3 cols des Alpes en vidéos : Assietta, Sommeiller, Parpaillon

Publié par la rédaction

3 cols des Alpes à franchir par des pistes. Ce n'est pas la route qui vous emmène là-haut mais des pistes, des anciennes routes militaires qui ne servent plus mais qui sont autorisées à la circulation. On y a rencontré Luc Alphand pas loin de chez lui.

Notre première route le premier jour est la plus facile des 3, celle du col de l'Assietta. Ces 3 routes non goudronnées sont ouvertes à la circulation et réglementées. On profite avant tout du paysage au guidon de l'Adventure 1190. Sur l'une d'elles, une vraie débutante en TT qui n'a jamais quitté le bitume de son plein gré. Ce sera donc une découverte. Et moi-même plus habitué aux rando-TT au guidon de l'Adventure R.

en route vers le col de l assietta
En route vers le col de l'Assietta

Col de l'Assietta en vidéo

Pour le 2e jour, c'est le Col du Sommeiller à plus de 3000 mètres d'altitude qui nous attend. Il est très différent de la plupart des cols car on redescend par la même route. En effet, la route côté français n'existe plus, on ne sait même pas si elle a existée un jour. Au départ de Bardonecchia, on prend la direction de Rochemolles par une toute petite route. C'est là que la piste commence. La montée jusqu'aux premiers chalets est facile puis vient une partie plus glissante le long de la rivière sous les arbres.

Col du Sommeiller en vidéo

La dernière route militaire de cette trilogie est en France pour franchir le fameux tunnel du Parpaillon du col éponyme. On part de Crévoux, une commune au-dessus d'Embrun. La piste débute dans la forêt après la sortie du village, depuis la cabane des espagnols. Malheureusement, les nuages ont envahi la vallée et la vue est bouchée en dehors de quelques très rares et éphémères éclaircies. Après la passage épique du tunnel, le soleil revient.

Col du Parpaillon en vidéo

Ces trois routes sont accessibles aux débutants en TT. Tout dépend de votre maitrise de votre moto. Coté équipement aux guidons de nos deux KTM Adventure 1190, elle était habillée pour la route (casque HJC, veste Macna et bottes TCX) et moi pour le tout-terrain (casque Techno, veste et pantalon Spidi, bottes cross). Les deux conviennent parfaitement sur ces pistes faciles mais protégez vous parce qu'on peut chuter assez facilement. Aux risques de la moto s'ajoutent ceux de la haute-montagne.

Retrouvez tous les détails et les photos de ces 3 routes militaires de Alpes (et cols) avec le col de l'Assietta en Italie, le col du Sommeiller en Italie et le col du Parpaillon en France. Bonnes balades !

Commentez cet article

Vous devez être membre de emoto.com pour participer aux discussions
rester connecté - m'inscrire - perdu

Commentez avec Facebook