que ce soit avec cette NC 700 X, la NC 700 S ou l'Integra permet de répondre à un réel besoin de mobilité économique sans recherche de performances. Un achat dicté par la raison pour lequel il ne reste qu'à choisir le type de deux-roues qu'on préfère : trail, roadster ou scooter. La consommation réduite fera le juge de paix à la pompe.

honda nc700x

Commentez cet article

Vous devez être membre de emoto.com pour participer aux discussions
rester connecté - m'inscrire - perdu

Commentez avec Facebook